Hendrick (2020)

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
  • Hendrick, R. 2020. 'LTAG and Raising to Subject in Breton', ms. texte.


 abstract:
 "Breton is a Celtic VSO language that contains a process of raising to subject and a verb second requirement for main clauses. This paper shows that raised subjects must also be topicalized. An LTAG account of raising to subject offers a particularly elegant solution to this limitation because the raised subject must satisfy the verb second requirement in the elementary tree, while the raised subject and the raising predicate do not belong to the same local tree."


l'acronyme LTAG n'est pas défini dans l'article, et renvoyé à Harley and Kulick (1998).
Heidi Harley and Seth Kulick. 1998. 'Tag and raising in VSO languages', Proceedings of the TAG+Workshop, Institute for Research in Cognitive Science Technical Reports. University of Pennsylvania.
La provenance des données de l'article n'est pas mentionnée, ce qui est dommageable car plusieurs phrases sont surprenantes à extrêmement surprenantes. Si ces données sont obtenables avec des locuteurs natifs, il serait absolument nécessaire de mentionner leur caractérisation dialectale.
L'auteur ne prend pas en compte le fait que dans une langue VSO comme le breton, si un sujet monte dans la place canonique du sujet, c'est à droite du verbe tensé et non à gauche. Il essaie d'expliquer pourquoi le sujet ne monte à gauche du verbe à montée que s'il est topicalisé, alors que tout simplement ce sujet ne monte à l'initiale de phrase qu'en cas de topicalisation (ou génération sur place, ou focalisation, toutes opérations alternatives que l'auteur ne considère pas).


erratum

  • l'infinitif du verbe 'commencer' est kregiñ, et non krog. Le radical du verbe kregiñ est krog-.
  • la phrase (14), pour glas a zo speredek, signifie 'les jeunes poireaux sont intelligents' [young leaks are clever], et pas 'Flattery is clever' [flatter est intelligent].
L'expression reiñ pour glas ne peut pas se passer de son verbe. De plus, l'adjectif de couleur glas est traduit 'blue' [bleu] dans tout l'article, alors que ce terme dénote une couleur qui couvre les parties du spectre couverts en anglais par 'green' [vert]. Dans le cas de 'poireaux' [leak], la traduction adéquate est 'vert, jeune'.
  • L'exemple (18) ar vugale o deus plijet dezho sellout ouzh Mona est utilisé par l'auteur pour montrer un accord du verbe qui justement porte à caution. Si cette phrase est vérifiable avec au moins un locuteur natif (est-ce le cas?), il devrait tout du moins être mentionné que son alternative sans accord, elle, est documentable dans tous les dialectes (cf. construction du faux sujet, ar vugale neus plijet dezho sellout ouzh Mona, ar vugale zo bet plijet dezho sellout ouzh Mona).
idem pour (20)
  • le verbe 'sembler' est hañval, et non pas hanñval.