Différences entre les versions de « Gleb »

De Arbres
Ligne 77 : Ligne 77 :


[[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:38) donne, à Riec, ''glep tour teil'', 'tout mouillé' (/mouillé [[dour|eau]] [[teil|fumier]]/).
[[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:38) donne, à Riec, ''glep tour teil'', 'tout mouillé' (/mouillé [[dour|eau]] [[teil|fumier]]/).
Le préfixe [[approximant]] ''[[ar-]]<sup>[[1]]</sup>'' obtient ''ar-[[sec'h|zec'h]]'' 'assez sec' comme ''ar-c'hleb'' 'assez humide' (''Trégorrois'', [[Ernault (1879-1880)|Ernault 1879-1880]]:147).


== Sémantique ==
== Sémantique ==

Version du 9 mai 2020 à 10:56

L'adjectif gleb signifie 'mouillé'.


(1) Pa sauter er pissine, e veher glepet.
quand saute.IMP dans.le piscine R est.IMP mouillé
'Si on saute dans une piscine, on est mouillé.' Lesneven/Kerlouan, Y. M. (04/2016)


Morphologie

dérivation

atténuateurs

Gros (1984:369) donne, avec le préfixe ar-, arhleb 'humide'.

Favereau (1993) donne, avec le préfixe dam-, damc'hleb 'humecter'.


(2) Drouk-hirnez ez eus ennon hiziv d'am bro c'hleborek ha glas. Standard, Drezen (1932:11)
mal-.longu.eur R est dans.moi à'mon2 pays 2humide et vert
'Je me languis aujourd'hui de mon pays humide et vert.'


participe

(3) Pa vez glebiet ar biz e ya al lesk kuit.
Pa1 est mouillé le doigt R va le brûle parti
'Quand on mouille le doigt, la sensation de brûlure disparaît.' Trégorrois, Gros (1984:392)


(4) ha ne veze ket c'hoant e vije glepet ar bara gant an dour-mor.
et ne1 était pas envie R serait mouillé le pain avec le eau-mer
'Et on ne voulait pas que le pain soit mouillé d'eau de mer.' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:10)


(5) Pa lammomp en un toull dour ez omp glepet.
quand sautons dans un trou eau R sommes mouillé
'Si on saute dans une piscine, on est mouillé.' Plougerneau, M-L. B. (04/2016)


infinitif

(6) Ar vrumenn-ze na glebiañ na sehañ ne ra.
le 1brume- ni mouiller ni séch.er ne1 fait
'Cette brume-là ni ne mouille ni ne sèche (elle ne sert à rien).'
Trégorrois, Gros (1984:79)

modification

Bouzeg (1986:38) donne, à Riec, glep tour teil, 'tout mouillé' (/mouillé eau fumier/).

Le préfixe approximant ar-1 obtient ar-zec'h 'assez sec' comme ar-c'hleb 'assez humide' (Trégorrois, Ernault 1879-1880:147).

Sémantique

Le sens de 'mouillé' peut aussi être obtenu par le préfixe dour- (dourlêz 'lait mouillé (d'eau)', Gros 1984:384).