Fiñval

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Le verbe fiñval signifie 'bouger'.


Diachronie

Matasović (2009) considère que la racine verbale protoceltique * xswib-ī- 'bouger, reculer' est à l'origine du moyen breton fifual, donnant le breton moderne fiñval. La racine donne le moyen gallois chwyfu (GPC chwifio, chwyfio, chwyfu, chwyfan) et le moyen irlandais scibid, -scibi. Matasović postule la racine proto-indo-européenne ? * ksweybh- 'faire un mouvement brusque' (IEW: 1041 (* swēy-)), qu'il considère inhabituelle et probablement onomatopéique. Il propose les cognats du vieux slave d'église šibati 'fouetter' et du sanskrit kṣipáti 'jeter', même si la racine sanskrite -p- est aussi étonnante, possiblement le résultat d'une assimilation à l'initiale k-. Sous l'hypothèse que *xsw- > *sw-, le vieil anglais swapan 'to sweep' et ses cognats germaniques pourraient aussi être dérivés de la même racine (KPV 423, GPC I: 852, Deshayes 2003:236, LIV 333, Schrijver 2003).

Si l'hypothèse de Matasović (2009) est correcte, la racine proto-indo-européenne a une relation non-arbitraire sens/forme. Plus qu'une onomatopée, il s'agit alors probablement d'un huchement aux animaux, car un des sens principaux des adresses aux animaux sont en effet des ordres de déplacements.

Bibliographie

  • Schrijver, P. 2003. 'The etymology of Welsh chwith and the semantics and etymology of PIE *k(w)sweibh-", P. Russell (éd.), Yr Hen Iaith. Studies in early Welsh, Aberystwyth, 1-23.