Gestes grammaticaux : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
m (Mjouitteau a déplacé la page Geste vers Gestes grammaticaux par-dessus une redirection)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Les langues orales n'utilisent pas uniquement le canal oral pour produire leur signifiant. Dans quelques langues dont le français de Nantes, on relève des '''gestes''' ostensibles du visage ou du haut du corps qui produisent des éléments grammaticaux (Jouitteau [[Jouitteau (2004)|2004]], [[Jouitteau (2007b)|2007b]]). En espagnol latino-américain, Ortaga-Santos (2016) relève des pronoms démonstratifs réalisés par un pointement des lèvres. En Nheengatú, Floyd (2016) relève des adverbes temporels réalisés par un geste de pointage vers le ciel.
 
Les langues orales n'utilisent pas uniquement le canal oral pour produire leur signifiant. Dans quelques langues dont le français de Nantes, on relève des '''gestes''' ostensibles du visage ou du haut du corps qui produisent des éléments grammaticaux (Jouitteau [[Jouitteau (2004)|2004]], [[Jouitteau (2007b)|2007b]]). En espagnol latino-américain, Ortaga-Santos (2016) relève des pronoms démonstratifs réalisés par un pointement des lèvres. En Nheengatú, Floyd (2016) relève des adverbes temporels réalisés par un geste de pointage vers le ciel.
  
Dans le cas des [[langues signées]], la modalité gestuelle réalise des éléments grammaticaux lexicaux comme fonctionnels. Les langues orales en usent moins, mais le canal est le même.
+
Dans le cas des [[langues signées]], la modalité gestuelle réalise des éléments grammaticaux lexicaux comme fonctionnels. Les langues orales en usent beaucoup moins, mais le canal gestuel n'y est pas obligatoirement délaissé, même pour produire du matériel [[fonctionnel]].
  
  

Version du 21 janvier 2017 à 18:06

Les langues orales n'utilisent pas uniquement le canal oral pour produire leur signifiant. Dans quelques langues dont le français de Nantes, on relève des gestes ostensibles du visage ou du haut du corps qui produisent des éléments grammaticaux (Jouitteau 2004, 2007b). En espagnol latino-américain, Ortaga-Santos (2016) relève des pronoms démonstratifs réalisés par un pointement des lèvres. En Nheengatú, Floyd (2016) relève des adverbes temporels réalisés par un geste de pointage vers le ciel.

Dans le cas des langues signées, la modalité gestuelle réalise des éléments grammaticaux lexicaux comme fonctionnels. Les langues orales en usent beaucoup moins, mais le canal gestuel n'y est pas obligatoirement délaissé, même pour produire du matériel fonctionnel.


bibliographie

  • Floyd, Simeon. 2016. 'Modally hybrid grammars?: Celestial pointing for time-of-day reference in Nheengatú', Language 92:1, 31-64.
  • Jouitteau, M. 2007b. ‘Listen to the sound of salience, Multichannel syntax of Q particles’, Sergio Baauw, Frank Drijkoningen and Manuela Pinto (éds.) Romance Languages and Linguistic Theory 2005, Current Issues in Linguistic Theory 291, John Benjamins, Amsterdam/Philadelphia, 185-200.
  • Jouitteau, M. 2004. ‘Gestures as Expletives, Multichannel Syntax’, Proceedings of WCCFL 23, B. Schmeiser, V. Chand, A. Kelleher et A. Rodriguez (éds.), Cascadilla Press, 422-435. texte en ligne.
  • Ortega-Santos 2016. 'A formal analysis of lip-pointing in Latin-American Spanish', Isogloss 2, 113-128.