Hanter : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Syntaxe)
(7 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 3 : Ligne 3 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1)|| Al labourer douar, ||a-benn ma vez '''hanter'''-'''k'''ant vloaz, ||a vez friket ||e ||gorf ||gand al labour.
+
|(1)|| Al labourer || douar, ||a-benn || ma vez || '''hanter'''-'''k'''ant || vloaz, ||a vez || friket ||e ||gorf ||gand al labour.
 
|-
 
|-
| || [[art|le]] [[labourat|travaill]].[[-er (A.)|eur]] [[douar|terre]], ||[[a-benn|quand]] [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> [[vez|est]] moitié-[[les numéraux cardinaux|cent]] <sup>[[1]]</sup> [[bloaz|an]] ||[[R]] [[vez|est]] brisé ||[[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> ||corps ||[[gant|avec]] [[art|le]] travail
+
||| [[art|le]] [[labourat|travaill]].[[-er (A.)|eur]] || [[douar|terre]], ||[[a-benn|quand]] || [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> [[vez|est]] || moitié-[[les numéraux cardinaux|cent]] <sup>[[1]]</sup> || [[bloaz|an]] ||[[R]] [[vez|est]] || brisé ||[[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> ||[[korf|corps]] ||[[gant|avec]] [[art|le]] [[labour|travail]]
 
|-  
 
|-  
| || colspan="4" | 'Le cultivateur, quand il arrive à cinquante ans, a le corps brisé par le travail.'
+
||| colspan="10" | 'Le cultivateur, quand il arrive à cinquante ans, a le corps brisé par le travail.'
 
|-  
 
|-  
| || colspan="4" | ||||''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:53).   
+
||||||| colspan="10" |''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:53).   
 
|}
 
|}
  
Ligne 21 : Ligne 21 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2)|| '''hanter'''-'''v'''ezw.||
+
|(2)|| '''hanter'''-'''v'''ezw.||
 
|-
 
|-
| || [[hanter-|moitié]]<sup>[[1]]</sup>-saoul || [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§305).   
+
||| [[hanter-|moitié]]<sup>[[1]]</sup>-[[mezv|saoul]] || [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§305).   
 
|}
 
|}
  
Ligne 31 : Ligne 31 :
 
Lorsqu'il n'est pas le préfixe ''[[hanter-]]'', le [[quantifieur]] est accentué comme un mot indépendant.
 
Lorsqu'il n'est pas le préfixe ''[[hanter-]]'', le [[quantifieur]] est accentué comme un mot indépendant.
  
[[Goyat (2012)]] donne, pour Plozevet:
+
[[Goyat (2012)]] donne, pour Plozévet:
 
: <font color=green>/on 'ãtɛr ˌmi:oh/</font color=green>, ''eun HANter muioh'', 'deux fois plus', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:201)
 
: <font color=green>/on 'ãtɛr ˌmi:oh/</font color=green>, ''eun HANter muioh'', 'deux fois plus', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:201)
 
: <font color=green>/ãtɛr 'zɛ:vɛd/</font color=green>, ''hanter ZEvet'', 'à moitié brûlé', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:204)
 
: <font color=green>/ãtɛr 'zɛ:vɛd/</font color=green>, ''hanter ZEvet'', 'à moitié brûlé', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:204)
Ligne 38 : Ligne 38 :
 
=== mutation ===
 
=== mutation ===
  
[[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§331) pointe que ''hanter'' déclenche une [[lénition]] sur K, T, P et M, mais plus irrégulièrement sur B, D, G, GW.
+
Selon [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§331), ''hanter'' déclenche une [[lénition]] sur K, T, P et M, mais plus irrégulièrement sur B, D, G, GW.
  
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-138.jpg 138] de l'[[ALBB]] montre la forme [[spirantisée]] ''hanter-c'hant'', 50 sur le haut-vannetais.
+
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-138.jpg 138] de l'[[ALBB]] montre la forme [[spirantisée]] ''hanter-c'hant'' '50' sur le haut-vannetais.
  
 
L'adjectif prénominal ''hanter'' ne provoque pas de [[mutation]] ([[Chalm (2008)|Chalm 2008]]:§ B29). La donnée de haut-vannetais en (3) le vérifie.  
 
L'adjectif prénominal ''hanter'' ne provoque pas de [[mutation]] ([[Chalm (2008)|Chalm 2008]]:§ B29). La donnée de haut-vannetais en (3) le vérifie.  
Ligne 46 : Ligne 46 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) || An dud a zo ||'''hanter k'''lañv ||'barzh en o fenn, ||'ouiont ket re ||petra a faot dezhe !
+
|(3)|| An dud || a zo ||'''hanter''' || '''k'''lañv ||'barzh || en || o || fenn... !
 
|-
 
|-
| || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[zo|est]]|| moitié [[klañv|malade]] || [[e-barzh|dans]] [[P.e|dans]] [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> [[penn|tête]] ([[ne]]<sup>[[1]]</sup>)|| [[gouzout|savent]] [[ket|pas]] [[re|trop]] || [[petra|quoi]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[faotañ|faut]] [[da|à]].[[pronom incorporé|eux]]
+
||| [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[zo|est]] || moitié || [[klañv|malade]] || [[e-barzh|dans]] || [[P.e|dans]] || [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> || [[penn|tête]]  
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Les gens sont à moitié malades dans leur tête, ils ne savent pas trop ce qu’ils veulent !'  
+
|||colspan="10" | 'Les gens sont à moitié malades dans leur tête... !'  
 
|-
 
|-
|||||||||colspan="4" |''Haut-vannetais (Jo Sergent)'', [[Louis (2015)|Louis (2015]]:121)
+
|||||||||colspan="10" |''Haut-vannetais (Jo Sergent)'', [[Louis (2015)|Louis (2015]]:121)
 
|}
 
|}
  
Ligne 60 : Ligne 60 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(4)|| dre hanterouriezh || e voereb ||||||''Morlaix'', [[Herri (1982)|Herri (1982]]:16)
+
|(4)|| dre || hanterouriezh || e || voereb ||||||''Morlaix'', [[Herri (1982)|Herri (1982]]:16)
 
|-
 
|-
| || [[dre|par]] moitié.[[-our|-eur]].[[-iezh|-ment]] || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[moereb|tante]]
+
||| [[dre|par]] || moitié.[[-our|-eur]].[[-iezh|-ment]] || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || [[moereb|tante]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'par l'entremise de sa tante'
+
|||colspan="10" | 'par l'entremise de sa tante'
 
|}
 
|}
 +
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
Ligne 74 : Ligne 75 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) || Boaz ||'vez  deomp, || lâr-en, '''an hanter diouzhomp''' || mont d'an oferenn vintin.
+
|(1)|| Boaz ||'vez  deomp, || lâr-en, || '''an hanter''' || '''diouzhomp''' || mont || d'an || oferenn vintin.
 
|-
 
|-
| || habitué ||[[vez|est]] [[da|à]].[[pronom incorporé|nous]]|| [[incises|dit-il]] [[art|le]] moitié [[diouzh|de]].[[pronom incorporé|nous]]|| [[mont|aller]] [[da|à]] [[art|le]] service <sup>[[1]]</sup>[[mintin|matin]]  
+
||| [[boaz|habitué]] ||[[vez|est]] [[da|à]].[[pronom incorporé|nous]]|| [[incises|dit-il]] || [[art|le]] moitié || [[diouzh|de]].[[pronom incorporé|nous]]|| [[mont|aller]] || [[da|à]] [[art|le]] || [[oferenn|service]] <sup>[[1]]</sup>[[mintin|matin]]  
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" |'D'habitude, nous allons, dit-il, la moitié d'entre nous, à l'office du matin.'  
+
|||colspan="10" |'D'habitude, nous allons, dit-il, la moitié d'entre nous, à l'office du matin.'  
 +
|-
 +
|||colspan="10" |''Coray'', [http://pagesperso-orange.fr/rbg/dastest/ transcription de l'enregistrement] de Pêr Bras en 1977 par [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:III)
 
|}
 
|}
::::::::''Coray'', [http://pagesperso-orange.fr/rbg/dastest/ transcription de l'enregistrement] de Pêr Bras en 1977 par [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:III)
 
  
  
Ligne 86 : Ligne 88 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) || Patatez toulloù toud || a ya ||'''an hanter anezho''' ||da goll.
+
|(2)|| Patatez || toulloù || toud || a ya ||'''an hanter''' || '''anezho''' ||da goll.
 
|-
 
|-
| || patates trous [[tout]] || [[R]] [[mont|va]] ||  [[art|le]] moitié [[eus|de]].[[pronom incorporé|eux]]|| [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[koll|perdre]]  
+
||| [[patatez|patates]] || [[toull|trou]].[[-où (PL.)|s]] || [[tout]] || [[R]] [[mont|va]] ||  [[art|le]] moitié || [[eus|de]].[[pronom incorporé|eux]]|| [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[koll|perdre]]  
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" |'des pommes-de-terres toutes en trous (pleines de trous) dont la moitié va se perdre.' || ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:48)
+
|||colspan="10" |'des pommes-de-terres toutes en trous (pleines de trous) dont la moitié va se perdre.'  
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:48)
 
|}  
 
|}  
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) || Tréméned hon eûz  ||  '''ann hanter''' ||'''eûz ar goañv'''.
+
|(3)|| Tréméned || hon eûz  ||  '''ann hanter''' ||'''eûz''' || '''ar goañv'''.
 
|-
 
|-
| || [[tremen|passé]] 1PL [[kaout|a]] || [[art|le]] moitié ||[[eus|de]] [[art|le]] [[goañv|hiver]]  
+
||| [[tremen|passé]] || 1PL [[kaout|a]] || [[art|le]] moitié || [[eus|de]] || [[art|le]] [[goañv|hiver]]  
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" |'Nous avons passé la moitié de l'hiver.' || ''Léon'', [[Le Gonidec (1838 :186-7)]]
+
|||colspan="10" |'Nous avons passé la moitié de l'hiver.'  
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Léon'', [[Le Gonidec (1838 :186-7)]]
 
|}
 
|}
  
Ligne 111 : Ligne 117 :
 
| (4)|| un  '''hanter''' loaiad||''vs.''|| ul loaiad '''hanter'''||
 
| (4)|| un  '''hanter''' loaiad||''vs.''|| ul loaiad '''hanter'''||
 
|-
 
|-
| || [[art|un]] demi cuiller.[[-ad|ée]] ||||[[art|un]] cuiller.[[-ad|ée]] demi ||  
+
| || [[art|un]] demi [[loa|cuiller]].[[-ad|ée]] ||||[[art|un]] [[loa|cuiller]].[[-ad|ée]] demi ||  
 
|-
 
|-
 
| || 'une demi-cuillerée' |||| 'une cuillerée et demi'|| ''Standard'', [[Chalm (2008)|Chalm (2008]]:§ P.3)
 
| || 'une demi-cuillerée' |||| 'une cuillerée et demi'|| ''Standard'', [[Chalm (2008)|Chalm (2008]]:§ P.3)
 
|}
 
|}
 
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==

Version du 21 juillet 2021 à 06:53

Hanter signifie 'demi', 'moitié'. Il apparaît devant ce qu'il quantifie.


(1) Al labourer douar, a-benn ma vez hanter-kant vloaz, a vez friket e gorf gand al labour.
le travaill.eur terre, quand que4 est moitié-cent 1 an R est brisé son1 corps avec le travail
'Le cultivateur, quand il arrive à cinquante ans, a le corps brisé par le travail.'
Trégorrois, Gros (1984:53).


Morphologie

grammaticalisation

Ce quantifieur adjectival a grammaticalisé sous forme du préfixe hanter-, qui s'en distingue par l'accentuation et la lénition qu'il provoque.


(2) hanter-vezw.
moitié1-saoul Favereau (1997:§305).


accentuation

Lorsqu'il n'est pas le préfixe hanter-, le quantifieur est accentué comme un mot indépendant.

Goyat (2012) donne, pour Plozévet:

/on 'ãtɛr ˌmi:oh/, eun HANter muioh, 'deux fois plus', Goyat (2012:201)
/ãtɛr 'zɛ:vɛd/, hanter ZEvet, 'à moitié brûlé', Goyat (2012:204)


mutation

Selon Favereau (1997:§331), hanter déclenche une lénition sur K, T, P et M, mais plus irrégulièrement sur B, D, G, GW.

La carte 138 de l'ALBB montre la forme spirantisée hanter-c'hant '50' sur le haut-vannetais.

L'adjectif prénominal hanter ne provoque pas de mutation (Chalm 2008:§ B29). La donnée de haut-vannetais en (3) le vérifie.


(3) An dud a zo hanter klañv 'barzh en o fenn... !
le 1gens R1 est moitié malade dans dans leur2 tête
'Les gens sont à moitié malades dans leur tête... !'
Haut-vannetais (Jo Sergent), Louis (2015:121)


dérivation

(4) dre hanterouriezh e voereb Morlaix, Herri (1982:16)
par moitié.-eur.-ment son1 tante
'par l'entremise de sa tante'


Syntaxe

préposition associée

diouzh

(1) Boaz 'vez deomp, lâr-en, an hanter diouzhomp mont d'an oferenn vintin.
habitué est à.nous dit-il le moitié de.nous aller à le service 1matin
'D'habitude, nous allons, dit-il, la moitié d'entre nous, à l'office du matin.'
Coray, transcription de l'enregistrement de Pêr Bras en 1977 par Bouzeg (1986:III)


a/eus

(2) Patatez toulloù toud a ya an hanter anezho da goll.
patates trou.s tout R va le moitié de.eux à1 perdre
'des pommes-de-terres toutes en trous (pleines de trous) dont la moitié va se perdre.'
Trégorrois, Gros (1984:48)


(3) Tréméned hon eûz ann hanter eûz ar goañv.
passé 1PL a le moitié de le hiver
'Nous avons passé la moitié de l'hiver.'
Léon, Le Gonidec (1838 :186-7)


usage postnominal, 'et demi'

Placé après un nom de mesure, hanter signifie 'et demi' (Chalm 2008:§ P.3, S1.1).


(4) un hanter loaiad vs. ul loaiad hanter
un demi cuiller.ée un cuiller.ée demi
'une demi-cuillerée' 'une cuillerée et demi' Standard, Chalm (2008:§ P.3)

Sémantique

hanter muioc'h, 'deux foix plus'

En comparatif de supériorité, hanter équivaut au français 'deux fois', et non pas 'moitié' (Favereau 1997:§210), donc hanter keroc'h c'est 'deux fois plus cher'.


(1) un hanter hiroc'h un hanter muioc'h un hanter nebeutoc'h
un moitié long.plus un moitié plus.plus un moitié peu.plus
'deux fois plus loin, deux fois plus, deux fois moins' Favereau (1997:§210).

Expressions

mont war hanter, 'couper la poire en deux'

(2) mõnn war ɑ̃nter

mont war hanter
aller sur demi
'faire part à deux', Trégorrois, Le Dû (2012:276)