Interrogatives indirectes

De Arbres
Révision datée du 28 décembre 2014 à 19:28 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Mjouitteau a déplacé la page Interrogative indirecte vers Interrogatives indirectes par-dessus une redirection)
Aller à : navigation, rechercher

Syntaxe

Leclerc (1986:205) note que l'ordre des mots d'une interrogative enchâssée est semblable à celui d'une interrogative directe.


(1) Laret din [CP penôs ec'h in da Bariz ].
dites à.moi comment R irai à1 Paris
'Dites-moi comment j'irai à Paris.' Tréguier, Leclerc (1986:205)


Leclerc (1986:205) et Koadig (2010:91) notent que les deux conjonctions introduisant les interrogatives directes daoust et c'hwistim viennent de constructions qui sont des questions indirectes.


(1) Daoust [CP hag-eñ ec'h i da Bariz ]?
C'hwistim [CP hag-eñ ec'h i da Bariz ]?
Q Q R iras à1 Paris
'Est-ce que tu iras à Paris?' Tréguier, Leclerc (1986:205)


Bibliographie

  • Favereau, F. 1997. Grammaire du breton contemporain. Morlaix: Skol Vreizh, §688-696.