Kil- : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[morphème]] ''kil-'' est la préfixation du nom ''[[kil]]'' 'revers'.  ''Kil-'' préfixe les noms comme les verbes. Il signifie la postériorité temporelle ('avant') ou spatiale ('derrière'). Il a aussi des sens plus figurés.
+
Le [[morphème]] ''kil-'' est le résultat de la grammaticalisation en [[préfixe]] du nom ''[[kil]]'' 'revers'.  ''Kil-'' préfixe les noms comme les verbes. Il signifie la postériorité temporelle ('avant') ou spatiale ('derrière'). Il a aussi des sens plus figurés.
  
  

Version actuelle datée du 11 octobre 2021 à 10:12

Le morphème kil- est le résultat de la grammaticalisation en préfixe du nom kil 'revers'. Kil- préfixe les noms comme les verbes. Il signifie la postériorité temporelle ('avant') ou spatiale ('derrière'). Il a aussi des sens plus figurés.


(1) killagad 'regard en arrière', Merser (2009)


Kervella (1947:§878) donne kilblegenn, kilweañ...

Gros (1984:369) donne kildant 'molaire'.

Cornillet (2020) donne kilenebiezh 'réaction'.


Morphologie

mutation

Helias (1986:15) note que ce préfixe ne provoque pas de mutation sur sa racine.

Le préfixe kil- semble cependant provoquer une lénition sur certaines racines (/p, t, gw/), mais pas toutes (/d/).

(2) kildro 'ruse' n., 'volage' adj., Merser (2009)


Kervella (1947:§878) donne la forme mutée kilblegenn, mais on trouve des racines en /p/ non-mutées.

(3) kilpenn 'nuque', Kervella (1947:§878)

kilpenni 'se mutiner', Merser (2009)


C'est ce suffixe, lui-même muté, que l'on retrouve dans gildronet, gildroêt 'entortillé, cousu négligemment' (cornouaillais de l'est intérieur, Martin 1929:177).


allomorphe en jil-

Huguette Gaudart écrit ar c'hildornad 'le revers de main' en standard, mais prononce dans son dialecte de Scaër jildornad.


Sémantique

Certaines racines obtiennent avec kil- un sens peu compositionnel.

(1) kildreiñ 'errer, aller à l'aventure', 'tourbillonner'

kildroug 'sournois, chien qui mord sans aboyer', Merser (2009)


Une même formation peut porter deux sens différents:

(2) a-gildorn 'à rebrousse-poil', Favereau (1997:§234)

(3) kildorn 'revers de la main', kildornad '(coup de) revers de main', Merser (2009)


Diachronie et productivité

Gros (1984:369) considère que ce préfixe remonte au vieux breton et n'est plus productif en breton trégorrois.