Différences entre les versions de « Goulenn »

De Arbres
 
(80 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le verbe ''goulenn'', 'demander', est un verbe déclaratif.  
Le [[verbe]] ''goulenn'' 'demander', ou au négatif 'refuser', est un [[verbe déclaratif]].
 
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Ma || zud || na || '''c'houlent''' || ket || miret || ahanon.
|-
||| [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> || [[tud|gens]] || [[ne]].[[R]]<sup>[[1]]</sup> || demandaient || [[ket|pas]] || [[mirout|garder]] || [[a|P]].[[pronom incorporé|moi]]
|-
|||colspan="10" | 'Mes parents ne voulaient pas me garder.'
|-
|||||||||||colspan="10" | ''Trégorrois'', [[Gros (1966)|Gros (1966]]:11)
|}




== Morphologie ==
== Morphologie ==


Le [[suffixe verbal de l'infinitif]] du verbe ''goulenn'' est [[-en (V.)|-en]]'', suffixe qui est assez rare.  
=== composition ===
 
==== suffixe verbal de l'infinitif ====
 
Le [[suffixe verbal de l'infinitif]] du verbe ''goulenn'' est ''[[-en (V.)|-en]]'', suffixe qui est assez rare. [[Favereau (1984)|Favereau (1984]]:356) considère que, tout du moins en breton central, la forme abrégée ''goull'' est plus courante que ''goulenn''.
 
 
=== variation dialectale ===
 
{| class="prettytable"
|(2)||<font color=green>[søl ||<font color=green>'vi:a ||<font color=green> rah ||<font color=green> 'dɛ, ||<font color=green> søl ||<font color=green>'vi:a ||<font color=green>''''hulu''' ||<font color=green> ɡa'noh]
|-
||| Seul || vuia || 'reoh || dezañ, || seul || vuia || ''''houllo''' || ganeoh.
|-
||| [[seul|chaque]]<sup>[[1]]</sup> || [[muiañ|le.plus]] || [[R]] [[reiñ|donnerez]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[seul|chaque]]<sup>[[1]]</sup> || [[muiañ|le.plus]] || [[R]] demandera || [[gant|à]].[[pronom incorporé|vous]]
|-
||| colspan="10" | 'Plus vous lui en donnerez, plus il vous en demandera.'
|-
||||||||||||| colspan="10" | ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:137)
|}


== Syntaxe ==
== Syntaxe ==


=== structure argumentale ===
=== structure thématique ===


==== argument interne ====
==== argument interne ====


Le verbe ''goulenn'' peut introduire une [[complétive]] introduite par le [[complémenteur]] ''[[ma]]''.
===== objet direct =====
 
L'argument direct de ''goulenn' peut être un [[nom]] ou une [[proposition infinitive]].




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(1)|| Goulenn a rin|| ma|| tigaso|| Loeiz e ||varh gantañ.
|(5)|| Ignatich || en deus || '''goulennet''' || bezañ || kelenner || e || kreizig-kreiz || Rusia.
|-
|-
| ||demander [[R]] [[ober|ferai]] || [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> ||[[degas|apportera]] ||Loeiz [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> ||cheval [[gant|avec]].[[pronom incorporé|lui]]  
||| [[nom propre|Ignatich]] ||3SG [[kaout|a]] || demandé || [[bezañ|être]] || [[kelenn (V.)|profess]].[[-er, -our|eur]] || [[P.e|en]] || [[kreiz|milieu]].[[DIM]]-[[kreiz|milieu]] || Russie
|-
|||colspan="10" | 'Ignatich a demandé à être professeur au beau milieu de la Russie.'
|-  
|-  
| ||colspan="4" |'Je demanderai que Louis amène son cheval.' ||||[[Trépos (2001)|Trépos (2001]]:§590)
|||||||||colspan="10" | ''Trégorrois (Kaouenneg)'', [[Ar Barzhig (1976)|Ar Barzhig (1976]]:8)  
|}
|}




A Uhelgoat, Skragn utilise ''[[e-barzh]]'' pour introduire une [[complétive]] interrogative ouverte.
===== complétive en ''ma'', en ''e-barzh'' =====
 
Le verbe ''goulenn'' peut introduire une [[complétive]] introduite par le [[complémenteur]] ''[[ma]]''.




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(2)|| Pa oa erruet ||ar re goz || e-noant goulennet ||'''e-barz'''|| peleh e oa Job.
|(4)|| Goulenn || a || rin || ma || tigaso || Loeiz || e || varh || gantañ.
|-
|-
| || [[pa|quand]] [[COP|était]] [[arru|arrivé]] ||[[art|le]] [[hini|ceux]]<sup>[[1]]</sup> vieil ||3PL-[[kaout|avaient]] demandé || [[e-barzh|dans]] ||[[pelec'h|]] [[R]] [[COP|était]] Job
||| demander || [[R]] || [[ober|ferai]] || [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> || [[degas|apportera]] || [[nom propre|Loeiz]] || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || [[marc'h|cheval]] || [[gant|avec]].[[pronom incorporé|lui]]  
|-  
|-  
| ||colspan="4" |'Quand ils étaient arrivés, les vieux avaient demandé où était Job.' ||||''Uhelgoat'', [[Skragn (2002)|Skragn (2002]]:51)
|||colspan="10" | 'Je demanderai que Louis amène son cheval.'  
|-
|||||||||||colspan="10" |[[Trépos (2001)|Trépos (2001]]:§590)
|}
|}




Une [[proposition infinitive]], comme un [[nom]], peut être un argument direct.
À Uhelgoat, Skragn utilise ''[[e-barzh]]'' pour introduire une [[complétive]] interrogative ouverte.




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (2) ||Ignatich ||en deus|| '''goulennet''' ||bezañ kelenner|| e kreizig-kreiz Rusia.
|(5)|| Pa || oa || erruet || ar re || goz || e-noant || goulennet || '''e-barz''' || peleh || e oa || Job.
|-
|-
|||Ignatich ||3SG [[kaout|a]] ||demandé||[[bezañ|être]] profess.[[-er, -our|eur]]||[[P.e|dans]] milieu.[[DIM]]-milieu Russie
||| [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> || [[COP|était]] || [[arru|arrivé]] || [[art|le]] [[hini|ceux]]<sup>[[1]]</sup> || [[kozh|vieil]] || 3PL-[[kaout|avaient]] || demandé || [[e-barzh|dans]] || [[pelec'h|où]] || [[R]] [[COP|était]] || [[nom propre|Job]]  
|-  
|-  
| ||colspan="4" |'Ignatich a demandé à être professeur au beau milieu de la Russie.'  
|||colspan="10" | 'Quand ils étaient arrivés, les vieux avaient demandé où était Job.'  
|-  
|-  
| ||||||||colspan="4" |''Trégorrois (Kaouenneg)'', [[Ar Barzhig (1976)|Ar Barzhig (1976]]:8)  
|||||||||||colspan="10" | ''Uhelgoat'', [[Skragn (2002)|Skragn (2002]]:51)
|}
|}


==== adresse, destinataire ====
==== adresse, destinataire ====
Ligne 58 : Ligne 96 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(2)|| Goulenn a raer ||'''genin''' paperioù || muioc’h eget biskoazh.
|(6)|| Goulenn || a raer || '''genin''' || paperioù || muioc'h || eget || biskoazh.
|-
|-
| || demander [[R]] [[ober|fait]].[[IMP]] || [[gant|avec]].[[pronom incorporé|moi]] papier[[-où (PL.)|s]] ||[[-oc'h|plus]] [[eget|que]] [[biskoazh|jamais]]
||| demander || [[R]] [[ober|fait]].[[IMP|on]] || [[gant|avec]].[[pronom incorporé|moi]] || [[paper|papier]].[[-où (PL.)|s]] || [[muioc'h|plus]] || [[eget|que]] || [[biskoazh|jamais]]
|-
|-
|||colspan="4" | 'On me demande des papiers plus que jamais (dans le passé).'|||| ||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:148)
|||colspan="10" | 'On me demande des papiers plus que jamais (dans le passé).'
|-
|||||||colspan="10" | ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:148)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(7)|| Mez || me oar || demdost || pea || a || houl || an dud || '''ganin'''.
|-
|-
|(3)|| Mez me oar ||demdost || pea a houl || an dud '''ganin'''.
||| [[met|mais]] || [[pfi|moi]] [[gouzout|sait]] || [[dam-|pfx]]<sup>[[1]]</sup>.[[tost|près]] || [[petra|quoi]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || demande || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]] || [[gant|avec]].[[pronom incorporé|moi]]
|-
|-
||| [[met|mais]] [[pfi|moi]] [[gouzout|sait]]|| [[dam-|pfx]]<sup>[[1]]</sup>.près || [[petra|quoi]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> demande || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>gens [[gant|avec]].[[pronom incorporé|moi]]
||| colspan="10" | 'Mais je devine ce que les gens me demandent.'
|-
|-
||| colspan="4" | 'Mais je devine ce que les gens me demandent.',|||| ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:341)
|||||||colspan="10" | ''Plozévet'', [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:341)
|}
|}


Ligne 82 : Ligne 123 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (5) ||Goulennet || 'z eus || bet un dra ||'''diganin'''.
|(8)|| Goulennet || 'z eus || bet || un dra || '''diganin'''.
|-
||| demandé || [[ez eus|est]] || [[bet|été]] || [[art|un]] <sup>[[1]]</sup>[[tra|chose]] || [[digant|à]].[[pronom incorporé|moi]]
|-
|-
| || demandé ||est ||  [[bet|été]] [[art|un]] chose ||  [[digant|à]].[[pronom incorporé|moi]]
|||colspan="10" | 'Il m'a été demandé quelque chose.'
|-
|-
| ||colspan="4" |'Il m'a été demandé quelque chose.' ||  [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§443)
|||||||||colspan="10" | [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§443)
|}
|}


Ligne 92 : Ligne 135 :
===== ''ouzh'' =====
===== ''ouzh'' =====


''Goulenn ouzh'' est aussi possible, mais selon [[Gourmelon (2014)|Gourmelon (2014]]:82) il est porté un doute sur le résultat de la demande (cf. 'faire une demande' vs. demander' en français).
''Goulenn ouzh'' est aussi possible, mais selon [[Gourmelon (2014)|Gourmelon (2014]]:82) il est porté un doute sur le résultat de la demande (cf. en français ''faire une demande'' vs. ''demander'').
 
 
{| class="prettytable"
|(9) ... || va mamm || a '''c'houlennas''' || '''ouzhin''' || petra || oa || kiriek || din || da || vezañ || trist.
|-
||| [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> [[mamm|mère]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> demanda || [[ouzh|à]].[[pronom incorporé|moi]] || [[petra|quoi]] || [[COP|était]] || [[kiriek|coupable]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]] || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[bezañ|être]] || [[trist|triste]]
|-
|||colspan="15" |'Ma mère me demanda pourquoi j'étais triste.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:72)
|}
 
 
=== 'demander à soi-même, se demander' ===
 
En français, la tournure réfléchie en ''se demander'' tolère un pronom ''se'' qui n'est pas l'objet comme dans ''se laver'' 'laver soi-même' mais le [[destinataire]] : ''se demander'', c'est 'demander '''à''' soi-même'.
En breton, certains dialectes traditionnels ne tolèrent pas d'utiliser ''en em'' pour un destinataire, et utilisent d'autre tournure réfléchies comme ''goulenn ouzhin ma-unan'', ''goulenn ganin-me ma-unan, etrezon ha ma roched''. La tournure en ''en em'' est cependant documentée dans différents dialectes traditionnels.
 
 
{| class="prettytable"
|(1)|| Ar plac’hig || || zo || oc’h || '''en em''' || '''houlenn''' || pese || bugale || o deus || gwelet || ar vaouez.
|-
||| [[art|le]] [[plac'h|fill]].[[-ig|ette]] || [[R]] || [[zo|est]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || [[en em|se]]<sup>[[4]]</sup> || demander || [[peseurt|quel.sorte]] || [[bugel|enfant]].[[pluriel interne|s]] || 3PL [[kaout|a]] || [[gwelout|v]].[[-et (Adj.)|u]] || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[maouez|femme]]
|-
||| colspan="10" | 'La fillette se demande quels enfants ont vu la femme.'
|-
||||||| colspan="10" | ''Plougerneau'', [[M-L.B (10/2018)]]
|}


== Expressions ==
== Expressions ==


=== négation ===
=== négation, 'refuser' ===


Par une litote grammaticalisée, le verbe ''goulenn'', 'demander' obtient avec la [[négation]] le sens de 'refuser (fermement)'.
Par une litote [[grammaticalisée]], le verbe ''goulenn'' 'demander' obtient avec la [[négation]] le sens de 'refuser (fermement)'.




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(2)||Me a ||lavar ze dit,|| med '''na houllan ket''' ||beza boutet ||e kaoz.
|(1)|| Me || a || lavar || ze || dit, || med || '''na''' || '''houllan''' || '''ket''' || beza || boutet || e || kaoz.
|-  
|-  
| ||[[pfi|moi]] ([[R]]<sup>[[1]]</sup>) ||[[lavarout|dit]] [[se|ça]] [[da|à]].[[pronom incorporé|toi]] || [[met|mais]] [[ne]]<sup>[[1]]</sup> demande [[ket|pas]] || [[bezan|être]] poussé || [[P.e|dans]] conversation
||| [[pfi|moi]] || ([[R]]<sup>[[1]]</sup>) || [[lavarout|dit]] || [[se|ça]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|toi]] || [[met|mais]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || demande || [[ket|pas]] || [[bezan|être]] || [[bountañ|poussé]] || [[P.e|en]] || [[kaoz|conversation]]
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'Je te dis cela, mais je ne veux pas être mêlé à des cancans.'||||''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'kaoz')
|||colspan="10" | 'Je te dis cela, mais je ne veux pas être mêlé à des cancans.'
|-
|||||||||||colspan="10" | ''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'kaoz')
|}
 
 
{| class="prettytable"
|(2)|| '''N'houllan''' || '''ket''' || skaotañ || an traoù.
|-
||| [[ne]]<sup>[[1]]</sup> demande || [[ket|pas]] || [[skaotañ|échauder]] || [[art|le]] [[traoù|choses]]
|-
|||colspan="10" | 'Je ne veux pas faire la vaisselle.'
|-
|||||||||colspan="10" | ''Standard'', [[Kervella (2014)]]
|}
|}



Version actuelle datée du 15 mai 2022 à 18:39

Le verbe goulenn 'demander', ou au négatif 'refuser', est un verbe déclaratif.


(1) Ma zud na c'houlent ket miret ahanon.
mon2 gens ne.R1 demandaient pas garder P.moi
'Mes parents ne voulaient pas me garder.'
Trégorrois, Gros (1966:11)


Morphologie

composition

suffixe verbal de l'infinitif

Le suffixe verbal de l'infinitif du verbe goulenn est -en, suffixe qui est assez rare. Favereau (1984:356) considère que, tout du moins en breton central, la forme abrégée goull est plus courante que goulenn.


variation dialectale

(2) [søl 'vi:a rah 'dɛ, søl 'vi:a 'hulu ɡa'noh]
Seul vuia 'reoh dezañ, seul vuia 'houllo ganeoh.
chaque1 le.plus R donnerez à.lui chaque1 le.plus R demandera à.vous
'Plus vous lui en donnerez, plus il vous en demandera.'
Plozévet, Goyat (2012:137)

Syntaxe

structure thématique

argument interne

objet direct

L'argument direct de goulenn' peut être un nom ou une proposition infinitive.


(5) Ignatich en deus goulennet bezañ kelenner e kreizig-kreiz Rusia.
Ignatich 3SG a demandé être profess.eur en milieu.DIM-milieu Russie
'Ignatich a demandé à être professeur au beau milieu de la Russie.'
Trégorrois (Kaouenneg), Ar Barzhig (1976:8)


complétive en ma, en e-barzh

Le verbe goulenn peut introduire une complétive introduite par le complémenteur ma.


(4) Goulenn a rin ma tigaso Loeiz e varh gantañ.
demander R ferai que4 apportera Loeiz son1 cheval avec.lui
'Je demanderai que Louis amène son cheval.'
Trépos (2001:§590)


À Uhelgoat, Skragn utilise e-barzh pour introduire une complétive interrogative ouverte.


(5) Pa oa erruet ar re goz e-noant goulennet e-barz peleh e oa Job.
quand1 était arrivé le ceux1 vieil 3PL-avaient demandé dans R était Job
'Quand ils étaient arrivés, les vieux avaient demandé où était Job.'
Uhelgoat, Skragn (2002:51)


adresse, destinataire

gant

L'adresse, le destinataire de la question est introduite par la préposition gant.


(6) Goulenn a raer genin paperioù muioc'h eget biskoazh.
demander R fait.on avec.moi papier.s plus que jamais
'On me demande des papiers plus que jamais (dans le passé).'
Vannetais, Herrieu (1994:148)


(7) Mez me oar demdost pea a houl an dud ganin.
mais moi sait pfx1.près quoi R1 demande le 1gens avec.moi
'Mais je devine ce que les gens me demandent.'
Plozévet, Goyat (2012:341)


digant

On trouve aussi la préposition digant.


(8) Goulennet 'z eus bet un dra diganin.
demandé est été un 1chose à.moi
'Il m'a été demandé quelque chose.'
Favereau (1997:§443)


ouzh

Goulenn ouzh est aussi possible, mais selon Gourmelon (2014:82) il est porté un doute sur le résultat de la demande (cf. en français faire une demande vs. demander).


(9) ... va mamm a c'houlennas ouzhin petra oa kiriek din da vezañ trist.
mon2 mère R1 demanda à.moi quoi était coupable à.moi de1 être triste
'Ma mère me demanda pourquoi j'étais triste.'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:72)


'demander à soi-même, se demander'

En français, la tournure réfléchie en se demander tolère un pronom se qui n'est pas l'objet comme dans se laver 'laver soi-même' mais le destinataire : se demander, c'est 'demander à soi-même'. En breton, certains dialectes traditionnels ne tolèrent pas d'utiliser en em pour un destinataire, et utilisent d'autre tournure réfléchies comme goulenn ouzhin ma-unan, goulenn ganin-me ma-unan, etrezon ha ma roched. La tournure en en em est cependant documentée dans différents dialectes traditionnels.


(1) Ar plac’hig zo oc’h en em houlenn pese bugale o deus gwelet ar vaouez.
le fill.ette R est à4 se4 demander quel.sorte enfant.s 3PL a v.u le 1femme
'La fillette se demande quels enfants ont vu la femme.'
Plougerneau, M-L.B (10/2018)

Expressions

négation, 'refuser'

Par une litote grammaticalisée, le verbe goulenn 'demander' obtient avec la négation le sens de 'refuser (fermement)'.


(1) Me a lavar ze dit, med na houllan ket beza boutet e kaoz.
moi (R1) dit ça à.toi mais ne1 demande pas être poussé en conversation
'Je te dis cela, mais je ne veux pas être mêlé à des cancans.'
Trégorrois, Gros (1989:'kaoz')


(2) N'houllan ket skaotañ an traoù.
ne1 demande pas échauder le choses
'Je ne veux pas faire la vaisselle.'
Standard, Kervella (2014)

Bibliographie

  • Yann Gerven. 2014. 'ar verb goulenn ', Yezhadur!, Alioù fur evit ar vrezhonegerien diasur, Keit Vimp Bev, 81-82.