Faotañ : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
(8 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le verbe ''faotañ'' est un [[modal]] de type 'falloir'.  
+
Le [[verbe]] ''faotañ'' est un [[modal]] de type 'falloir'.  
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) || An dud a zo ||hanter klañv ||'barzh en o fenn, ||‘ouiont ket re ||petra a '''faot''' dezhe !
+
|(1)... || 'ouiont || ket || re || petra || a '''faot''' || dezhe !
 
|-
 
|-
| || [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[zo|est]]|| [[hanter|moitié]] [[klañv|malade]]|| [[e-barzh|dans]] [[P.e|dans]] [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> tête ([[ne]]<sup>[[1]]</sup>)|| [[gouzout|savent]] [[ket|pas]] [[re|trop]] || [[petra|quoi]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> faut [[da|à]].[[pronom incorporé|eux]]
+
||| [[gouzout|savent]] || [[ket|pas]] || [[re|trop]] || [[petra|quoi]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> faut || [[da|à]].[[pronom incorporé|eux]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Les gens sont à moitié malades dans leur tête, ils ne savent pas trop ce qu’ils veulent !'  
+
|||colspan="10" | '... ils ne savent pas trop ce qu'ils veulent !'  
 
|-
 
|-
|||||||||colspan="4" |''Haut-vannetais (Jo Sergent)'', [[Louis (2015)|Louis (2015]]:121)
+
|||||||||colspan="10" |''Haut-vannetais (Jo Sergent)'', [[Louis (2015)|Louis (2015]]:121)
 
|}
 
|}
  
  
 
== Morphologie ==
 
== Morphologie ==
 +
 +
=== variation dialectale ===
 +
 +
* <font color=green>/ štal mi fáwt /</font color=green>, 'comme il faut', ''Cléguérec'', [[Thibault (1914)|Thibault (1914]]:5)
 +
* <font color=green>/ petrę fo tǫch ? /</font color=green>, 'Que voulez-vous?', ''Cléguérec'', [[Thibault (1914)|Thibault (1914]]:5)
  
 
=== horizon comparatif ===
 
=== horizon comparatif ===
Ligne 23 : Ligne 28 :
 
* ''I '''faoraet''' qe j'arins une vache ou deûz de pus fôt''
 
* ''I '''faoraet''' qe j'arins une vache ou deûz de pus fôt''
 
: 'Il faudrait que nous ayons une vache ou deux de plus.', ''Gallo'', [[Auffray (2007)|Auffray (2007]]:'falloir')
 
: 'Il faudrait que nous ayons une vache ou deux de plus.', ''Gallo'', [[Auffray (2007)|Auffray (2007]]:'falloir')
 +
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
Ligne 39 : Ligne 45 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2)|| De belec'h ||' '''faotec'h''' mont?
+
|(2)|| De belec'h ||' '''faotec'h''' mont?
 
|-
 
|-
| || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[wh|où]]|| [[R]] faut.2PL [[mont|aller]]
+
||| [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[wh|où]]|| [[R]] faut.2PL [[mont|aller]]
 
|-
 
|-
| ||colspan="4" | 'Où voulez-vous aller?'|||||| ''Cornouaillais de l'Est (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:I)
+
|||colspan="10" | 'Où voulez-vous aller?'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Cornouaillais de l'Est (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:I)
 
|}  
 
|}  
  
Ligne 50 : Ligne 58 :
  
 
Le [[sujet]] du verbe ''faotañ'' est un [[explétif]]. L'[[argument interne]] du verbe ''faotañ'' une [[proposition infinitive]] ou un [[nom]].
 
Le [[sujet]] du verbe ''faotañ'' est un [[explétif]]. L'[[argument interne]] du verbe ''faotañ'' une [[proposition infinitive]] ou un [[nom]].
 +
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
  
''Faotañ'' peut avoir une lecture [[volitive]] ou [[déontique]] selon que l'[[expérienceur]] est exprimé ou non.
+
''Faotañ'' peut avoir une lecture volitive ou [[déontique]] selon que l'[[expérienceur]] est exprimé ou non.
  
  
Ligne 63 : Ligne 72 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2) ||<font color=green>[</font color=green> ||Toulliñ kaoz ||genin <font color=green>]</font color=green> || ''''faote''' ||dezhoñ.
+
|(3)||<font color=green>[</font color=green> ||Toulliñ kaoz ||genin <font color=green>]</font color=green> || ''''faote''' ||dezhoñ.
 
|-
 
|-
| || ||engager conversation ||[[gant|avec]].[[pronom incorporé|moi]] || [[R]] fallait || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]]
+
||| ||engager conversation ||[[gant|avec]].[[pronom incorporé|moi]] || [[R]] fallait || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Il voulait engager la conversation avec moi.'  
+
|||colspan="10" | 'Il voulait engager la conversation avec moi.'  
 
|-
 
|-
|||||||colspan="4" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:28)
+
|||||||colspan="10" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:28)
 
|}
 
|}
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(3)|| <font color=green>/ jãnfote || <font color=green>dəxoŋ || <font color=green>xwax || <font color=green>myjox / </font color=green>
+
|(4)|| <font color=green>/ jãnfote || <font color=green>dəxoŋ || <font color=green>xwax || <font color=green>myjox / </font color=green>
 
|-
 
|-
 
| || [[pfi|lui]] fallait || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[c'hoazh|encore]] ||[[muioc'h|davantage]]
 
| || [[pfi|lui]] fallait || [[da|à]].[[pronom incorporé|lui]] || [[c'hoazh|encore]] ||[[muioc'h|davantage]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Il voulait encore davantage.'|||| ''Groix'', [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:301)
+
|||colspan="10" | 'Il voulait encore davantage.'
 +
|-
 +
|||||||colspan="10" |''Groix'', [[Ternes (1970)|Ternes (1970]]:301)
 
|}
 
|}
  
Ligne 88 : Ligne 99 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4) ||''' 'Faota''' ||d'ar gouarnamant || goulenn o ali ||g'an dud.
+
|(5)||''' 'Faota''' ||d'ar || gouarnamant || goulenn || o || ali ||g'an dud.
 
|-
 
|-
| || faut.3SG  ||[[da|à]]'[[art|le]] gouvernement || [[goulenn|demander]] [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> avis || [[gant|avec]]'[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]]
+
||| faut.3SG  ||[[da|à]]'[[art|le]] || gouvernement || [[goulenn|demander]] || [[POSS|leur]]<sup>[[2]]</sup> || [[ali|avis]] || [[gant|avec]]'[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tud|gens]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Le gouvernement veut consulter les gens.'  
+
|||colspan="10" | 'Le gouvernement veut consulter les gens.'  
 
|-
 
|-
|||||||colspan="4" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:26)
+
|||||||colspan="10" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:26)
 
|}
 
|}
  
Ligne 104 : Ligne 115 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (5) ||  ''Bezañ [[kontant]] da'' || --->|| ''[[ma]]'' + ''[[karout]]'' ||--->|| ''Faotañ''/''[[Fellout]] da'' ||--->|| ''[[Mennout]]''
+
|(6)||  ''Bezañ [[kontant]] da'' || --->|| ''[[ma]]'' + ''[[karout]]'' ||--->|| ''Faotañ''/''[[Fellout]] da'' ||--->|| ''[[Mennout]]''
 
|-
 
|-
| || [[expérienceur]] - ||||||||||||  [[expérienceur]] +
+
||| [[expérienceur]] - ||||||||||||  [[expérienceur]] +
 
|-
 
|-
||||||||||| colspan="4" | traductions de 'vouloir', adapté de [[Châtelier (2016)|Châtelier (2016]]:80)
+
||||||||||| colspan="10" | traductions de 'vouloir', adapté de [[Châtelier (2016)|Châtelier (2016]]:80)
 
|}
 
|}
  
Ligne 118 : Ligne 129 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (6) ||Ur paotr || èl ma '''faota''', ||a-dres, a-feson.
+
|(7)||Ur paotr || èl || ma '''faota''', ||a-dres, || a-feson.
 
|-
 
|-
| || [[art|un]] [[paotr|gars]] || [[evel|comme]] [[ma|que]] faut.3SG || [[a-dres|à-droit]] [[a-feson|à-façon]]
+
||| [[art|un]] [[paotr|gars]] || [[evel|comme]] || [[ma|que]] faut.3SG || [[a-dres|à-droit]] || [[a-feson|à-façon]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'un gars comme il faut, un gars bien.'  
+
|||colspan="10" | 'un gars comme il faut, un gars bien.'  
 
|-
 
|-
|||||||colspan="4" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:25)
+
|||||||colspan="10" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:25)
 
|}  
 
|}  
  
Ligne 132 : Ligne 143 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (7)|| <font color=green>[fOta čeT ].  
+
|(8)|| <font color=green>[fOta čeT ].
 +
|-
 +
||| '''Faot''' ket.  
 
|-  
 
|-  
| || '''Faot''' ket.
+
||| [[faotan|faut]] [[ket|pas]]
 
|-  
 
|-  
| || [[faotan|faut]] [[ket|pas]]  
+
|||colspan="10" | 'Il ne faut pas.', ''Cornouaillais de l'Est'' (Lanvenegen), ||[[Evenou (1987)|Evenou (1987]]:571)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
== Expression ==
 +
 
 +
=== 'Loin s'en faut, Il s'en faut de beaucoup' ===
 +
 
 +
Cette tournure française est rendue par ''na dañjer'' ou ''na tost'', littéralement 'ni près (de l'être)'.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|||||||colspan="10" |''Cléguérec'', [[Thibault (1914)|Thibault 1914]]:188)
 +
|-
 +
|(1)||De || ke || ken || bras || chtaldoc'h-c'hwi, || '''na dañjer'''.
 +
|-
 +
||| [[ne]]'[[COP|est]] || [[ket|pas]]  ||[[ken, ker, kel|tant]] || [[bras|grand]] || [[evel|comme]].[[pronom incorporé|vous]]-[[écho|vous]] || [[na... na...|ni]] [[dañjer|danger]]
 
|-  
 
|-  
| ||colspan="4" | 'Il ne faut pas.' |||||||||||| ''Cornouaillais de l'Est'' (Lanvenegen), ||[[Evenou (1987)|Evenou (1987]]:571)
+
|||colspan="10" |'Il n'est pas aussi grand que vous, il s'en faut.'  
 
|}
 
|}
  

Version actuelle datée du 11 août 2021 à 21:43

Le verbe faotañ est un modal de type 'falloir'.


(1)... 'ouiont ket re petra a faot dezhe !
savent pas trop quoi R1 faut à.eux
'... ils ne savent pas trop ce qu'ils veulent !'
Haut-vannetais (Jo Sergent), Louis (2015:121)


Morphologie

variation dialectale

  • / štal mi fáwt /, 'comme il faut', Cléguérec, Thibault (1914:5)
  • / petrę fo tǫch ? /, 'Que voulez-vous?', Cléguérec, Thibault (1914:5)

horizon comparatif

On retrouve la diphtongue /ao/ de faotañ dans la racine du verbe 'falloir' fallair en gallo.

  • I faot qe tu viens cantë mai.
'Il faut que tu viennes avec moi.', Gallo, Auffray (2007:intro)
  • I faoraet qe j'arins une vache ou deûz de pus fôt
'Il faudrait que nous ayons une vache ou deux de plus.', Gallo, Auffray (2007:'falloir')


Syntaxe

sujet explétif vide

Le sujet de ce verbe est un explétif vide, un pronom sujet sans réalisation phonologique et sans contenu sémantique. Sa traduction française, falloir, a un explétif réalisé (Il faut que...).

Le verbe faotañ s'emploie à l'infinitif ou à la troisième personne de tous les temps (Ternes 1970:301). Ceci est prédisible si le sujet de ce verbe est un explétif vide dont les traits sont 3SGM par défaut.


variation dialectale

L'explétif vide est parfois remplacé par l'expérienceur, qui apparaît comme sujet verbal (comme en (2), sous réserve qu'il ne s'agisse pas ici d'une confusion due au sandhi avec la préposition da de type faot deoc'h mont).


(2) De belec'h ' faotec'h mont?
à1 R faut.2PL aller
'Où voulez-vous aller?'
Cornouaillais de l'Est (Riec), Bouzeg (1986:I)


verbe transitif

Le sujet du verbe faotañ est un explétif. L'argument interne du verbe faotañ une proposition infinitive ou un nom.


Sémantique

Faotañ peut avoir une lecture volitive ou déontique selon que l'expérienceur est exprimé ou non.


faotañ da, volitif

Dans la version volitive du verbe faotañ, l'expérienceur est introduit par la préposition da.


(3) [ Toulliñ kaoz genin ] 'faote dezhoñ.
engager conversation avec.moi R fallait à.lui
'Il voulait engager la conversation avec moi.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:28)


(4) / jãnfote dəxoŋ xwax myjox /
lui fallait à.lui encore davantage
'Il voulait encore davantage.'
Groix, Ternes (1970:301)


distribution

Ce verbe peut apparaître à l'initiale de phrase.


(5) 'Faota d'ar gouarnamant goulenn o ali g'an dud.
faut.3SG à'le gouvernement demander leur2 avis avec'le 1gens
'Le gouvernement veut consulter les gens.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:26)


tâche sémantique

Châtelier (2016:80) dresse un tableau sémantique des différentes contructions volitives, sur une gradation croissante d'implication de l'expérienceur. Les verbes fellout et faotañ y sont respectivement des variantes dialectales Nord/Sud. Ces expressions du voeu croisent aussi celles de l'envie (kaout c'hoant) et du besoin (kaout ezhomm).


(6) Bezañ kontant da ---> ma + karout ---> Faotañ/Fellout da ---> Mennout
expérienceur - expérienceur +
traductions de 'vouloir', adapté de Châtelier (2016:80)


faotañ déontique

Le verbe faotañ, sans expérienceur exprimé, a lui, une lecture déontique.


(7) Ur paotr èl ma faota, a-dres, a-feson.
un gars comme que faut.3SG à-droit à-façon
'un gars comme il faut, un gars bien.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:25)


La proposition infinitive peut être élidée.


(8) [fOta čeT ].
Faot ket.
faut pas
'Il ne faut pas.', Cornouaillais de l'Est (Lanvenegen), Evenou (1987:571)


Expression

'Loin s'en faut, Il s'en faut de beaucoup'

Cette tournure française est rendue par na dañjer ou na tost, littéralement 'ni près (de l'être)'.


Cléguérec, Thibault 1914:188)
(1) De ke ken bras chtaldoc'h-c'hwi, na dañjer.
ne'est pas tant grand comme.vous-vous ni danger
'Il n'est pas aussi grand que vous, il s'en faut.'