Différences entre les versions de « Gortoz »

De Arbres
(Remplacement de texte — « ||' » par « || ' »)
(Remplacement de texte — « |- |||||||colspan="10" |'' » par « |- |||||||colspan="10" | '' »)
Ligne 29 : Ligne 29 :
|||colspan="10" | 'les attendre.'  
|||colspan="10" | 'les attendre.'  
|-
|-
|||||||colspan="10" |''Groix'', reporté dans [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§247)  
|||||||colspan="10" | ''Groix'', reporté dans [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§247)  
|}
|}



Version du 20 mars 2022 à 12:21

Le verbe gortoz 'attendre' est un verbe transitif.


(1) ... ne oa ket chomet un unan d'he gortoz...
ne1 était pas rest.é un un à1 la2 attendre
'... pas un n'était resté à l'attendre. '
Léon, Abeozen (1986:38)


Morphologie

suffixe de l'infinitif

La carte 276 de l'ALBB documente la variation de l'infinitif.

La finale de gortoz est assez stable, mais on trouve quelques variations.


(2) gorteiñ -he.
attend.re -eux
'les attendre.'
Groix, reporté dans Favereau (1997:§247)


dérivation

La carte 156 de l'ALBB documente la variation dialectale du nom de repas 'gouter (vers trois heures)'. A Ouessant, on relève avec le suffixe singulatif -enn la dérivation nominalisante gortozenn.


répartition dialectale

Le verbe gortoz est en compétition avec le verbe gedal, moins répandu.

Syntaxe

C'est un verbe à marquage exceptionnel de Cas (construction ECM), ce qui signifie qu'il assigne le Cas canonique de l'objet au sujet de la petite proposition qu'il sélectionne (* Gortoz eñ da zont).


(3) Gortoz [ anezhañ da zont ].
attends P.lui de1 venir
'Attends qu'il vienne.'
Standard, Press (1986:161)