Kalon : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 15 : Ligne 15 :
 
=== dérivation ===
 
=== dérivation ===
  
Le suffixe ''[[-enn]]'' donne ''kalonenn'' 'objet en forme de coeur'.
+
Le suffixe ''[[-enn]]'' donne ''kalon'''enn''''' 'objet en forme de coeur'.
  
Le suffixe ''[[-ad]]'' donne ''kalonad'' 'crève-coeur'.
+
Le suffixe ''[[-us]]'' donne ''kalon'''us''''' 'cordial (qui fortifie le coeur)', [[Le Roux (1915)|Le Roux (1915]]:69)
  
Le préfixe ''[[rann-]]'' donne 'crève-coeur'.
+
Le suffixe ''[[-ek]]'' donne ''kalon'''ek''''' 'cordial (qui a du coeur)', [[Le Roux (1915)|Le Roux (1915]]:70)
  
Le préfixe ''[[di-]]'' donne ''digalon'' 'sans envie'.
+
Le suffixe ''[[-ad]]'' donne ''kalon'''ad''''' 'crève-coeur'.
 +
 
 +
Le préfixe ''[[rann-]]'' donne '''''rann'''galon'' 'crève-coeur'.
 +
 
 +
Le préfixe ''[[di-]]'' donne '''''di'''galon'' 'sans envie'.
  
  
Ligne 30 : Ligne 34 :
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'On rit jaune.' ||||''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'kalon')
 
|||colspan="4" | 'On rit jaune.' ||||''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'kalon')
 +
|}
 +
 +
 +
=== variation dialectale ===
 +
 +
Ce nom est utilisé dans tous les dialectes, et il varie assez peu.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| nag hen|| zo an den ||dall ha kalet ||he '''galoun'''!|||| [[JKS.]]:83 (''Vannetais 1862''), cité dans [[Hemon (1975)|Hemon (1975]]:§70,a)
 +
|-
 +
| || [[na(g)|que]] 3SG ||[[zo|est]] [[art|le]] homme ([[IMP]]?)|| aveugle et dur ||[[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> coeur
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Que l'homme est aveugle et dur de coeur!'
 
|}
 
|}
  
Ligne 38 : Ligne 56 :
  
 
Par extension, comme le français ''coeur'', ''kalon'' désigne aussi le centre.  
 
Par extension, comme le français ''coeur'', ''kalon'' désigne aussi le centre.  
 
  
 
Comme le français ''coeur'' encore, ''kalon'' dénote l'affectivité, le sentiment, la motivation (''du coeur à l'ouvrage''). ''Kalon'' dénote aussi le courage, que la langue française associe à d'autres organes.
 
Comme le français ''coeur'' encore, ''kalon'' dénote l'affectivité, le sentiment, la motivation (''du coeur à l'ouvrage''). ''Kalon'' dénote aussi le courage, que la langue française associe à d'autres organes.
Ligne 58 : Ligne 75 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) ||Ze, ||evelkent, ||a oa ||eur '''galonad''' ||dezi da gaoud.
+
| (1) ||Ze, ||evelkent, ||a oa ||eur '''galonad''' ||dezi da gaoud.
 
|-
 
|-
 
| || [[ze|ça]] || [[evelkent|tout.de.même]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] || [[art|un]]<sup>[[1]]</sup> coeur.[[-ad|-ée]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|elle]] [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[kaout|avoir]]
 
| || [[ze|ça]] || [[evelkent|tout.de.même]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] || [[art|un]]<sup>[[1]]</sup> coeur.[[-ad|-ée]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|elle]] [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[kaout|avoir]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'C'était tout de même un crève-coeur pour elle.' ||||''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'kalon')
 
|||colspan="4" | 'C'était tout de même un crève-coeur pour elle.' ||||''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'kalon')
 +
|}
 +
 +
 +
=== ''a-greiz-galon'', 'à gorge déployée' ===
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2) || Ni ||c'hoarzh '''a-greiz kalon'''!
 +
|-
 +
||| [[pfi|nous]] ([[R]])|| rigole à-milieu coeur
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'On rit à gorge déployée!' ||||||''Léon (Plougerneau)'', [[M-L. B. (01/2016)]]
 
|}
 
|}
  
Ligne 77 : Ligne 106 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(2)|| E oan '''a-zevri''' || krog ||gant ma labour, || pa glevis ||ur strakadenn... ||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:33)
+
|(3)|| E oan '''a-zevri''' || krog ||gant ma labour, || pa glevis ||ur strakadenn... ||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:33)
 
|-
 
|-
 
| || [[R]] [[COP|étais]] [[a-zevri|résolument]] || [[kregiñ|commencé]] || [[gant|avec]] [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> travail || [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> [[klevout|entendis]] ||[[art|un]] déflagr.[[-adenn|ation]]
 
| || [[R]] [[COP|étais]] [[a-zevri|résolument]] || [[kregiñ|commencé]] || [[gant|avec]] [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> travail || [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> [[klevout|entendis]] ||[[art|un]] déflagr.[[-adenn|ation]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" |'J'avais commencé à travailler de bon coeur, quand j'entendis un bruit de verre...'  
 
|||colspan="4" |'J'avais commencé à travailler de bon coeur, quand j'entendis un bruit de verre...'  
 +
|}
 +
 +
 +
=== 'par coeur' ===
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(4)|| Her gouzout || a raen || '''dre 'n eñvor'''. ||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:20)
 +
|-
 +
| || [[POP|le]] [[gouzout|savoir]]  ||[[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faisait]] || [[dre|par]] [[art|le]] souvenir
 +
|-
 +
|||colspan="4" |'Je le savais par coeur.'
 
|}
 
|}
  

Version du 28 janvier 2019 à 11:47

Le nom kalon dénote 'l'estomac' ou 'le coeur' au sens propre et figuré.


(1) An tamm soub-se a oa chomet da zarneiñ war ma c'halon. Trégorrois (Perros-Guirrec), Konan (2017:64)
le morceau soupe-ci R1 était resté à1 pfx.nager sur mon2 coeur
'Cette espèce de soupe m'était restée sur l'estomac.'


Morphologie

dérivation

Le suffixe -enn donne kalonenn 'objet en forme de coeur'.

Le suffixe -us donne kalonus 'cordial (qui fortifie le coeur)', Le Roux (1915:69)

Le suffixe -ek donne kalonek 'cordial (qui a du coeur)', Le Roux (1915:70)

Le suffixe -ad donne kalonad 'crève-coeur'.

Le préfixe rann- donne ranngalon 'crève-coeur'.

Le préfixe di- donne digalon 'sans envie'.


(2) C'hoarzin digalon a ra an den.
rire sans-1.coeur R1 fait IMP
'On rit jaune.' Trégorrois, Gros (1989:'kalon')


variation dialectale

Ce nom est utilisé dans tous les dialectes, et il varie assez peu.


(3) nag hen zo an den dall ha kalet he galoun! JKS.:83 (Vannetais 1862), cité dans Hemon (1975:§70,a)
que 3SG est le homme (IMP?) aveugle et dur son2 coeur
'Que l'homme est aveugle et dur de coeur!'


Sémantique

usages figurés

Par extension, comme le français coeur, kalon désigne aussi le centre.

Comme le français coeur encore, kalon dénote l'affectivité, le sentiment, la motivation (du coeur à l'ouvrage). Kalon dénote aussi le courage, que la langue française associe à d'autres organes.


(2) Douarneneziz o deus anv da vezañ distag-meurbet o c'halon ouzh ar baourentez. Standard, Drezen (1932:14)
douarnenistes 3PL a nom de1 être .attaché-très leur2 coeur de le1 pauvreté
'Les douarnenistes sont réputés prodigues.'


Expressions

'crève-coeur', kalonad

(1) Ze, evelkent, a oa eur galonad dezi da gaoud.
ça tout.de.même R1 était un1 coeur.-ée à.elle à1 avoir
'C'était tout de même un crève-coeur pour elle.' Trégorrois, Gros (1989:'kalon')


a-greiz-galon, 'à gorge déployée'

(2) Ni c'hoarzh a-greiz kalon!
nous (R) rigole à-milieu coeur
'On rit à gorge déployée!' Léon (Plougerneau), M-L. B. (01/2016)


'en avoir le coeur net'

On utilise gouzout an doare pour 'en avoir le coeur net'.


'résolument, de bon coeur'

De bon coeur peut être traduit par laouen 'content', ou a-zevri 'résolument'.


(3) E oan a-zevri krog gant ma labour, pa glevis ur strakadenn... Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:33)
R étais résolument commencé avec mon2 travail quand1 entendis un déflagr.ation
'J'avais commencé à travailler de bon coeur, quand j'entendis un bruit de verre...'


'par coeur'

(4) Her gouzout a raen dre 'n eñvor. Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:20)
le savoir R1 faisait par le souvenir
'Je le savais par coeur.'