Différences entre les versions de « Gwad »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « A Groix » par « À Groix »)
 
(4 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 5 : Ligne 5 :
|(1)|| C'hoazh || e redo || ar '''gwad''' || enta.
|(1)|| C'hoazh || e redo || ar '''gwad''' || enta.
|-
|-
||| [[c'hoazh|encore]] || [[R]] [[redek|courra]] ||[[art|le]] sang ||[[eta|donc]]
||| [[c'hoazh|encore]] || [[R]] [[redek|courra]] || [[art|le]] sang || [[eta|donc]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'Le sang coulera donc encore.'
|||colspan="10" | 'Le sang coulera donc encore.'
|-
|-
|||||||||||colspan="10" |''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:45)
|||||||||||colspan="10" | ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:45)
|}
|}


Ligne 18 : Ligne 18 :


La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-252.jpg 252] de l'[[ALBB]] montre la variation dialectale du nom ''gwad'' 'sang'. Le vannetais se distingue par une voyelle d'avant /e/, le [[KLT]] en général par une diphtongue /oa/.
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-252.jpg 252] de l'[[ALBB]] montre la variation dialectale du nom ''gwad'' 'sang'. Le vannetais se distingue par une voyelle d'avant /e/, le [[KLT]] en général par une diphtongue /oa/.
À Groix, la forme non-mutée est <font color=green>gwe:t / </font color=green> 'sang'.




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(2)||<font color=green> /gober || <font color=green>fal ||<font color=green>we:t / </font color=green> || (forme non-mutée = <font color=green>gwe:t / </font color=green>, 'sang')
|(2)||<font color=green> /gober ||<font color=green>fal ||<font color=green>we:t / </font color=green>  
|-
|-
||| [[ober|faire]] || [[fall-|mauvais]]<sup>[[1]]</sup> || sang
||| [[ober|faire]] || [[fall-|mauvais]]<sup>[[1]]</sup> || sang
Ligne 27 : Ligne 29 :
|||colspan="10" | 'se faire du mauvais sang.'
|||colspan="10" | 'se faire du mauvais sang.'
|-
|-
|||||||||||colspan="10" |''Groix'', [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:220)
|||||||||||colspan="10" | ''Groix'', [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:220)
|}
|}


Ligne 41 : Ligne 43 :
|||colspan="10" | 'pour cuire les boudins'  
|||colspan="10" | 'pour cuire les boudins'  
|-
|-
|||||||||||colspan="10" |''Léon (Plouzane)'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou (1998]]:9)
|||||||||||colspan="10" | ''Léon (Plouzane)'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou (1998]]:9)
|}
|}



Version actuelle datée du 15 mai 2022 à 13:52

Le nom gwad dénote le 'sang'.


(1) C'hoazh e redo ar gwad enta.
encore R courra le sang donc
'Le sang coulera donc encore.'
Vannetais, Herrieu (1994:45)


Morphologie

variation dialectale

La carte 252 de l'ALBB montre la variation dialectale du nom gwad 'sang'. Le vannetais se distingue par une voyelle d'avant /e/, le KLT en général par une diphtongue /oa/.

À Groix, la forme non-mutée est gwe:t / 'sang'.


(2) /gober fal we:t /
faire mauvais1 sang
'se faire du mauvais sang.'
Groix, Ternes (1970:220)


dérivation

(3) evid poaza ar gwadegennou
pour cuire le sang.DIM.SG.PL
'pour cuire les boudins'
Léon (Plouzane), Briant-Cadiou (1998:9)