Différences entre les versions de « Hingant (1868) »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « ’ » par « ' »)
 
Ligne 28 : Ligne 28 :
== Références ==
== Références ==


* [[Lambert (1976)|Lambert, P.Y. 1976]]. 'Les grammaires bretonnes jusqu’en 1914', ''[[Études Celtiques]]'' XV:1, 229-188. [https://www.persee.fr/doc/ecelt_0373-1928_1976_num_15_1_1574 texte].
* [[Lambert (1976)|Lambert, P.Y. 1976]]. 'Les grammaires bretonnes jusqu'en 1914', ''[[Études Celtiques]]'' XV:1, 229-188. [https://www.persee.fr/doc/ecelt_0373-1928_1976_num_15_1_1574 texte].


* [[Lok = Dujardin (1942a)|Dujardin, Louis (= L. Lok). 1942a]]. 'sur Hingant', ''Arvor'', 11 et 18 janvier 1942.
* [[Lok = Dujardin (1942a)|Dujardin, Louis (= L. Lok). 1942a]]. 'sur Hingant', ''Arvor'', 11 et 18 janvier 1942.

Version actuelle datée du 2 juillet 2022 à 14:25

  • Hingant, Jean (abbé). 1868-69. Éléments de la grammaire bretonne, Tréguier : Le Flem. texte.


Typification dialectale

L'auteur est de Plouigneau, mais les formes données ne peuvent être considérées toutes comme trégorroises. Hingant fait une sorte de grammaire normative influencée par le trégorrois.

Le Clerc (1986:v-vi), tel que cité dans Press (1995:69):

 "Plusieurs grammaires - telle, par exemple, celle de Hingant, si judicieuse parfois - juxtaposent presque continuellement les formes du trégorrois et celles du léonais."


Fañch Postic fournit un résumé de son parcours.


Extraits sur ce site

extraits:
Hingant (1868:§20), les doubles pluriels en -igoù
Hingant (1868:§22), le duel
Hingant (1868:§57), les mutations après holl.
Hingant (1868:§59), les adverbes déictiques spatiaux
Hingant (1868:§116), les adverbes marquant le temps (biskoazh, nepred, biken)
Hingant (1868:§118), les complémenteurs de relativisation des noms de temps
Hingant (1868:§139), N'eus forzh pe X, 'n'importe quel.le X'


Références