Différences entre les versions de « Kaozeal »

De Arbres
Ligne 22 : Ligne 22 :
   [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'kaozéal'):
   [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'kaozéal'):
   "''Kaozeal'' dans la langue parlée tend à supplanter ''[[komz]]''. Il est à remarquer qu'en français populaire, et surtout à Paris, ''causer'' tend aussi à détrôner ''parler''."
   "''Kaozeal'' dans la langue parlée tend à supplanter ''[[komz]]''. Il est à remarquer qu'en français populaire, et surtout à Paris, ''causer'' tend aussi à détrôner ''parler''."
{| class="prettytable"
| (2) ||  <font color=green> [ diske  na '''kozéal''' galleg ||<font color=green> en bien]
|- 
| ||  appris [[kaout|avait]] [[kaozeal|parler]] français || [[En-, end-, e-, er-, ez-|P]].petit
|-
| || colspan="4" | 'Il avait appris tout petit à parler français.'|||| ''Trégorrois (Plougrescant)'', [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012b]]:'tout')
|}


=== nominalisation ===
=== nominalisation ===

Version du 2 juin 2017 à 09:56

Le verbe kaozeal, kaojeal signifie 'parler, causer'.


(1) Da vamm ne gaozea ket brezhoneg diouzhit, gra ?
ton1 mère ne1 parle pas breton à.toi fait
'Ta mère ne te parle pas breton, si ?'
Trégorrois (Bégard), locuteur né en 1920, Yekel (2016:'goulenn nac'h')


Morphologie

répartition dialectale

Le verbe kaozeal est en concurrence à travers les dialectes avec komz, prezeg et prech, de même sens.


 Gros (1989:'kaozéal'):
 "Kaozeal dans la langue parlée tend à supplanter komz. Il est à remarquer qu'en français populaire, et surtout à Paris, causer tend aussi à détrôner parler."


(2) [ diske na kozéal galleg en bien]
appris avait parler français P.petit
'Il avait appris tout petit à parler français.' Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012b:'tout')


nominalisation

Le verbe kaozeal peut être nominalisé avec un morphème zéro qui s'affixe sur le radical de ce verbe.


(3) Aze, 'vat, a zo kaoze.
ici cependant R est cause
'Que de barvardage il y a là!' Gros (1989:'kaozé')