Différences entre les versions de « Klañv »

De Arbres
(Remplacement de texte — « est » par « est »)
m (Remplacement de texte — « (R)<sup>1</sup> » par « R<sup>1</sup> »)
Ligne 23 : Ligne 23 :
|(2)|| Baling || Balom, || Marrig || zo || '''klaoñv''', || Marrig || ' || valeo, || Marrig || || bareo.
|(2)|| Baling || Balom, || Marrig || zo || '''klaoñv''', || Marrig || ' || valeo, || Marrig || || bareo.
|-  
|-  
||| [[onomatopée|Baling]] || [[onomatopée|Balom]] || [[nom propre|Marrig]] || [[zo|est]] || malade || [[nom propre|Marrig]] || ([[R]])<sup>[[1]]</sup> || [[bale|marchera]] || [[nom propre|Marrig]] || ([[R]])<sup>[[1]]</sup> || [[pareañ|guérira]]
||| [[onomatopée|Baling]] || [[onomatopée|Balom]] || [[nom propre|Marrig]] || [[zo|est]] || malade || [[nom propre|Marrig]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[bale|marchera]] || [[nom propre|Marrig]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[pareañ|guérira]]
|-  
|-  
|||colspan="10" | 'Baling Balom, Marrig est malade, Marrig marchera, Marrig guérira.'  
|||colspan="10" | 'Baling Balom, Marrig est malade, Marrig marchera, Marrig guérira.'  

Version du 15 mai 2022 à 12:40

L'adjectif klañv signifie 'malade'.


(1) Ar re-ze na vezont ket klañv kammed.
le ceux-ci ne1 sont pas malade jamais
'Ceux-là ne sont jamais malades.'
Trégorrois, (Gros 1984:302)


Morphologie

variation dialectale

La carte 389 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de malade, maladie.


(2) Baling Balom, Marrig zo klaoñv, Marrig ' valeo, Marrig bareo.
Baling Balom Marrig est malade Marrig R1 marchera Marrig R1 guérira
'Baling Balom, Marrig est malade, Marrig marchera, Marrig guérira.'
Chanson de relevailles (Locronan), A-M. Louboutin (10/2021)


atténuation

Avec le préfixe di-, on obtient klañv-diglañv (An Here 1995). Avec le suffixe -idik, on obtient klañvidik 'maladif' (Vallée 1980:XXII).


intensification

(3) Klañv 'ma, gwall-glañv, ziken.
malade est très1-malade même
'Il est malade, très malade, même.'
Cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:III)


Stylistique

Par effet de litote, klañv entre dans une construction dénotant la 'volonté' ou 'envie'.


(4) N'oun ket klañv defot mond er-meaz.
ne1 suis pas malade à.défaut.de aller dehors
'Je n'ai pas très envie d'aller dehors.'
Léon, Kervella (2009:109)