Différences entre les versions de « Gaou »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
Ligne 67 : Ligne 67 :
||| colspan="15" | 'Tout homme est menteur.'
||| colspan="15" | 'Tout homme est menteur.'
|-  
|-  
||||||| colspan="15" | [[Vallée (1926)|Vallée (1926]]:34)
||||||| colspan="15" | ''Standard'', [[Vallée (1926)|Vallée (1926]]:34)
|}
|}



Version du 24 juin 2022 à 08:40

Le nom gaou signifie 'mensonge'.


(1) Faotfe ket da nen lar gaou d'e vamm !
faudrait pas à1 on dire mensonge à son1 mère
'On ne devrait jamais mentir à sa maman !'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


Morphologie

nombre

Son pluriel gevier est un pluriel interne dans tous les dialectes.


(2) Pas lar geier ka me 'oar ar wirionez.
pas dire mensonges car moi sais le 1vérité
'Ne mentez pas car je connais la vérité.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


variation dialectale

(3) Eur mell gaou ne oa ken.
un grand mensonge ne1 était autre.chose
'Ce n'était qu'un gros mensonge.'
Léon, (Cléder), Seite (1998:37)


(4) [ fot ke la:ɤ gɛjəɤ kaɤ gud ɤã aɤ veɤjõnə ]
faut pas dire mensonges car savoir fais le 1vérité
'Ne di(te)s pas de mensonges car je connais la vérité.'
Breton central, Wmffre (1998:56)


dérivation

Le suffixe -iad obtient un nom d'animé de façon régulière.


(5) Pep dén a zo gaouiad.
chaque homme R est mensonge.eur
'Tout homme est menteur.'
Standard, Vallée (1926:34)


Des environnements syntaxiques lui donnent l'apparence d'un adjectif sans dérivation morphologique visible, mais il est aussi dérivable en adjectif (gaoutus).


(6) heb lavared ger gaou ebet
sans dire mot mensonge aucun
'sans mentir'
Trégorrois, Gros (1984:14)


(7) An dud bremañ a zo gaoutuz !
le 1gens maintenant R est mauvais.ant
'Les gens maintenant sont malhonnêtes.'
Trégorrois, Gros (1984:489)