Evit

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

Evit, 'pour', est une préposition.


(1) Ar merc'hed n' o doa lodenn ebet en aod evit ar bezhin troc'h.
le femmes ne 3PL avait lot aucun en.le grève pour le goémon coupe
'Les femmes n'avaient pas de lot pour le goémon de coupe.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:87)


Morphologie

L'ALBB documente la variation dialectale des réalisations de différentes prépositions fléchies, dont la préposition evit (carte 190, traduction de 'pour moi').


(2) hònɛrhə ənɛsã tut awe laburat.
hennezh eo an aesañ-tout evit labourat
celui.là est le facile.plus-tout pour travailler
'C'est le plus pratique pour travailler.' vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:14)


(3) 1SG eit on 1PL eit omb
2SG eit ous 2PL eit oh
3SGM eit ou 3PL eit hai
3SGF eit hi Guillome (1836:90-91): 'pour', eit, aveit.


prépositions complexes

La préposition evit peut former une préposition complexe avec la préposition da.


(x) ... n'int ket ken brokus evitdezhi.
... ne sont pas autant généreux que.à.3SGF
'Ils ne sont pas aussi généreux qu'elle.'
Hag ar menez a gano evidoc'h, Jonathan 2, p.25


Elle peut aussi être suivie de da lorsqu'elle sélectionne une infinitive.


(x) Deuit tostoc'h eta evit din ho klevet gwelloc'h.
venez près.plus alors pour à.1SG 2PL entendre mieux
'Venez donc plus près que je puisse vous entendre mieux.'

mots interrogatifs

Une forme, datée, permettait au XVIII d'avoir le mot interrogatif pe en morphème séparé de tra dans ce qui serait maintenant petra ('evit petra...). Voir de Rostrenen (1738:62 et 69).


(4) Pe evit tra ne leveres-te qet an dra-man-dra?
QU pour chose ne dis-tu pas le chose-là-chose
'Que ne dis-tu telle chose?' de Rostrenen (1738:62)

Préposition 'outil'

les comparatives

(z) Pêr n'eo ket evit e vreur.
Pierre ne est pas pour! son1 frère
'Pierre est moins fort que son frère.' Tréguier, Leclerc (1986:130)


(1) [ɛʃtroh awɛ inõ]
estroc'h -evit unan
autre.que P un
'plus d'un' vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:36)

Sémantique

destination, attribution

Trépos (2001:§594) note que evit, comme la préposition da, est un marqueur de l'attribution, l'intérêt, la destination ou le but pour le syntagme nominal ou verbal qu'il prend comme objet.


(1) Ne vezo nepred a-walc'h a-zivrec'h evit troc'hañ ha dastum an eost.
ne sera jamais assez de1.deux1.bras pour couper et récolter le moisson
'Jamais il n'y aura assez de bras pour faire la moisson.'
Trégorrois, Berthou (1985:78)


Lorsque evit sélectionne une infinitive dont le sujet lexical est réalisé, apparaît la préposition da à sa suite.


(2) evit d' ar merlused mont d'en em grougañ 'barzh enno.
pour P le merlus aller à se pendre dans dans.eux
'Pour que les merlus viennent s'y pendre.' Cornouaille (Bigouden), Bijer (2007:274)

cause

(y) Evit ar re-mañ a rankomp da gas d'ar bed all.
pour le ceux-ci R devons de envoyer ø à le monde autre
'Puisque nous devons envoyer ceux-ci dans l'autre monde.'
breton Léon, Inizan (1977:205) EMG., cité dans Urien (1989:211)

prix, 'en échange de '

(3) Hennez zo tost ken ne rofe ket u evit u.
celui.ci R est avare tellement.que ne donnerait pas œuf pour œuf
litt. 'Il est si pingre qu'il ne donnerait pas oeuf pour oeuf.' > 'Il est avare.'
Le Berre & Le Dû (1999:55)


(1) Talvoudus-kenañ eo Skype, drezañ e c'haller pellgomz e pep lec'h er bed evit netra.
important-très est skype P.3SGM R peut.IMP téléphoner P chaque lieu P.le monde pour rien
'Skype est très important; il permet de téléphoner gratuitement dans le monde entier.'
Standard, Blog Fulup


évidentialité

La préposition evit peut servir de marqueur d'évidentialité, c'est-à-dire introduire le point de vue ou la source d'une information.


(1) Ar Vretoned evito ? Tud diwar-lerh, plouked, pennou kaled.
le bretons pour.eux gens de-suite ploucs têtes dure
'Les Bretons pour eux ? Des arriérés, des ploucs, des entêtés.'
Leon (Roscoff), Breur du, Naïg Rozmor


malgré

En sélectionnant une proposition infinitive; evit peut signifier l'opposition de deux propositions (cf. 'malgré', 'bien que').


Hemon (2000:§216) donne quelques exemples, du moyen breton à fin XIX°:

  • tud vat... euit bout en peurante., fin XVII° siècle, NG.:230
  • evid [bean bras o poan] ... eh-e leun o pigas [pisag] eus a gontantemend, XVIII° siècle, EN.:3179.
  • eur pligadur vras a m-eus bet, vid [ma boud maleurus]., XVIII° siècle, EN.:1007.
  • evit [treuzi he breac'h gant nadosiou hir], ne sante netra, 1877, BSA.:271.


Lorsque le sujet de l'infinitive apparait à sa gauche, la proposition infinitive est alors introduite par la préposition da.

  • euyt y da [goelaff]... d-o drem ne-d-eux remet, moyen breton, M.:2079.
  • evidomb da [ voud bugale Adam ]... n-em-fiomb qued tam., XVIII° siècle, EN.:1925.

Expressions

L'expression nom pas bezañ evit VP, littéralement 'ne pas être pour', signifie 'ne pas pouvoir'. Cette expression n'existe qu'accompagnée de la négation.


(x) Bet neus bet ur begad, ken n'eo ket 'wid respont.
bet a.3SGM eu un "becquée" tant (que) ne est pas P répondre
'Il a eu son compte, tellement qu'il ne peut pas répondre, qu'il en reste muet.'
Plourin (2000:34)


(x) N'ouzon ket, n' on ket evit lar deoc'h netra.
ne sais pas ne suis pas P dire à.2PL rien
'Je ne sais pas, je ne peux rien vous dire.'
Bas-Cornouaillais (Treboull), Hor Yezh (1983:75-76)


(x) N'oun ket evit respont d'ar goulenn-se.
ne suis pas P répondre à le question-
'Je ne peux pas répondre à cette question.'
Kerne, (Pleiben), Ar Go (1950:10)