Gad : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Morphologie)
(Morphologie)
Ligne 16 : Ligne 16 :
  
 
La variation dialectale de la traduction de ''lièvre, lièvres'' est documentée dans la carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-201.jpg 201] de l'[[ALBB]]. La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-202.jpg 202] traduit ''un lièvre'', la carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-203.jpg 203] 'trois lièvres, quatre lièvres'.  
 
La variation dialectale de la traduction de ''lièvre, lièvres'' est documentée dans la carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-201.jpg 201] de l'[[ALBB]]. La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-202.jpg 202] traduit ''un lièvre'', la carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-203.jpg 203] 'trois lièvres, quatre lièvres'.  
 
Pour le haut-vannetais du XXI°, [[Delanoy (2010)]] donne ''gad''.
 
  
  
 
=== genre ===
 
=== genre ===
  
 +
Le nom ''gad'' est féminin, comme le montre la [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-203.jpg carte 203] de l'[[ALBB]] avec les numéraux ''teir'' et ''peder''. En Poher (Carhaix), [[Timm (1987a)|Timm (1987a]]:265) note <font color=green>'tejɛR''hat </font color=green>, ''teir c'had''.
 +
 
A Plozévet, [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:158) signale ''gad'' comme de genre instable, avec également ''ur '''c'h'''ad'' et ''ur '''g'''ad''. Cependant, G ne mute pas en C'H dans les environs de Douarnenez et en pays bigouden. La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-202.jpg 202] de l'[[ALBB]] donne des variantes de ''or gad'' 'un lièvre' à Douarnenez, Plogoff et Plomeur (au Nord de Penmarc'h). [[Menard (1995)|Menard (1995]]:165) donne ''ar '''g'''ad'' 'le lièvre' comme ''ar '''g'''avr'' 'la chèvre'. La carte pour 'taupe' ''goz'' confirme.
 
A Plozévet, [[Goyat (2012)|Goyat (2012]]:158) signale ''gad'' comme de genre instable, avec également ''ur '''c'h'''ad'' et ''ur '''g'''ad''. Cependant, G ne mute pas en C'H dans les environs de Douarnenez et en pays bigouden. La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-202.jpg 202] de l'[[ALBB]] donne des variantes de ''or gad'' 'un lièvre' à Douarnenez, Plogoff et Plomeur (au Nord de Penmarc'h). [[Menard (1995)|Menard (1995]]:165) donne ''ar '''g'''ad'' 'le lièvre' comme ''ar '''g'''avr'' 'la chèvre'. La carte pour 'taupe' ''goz'' confirme.
  
En Poher (Carhaix), [[Timm (1987a)|Timm (1987a]]:265) note <font color=green>'tejɛR''hat </font color=green>, ''teir c'had''.
+
Pour le haut-vannetais du XXI°, [[Delanoy (2010)]] donne ''gad'' comme masculin.
  
  

Version du 22 avril 2021 à 17:00

Le nom gad dénote un 'lièvre'. Son pluriel standard est gedon.


(1) Lez ar chas da redek ar c'had. Standard, Riou (1941:28)
laisse le chiens pour1 courir le 1lièvre
'Laisse les chiens faire courir le lièvre.' ('Laisse tomber')


Morphologie

variation dialectale

La variation dialectale de la traduction de lièvre, lièvres est documentée dans la carte 201 de l'ALBB. La carte 202 traduit un lièvre, la carte 203 'trois lièvres, quatre lièvres'.


genre

Le nom gad est féminin, comme le montre la carte 203 de l'ALBB avec les numéraux teir et peder. En Poher (Carhaix), Timm (1987a:265) note 'tejɛRhat , teir c'had.

A Plozévet, Goyat (2012:158) signale gad comme de genre instable, avec également ur c'had et ur gad. Cependant, G ne mute pas en C'H dans les environs de Douarnenez et en pays bigouden. La carte 202 de l'ALBB donne des variantes de or gad 'un lièvre' à Douarnenez, Plogoff et Plomeur (au Nord de Penmarc'h). Menard (1995:165) donne ar gad 'le lièvre' comme ar gavr 'la chèvre'. La carte pour 'taupe' goz confirme.

Pour le haut-vannetais du XXI°, Delanoy (2010) donne gad comme masculin.


nombre

Les pluriels en -on sont très rares dans la langue. La modification de la voyelle montre qu'il s'agit en plus d'un double pluriel.


(2) Ma c'hi a red war-lerc'h ar gedon. Trégorrois (Bulien), Stephens (1982:43)
mon2 chien R1 court après le lièvres
'Mon chien court les lièvres.'

Diachronie

Selon Delanoy (2010) c'est un nom "inconnu du gallois et de l'irlandais ; son existence en cornique est douteuse. Cf. peut-être les anthroponymes gaulois Gatus, Gattus".


Sémantique

Il est possible qu'à certains endroits (ou dans certaines traductions gauches?) gad dénote un 'lapin', entendu dans un sens générique qui englobe 'lapins' et 'lièvres'. Le 'lapin' précisément est dénoté par les noms lapin et konifl, koulim.


(5) /'de:R wa'tapɛt 'tejɛR hat 'ganῖ/ Poher (Carhaix), Timm (1987a:265)
Dec'h oa tapet teir c'had ganin.
hier était attrapé trois1 lapin avec.moi
'Hier j'ai attrapé trois lapins.'