Le gaulois : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Syntaxe)
 
(11 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
- fiche en préparation -
+
Le '''gaulois''' est la langue celtique qui fut parlée dans ce que les armées de César appelaient la Gaule. C'est une des anciennes langues celtiques continentales, comme le celtibère ou le lépontique. Le galate et le gaulois cisalpin (au sud des Alpes) peuvent être considérés comme des dialectes du gaulois ([[Koch (1992)|Koch 1992]]:472).
  
Le gaulois est la langue celtique qui fut parlée dans ce que les armées de César appelaient la Gaule. C'est une des anciennes langues celtiques continentales. Le résultat de l'influence du gaulois sur le latin vulgaire est le gallo-roman.
+
Le gaulois, comme le gallois, le cornique ou le breton, est une langue brittonique ([[Koch (1992)|Koch 1992]], [[Lambert (1995b)|Lambert 1995b]]). Ces langues dites brittoniques sont des langues celtiques qui ont des propriétés en commun, à l'exclusion des autres langues celtiques que sont les langues gaéliques (irlandais, manxois, gaélique d’Écosse).
  
Les influences celtiques notables dans les dialectes romans ne viennent qu'exceptionnellement du breton, et bien plus souvent du gaulois.
+
Le résultat de l'influence du gaulois sur le latin vulgaire est appelé le gallo-roman, qui n'est donc pas une langue celtique mais une langue romane influencée par une langue celtique. Les influences celtiques notables dans les dialectes romans ne viennent qu'exceptionnellement du breton, et bien plus souvent du gaulois.
  
L'influence qu'a pu avoir le gaulois sur la formation du breton, à travers le gallo-roman ou pas, est le sujet de débats linguistiques.
+
L'influence qu'a pu avoir le gaulois sur la formation du breton, à travers le gallo-roman ou pas, est le sujet de débats linguistiques. Si [[Falc'hun (1962)]] a proposé que le dialecte breton vannetais descendrait du gaulois, de nombreuses critiques ont fragilisé son hypothèse. [[Fleuriot & Fleuriot (1977)|Fleuriot & Fleuriot (1977]]:19) pointe par exemple que Vannes était un important centre gallo-roman dont la côte Sud de la Bretagne a conservé de nombreux vestiges. Selon eux, si le gaulois avait survécu en Bretagne de façon consistante, ce ne serait pas au Sud-Est mais au Nord-Ouest, de par les contacts avec les îliens qui parlaient une langue proche.
  
  
 +
== Syntaxe ==
 +
 +
- quelques notes éparses -
 +
 +
=== conjoint vs. absolu ===
 +
 +
Eska (2014) examine les formes verbales gauloises et conclut qu'elles ne montrent pas d'opposition conjoint vs. absolu que l'on trouve par ailleurs dans les langues celtiques anciennes (surtout dans la branche goïdélique, mais aussi en vieux gallois). Cela va contre l'idée que le gaulois est une langue brittonique, l'innovation étant insulaire.
 +
 +
 +
=== ordre des mots ===
 +
 +
[[Koch (1992)|Koch (1992]]:483-484) donne des exemples d'[[ordre à verbe second]] en gaulois. L'ordre [[VSO]] est présenté comme une innovation gaélique. Eska (2014) étudie des phrases qu'il analyse comme [[VSO]] dans le plomb gaulois de Rezé.
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==
 +
 +
 +
* [[Dauzat (1939)|Dauzat, A. 1939]]. '« Balai » vient-il du gaulois ou du breton?', ''Français moderne'', p. 343.
  
 
* [[Delamarre (2001)|Delamarre, Xavier. 2001]]. ''Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental'', 2<sup>e</sup> éd., Paris, Errance.
 
* [[Delamarre (2001)|Delamarre, Xavier. 2001]]. ''Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental'', 2<sup>e</sup> éd., Paris, Errance.
  
 
* [[Delamarre (2019)|Delamarre, Xavier. 2019]]. ''Dictionnaire des thèmes nominaux du gaulois - A Dictionary of Gaulish Nominal Stems'', Vol. I Ab-/Iχs(o)-", Editions Les Cent Chemins, Paris, 398 pp.
 
* [[Delamarre (2019)|Delamarre, Xavier. 2019]]. ''Dictionnaire des thèmes nominaux du gaulois - A Dictionary of Gaulish Nominal Stems'', Vol. I Ab-/Iχs(o)-", Editions Les Cent Chemins, Paris, 398 pp.
 +
 +
* Delamarre, Xavier. 2012. 'Les noms du compagnon en gaulois', ''Studia Celtica Fennica'' [https://journal.fi/scf/issue/view/1026 vol. 2], 47-52.
  
 
* [[Dottin (1918)|Dottin, Georges. 1918]]. ''La langue gauloise'', Paris, C. Klincksieck, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2100481 texte].
 
* [[Dottin (1918)|Dottin, Georges. 1918]]. ''La langue gauloise'', Paris, C. Klincksieck, [http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2100481 texte].
 +
 +
* Eska, J. F. 2014. 'Against Absolute and Conjunct at Rezé (Loire-Atlantique)', ''Proceedings of the Harvard Celtic Colloquium'' 34, 52–66. http://www.jstor.org/stable/24640153
  
 
* [[Falc'hun (1962)|Falc’hun, F. 1962]]. 'Le breton, forme moderne du gaulois', ''[[Annales de Bretagne]]'' 69:413-428, [https://www.persee.fr/doc/abpo_0003-391x_1962_num_69_4_2168 texte].
 
* [[Falc'hun (1962)|Falc’hun, F. 1962]]. 'Le breton, forme moderne du gaulois', ''[[Annales de Bretagne]]'' 69:413-428, [https://www.persee.fr/doc/abpo_0003-391x_1962_num_69_4_2168 texte].

Version actuelle datée du 1 novembre 2021 à 22:51

Le gaulois est la langue celtique qui fut parlée dans ce que les armées de César appelaient la Gaule. C'est une des anciennes langues celtiques continentales, comme le celtibère ou le lépontique. Le galate et le gaulois cisalpin (au sud des Alpes) peuvent être considérés comme des dialectes du gaulois (Koch 1992:472).

Le gaulois, comme le gallois, le cornique ou le breton, est une langue brittonique (Koch 1992, Lambert 1995b). Ces langues dites brittoniques sont des langues celtiques qui ont des propriétés en commun, à l'exclusion des autres langues celtiques que sont les langues gaéliques (irlandais, manxois, gaélique d’Écosse).

Le résultat de l'influence du gaulois sur le latin vulgaire est appelé le gallo-roman, qui n'est donc pas une langue celtique mais une langue romane influencée par une langue celtique. Les influences celtiques notables dans les dialectes romans ne viennent qu'exceptionnellement du breton, et bien plus souvent du gaulois.

L'influence qu'a pu avoir le gaulois sur la formation du breton, à travers le gallo-roman ou pas, est le sujet de débats linguistiques. Si Falc'hun (1962) a proposé que le dialecte breton vannetais descendrait du gaulois, de nombreuses critiques ont fragilisé son hypothèse. Fleuriot & Fleuriot (1977:19) pointe par exemple que Vannes était un important centre gallo-roman dont la côte Sud de la Bretagne a conservé de nombreux vestiges. Selon eux, si le gaulois avait survécu en Bretagne de façon consistante, ce ne serait pas au Sud-Est mais au Nord-Ouest, de par les contacts avec les îliens qui parlaient une langue proche.


Syntaxe

- quelques notes éparses -

conjoint vs. absolu

Eska (2014) examine les formes verbales gauloises et conclut qu'elles ne montrent pas d'opposition conjoint vs. absolu que l'on trouve par ailleurs dans les langues celtiques anciennes (surtout dans la branche goïdélique, mais aussi en vieux gallois). Cela va contre l'idée que le gaulois est une langue brittonique, l'innovation étant insulaire.


ordre des mots

Koch (1992:483-484) donne des exemples d'ordre à verbe second en gaulois. L'ordre VSO est présenté comme une innovation gaélique. Eska (2014) étudie des phrases qu'il analyse comme VSO dans le plomb gaulois de Rezé.

Bibliographie

  • Dauzat, A. 1939. '« Balai » vient-il du gaulois ou du breton?', Français moderne, p. 343.
  • Delamarre, Xavier. 2001. Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, 2e éd., Paris, Errance.
  • Delamarre, Xavier. 2019. Dictionnaire des thèmes nominaux du gaulois - A Dictionary of Gaulish Nominal Stems, Vol. I Ab-/Iχs(o)-", Editions Les Cent Chemins, Paris, 398 pp.
  • Delamarre, Xavier. 2012. 'Les noms du compagnon en gaulois', Studia Celtica Fennica vol. 2, 47-52.
  • Koch, John T. 1983b. 'The Sentence in Gaulish', Proceedings of the Harvard Celtic Colloquium 3: 169-216.
  • Koch, John T. 1985. 'Movement and Emphasis in the Gaulish Sentence', Bulletin of the Board of Celtic Studies 32, 1-37.
  • Koch, John T. 1992. 'Gallo-Brittonic' versus 'Insular Celtic' : the inter-relationships of the Celtic languages reconsidered', Le Menn, Gwennole & Jean-Yves Le Moing (éds.), Bretagne et pays celtiques, Langue, Histoire, Civilisation, Mélanges offerts à la mémoire de Léon Fleuriot (1923-1987), Co-édition Skol Saint-Brieuc - Presses Universitaires de Rennes (P.U.R.) avec le concours de l’Institut Culturel de Bretagne (Skol Uhel ar Vro), 471-496.
  • Koch, John T. 1996. 'Some Thoughts on the Gaulish Inscription from Larzac', Wolfgang Meid and Peter Anreiter (éds.), Die grösseren altkeltischen Sprachdenkmälern. Akten des Kolloquiums Innsbruck 29:37-39. Innsbrucker Beiträge zur Kulturwissenschaft, 95. Innsbruck.
  • Schrijver, Peter. 1997. 'Studies in the History of Celtic Pronouns and Particles', Maynooth Studies in Celtic Linguistics II, Maynooth: Department of Old Irish.
  • Tanguy, Bernard. 1973. Recherches autour de la limite des noms gallo-romains en '-ac' en Haute-Bretagne, manuscrit de thèse, Brest.