Différences entre les versions de « Karg »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « ne || » par « ne<sup>1</sup> || »)
m (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
Ligne 7 : Ligne 7 :
||| [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || [[fellout|plut]] || [[ket|pas]] || [[gant|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[evit|pour]] || [[priz|prix]] || [[ebet|aucun]] || [[kemer|prendre]] || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>charge-[[DEM|ci]]
||| [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || [[fellout|plut]] || [[ket|pas]] || [[gant|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[evit|pour]] || [[priz|prix]] || [[ebet|aucun]] || [[kemer|prendre]] || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>charge-[[DEM|ci]]
|-
|-
||| colspan="10" | 'Il ne voulut à aucun prix prendre cette charge.'
||| colspan="15" | 'Il ne voulut à aucun prix prendre cette charge.'
|-
|-
||||||||||||| colspan="10" | ''Léon'', [[Perrot (1912)| Perrot (1912]]:659)
||||||||||||| colspan="15" | ''Léon'', [[Perrot (1912)| Perrot (1912]]:659)
|}
|}


Ligne 40 : Ligne 40 :
|||  Henri IV|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[De-, di-, dis-|dé]].[[taoler|jeter]] || [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>charge.[[-où (PL.)|s]]
|||  Henri IV|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[De-, di-, dis-|dé]].[[taoler|jeter]] || [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>charge.[[-où (PL.)|s]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'Henri IV abaissa les impôts.'
|||colspan="15" | 'Henri IV abaissa les impôts.'
|-
|-
||||||||| colspan="10" | ''Cornouaille'', [[Ar Scao (1945)]]
||||||||| colspan="15" | ''Cornouaille'', [[Ar Scao (1945)]]
|}
|}



Version du 24 juin 2022 à 11:25

Le nom karg provient de la même racine que le nom français charge.


(1) Ne fellas ket gantan, evit priz ebet, kemer ar garg-ze.
ne1 plut pas à.lui pour prix aucun prendre le 1charge-ci
'Il ne voulut à aucun prix prendre cette charge.'
Léon, Perrot (1912:659)


Morphologie

genre

Le nom karg est féminin.


dérivation

Le suffixe verbal de l'infinitif -añ obtient le verbe transitif kargañ.


Sémantique

sens abstrait

Le sens de karg peut être abstrait.


(2) Herri IV a zistolas ar hargou.
Henri IV R1 .jeter le 5charge.s
'Henri IV abaissa les impôts.'
Cornouaille, Ar Scao (1945)