Korn

De Arbres
Révision datée du 9 août 2022 à 09:31 par Mjouitteau (discussion | contributions) (→‎dérivation)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)

Le nom korn dénote un 'coin' ou une 'corne'. Ce dernier sens obtient aussi korn-butun, korn 'pipe'.


(1) An avel a teu direct douh kement korn zo toud.
le vent R4 vient direct de tant coin y.a tout
'Le vent vient de toutes les directions.'
Ouessant, Gouedig (1982)


Morphologie

grammaticalisation

Selon Kervella (1947:§878), korn 'coin' a grammaticalisé en le préfixe korn-.


variation dialectale

(2) Neuze unan gozh-kozh a ziflukas diouzh ur c'hogn...
alors une1 vieil-vieil R1 surgit de le 5coin
'Alors une très vieille femme surgit d'un coin.'
Standard, ar Barzhig (1976:69)


(3) Ha tan d'ar c'horn, pouaf ! pouaf !
et feu à le 5pipe pouf pouf
'Et il alluma sa pipe, pouf! pouf!'
Crocq (1924:208)


nombre

(4) Tennañ a reont da gerniel, a larfe an unan.
tirer R font à corne.s R1 dirait on
'On dirait des cornes.'
Standard, Keit Vimp Bev (1987:25)


dérivation de la racine korn- kern-

(5) evid kornia he hoefou dei.
pour corn.er son2 coiffe.s à.elle
'pour monter sa coiffe.'
L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'kornia')


(6) N'eus bruzunach peg ebet eviti bout ur gernenn !
ne1 est miett.age colle aucun pour.elle être un 1corn.ette
'Il n'y a pas un pet de colle pour que ce soit un cône.'
Cornouaillais (Scaër/Bannalec), Gaudart (2022:23)

Diachronie

(6) pep cornë a-ves en hent
chaque tournant de1-dehors le route
'chaque tournant de la route'
l.671 des Noueloù Gwened, Hemon (1956:xlii)