Ket : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 3 : Ligne 3 :
  
 
{| class="prettytable"  
 
{| class="prettytable"  
|(1) || Ar re-man ||an neus gwelet || ar re-ze ''n'''o deus '''ket'''.  
+
|(1) || Ar re-man ||an neus gwelet || ar re-ze ||''n'''o deus '''ket'''.  
 
|-
 
|-
| || [[DET]] [[hini|ceux]]-[[DEM|ci]] ||[[R]].3SG a vu || [[DET]] [[hini|ceux]]-[[DEM|là]] NEG 3PL 3.a NEG
+
| || [[DET]] [[hini|ceux]]-[[DEM|ci]] ||[[R]].3SG a vu || [[DET]] [[hini|ceux]]-[[DEM|là]]|| NEG 3PL 3.a NEG
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | ‘Ceux-ci ont vu, ceux-là n'ont pas vu.’ || ''Tréguier'', [[Leclerc (1986)|Leclerc (1986]]:76)
 
| ||colspan="4" | ‘Ceux-ci ont vu, ceux-là n'ont pas vu.’ || ''Tréguier'', [[Leclerc (1986)|Leclerc (1986]]:76)

Version du 2 mai 2011 à 15:45

Ket est la partie postverbale prototypique de la négation bipartite ne ... ket.


(1) Ar re-man an neus gwelet ar re-ze n'o deus ket.
DET ceux-ci R.3SG a vu DET ceux- NEG 3PL 3.a NEG
‘Ceux-ci ont vu, ceux-là n'ont pas vu.’ Tréguier, Leclerc (1986:76)


accentuation

L'accentuation de ket varie selon les dialectes:

ket est accentué en Léon, il est inaccentué en breton central (Langonned) et vannetais (Saint Servais) (Plourin 1982:667)


étymologie

En gallois ou en français, la partie postverbale de la négation est a une origine connue: un nom nu servant de minimiseur (ddim, 'chose'; pas).

L'origine de ket en breton n'est pas transparente en synchronie.


Bibliographie

  • Plourin, J.Y. 1982. Description phonologique et morphologique comparée des parlers bretons de Langonnet (Morbihan) et de Saint-Servais (Côtes-du-Nord), thèse de doctorat, Université de Rennes II.