Etre- : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
Selon [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:37), le breton ''etre-'', 'entre', est un [[emprunt]] dénasalisé au français 'entre'.  
+
Selon [[Deshayes (2003)|Deshayes (2003]]:37), le préfixe breton ''etre-'' « entre-, inter- » serait un [[emprunt]] dénasalisé au français ''entre'', mais il s'agit plutôt d'un calque du préfixe français ''inter-'', ce calque étant adapté de la préposition bretonne ''etre'' « entre ».  
  
  
[[Chalm (2008)|Chalm (2008]]:w-217) donne '''''etre'''keltiek'', 'interceltique'.
+
[[Chalm (2008)|Chalm (2008]]:w-217) donne '''''etre'''keltiek'' « interceltique ».
  
[[Helias (1986)|Helias (1986]]:15) donne '''''etre'''vroadel'', sur ''broadel'', 'national'.
+
[[Helias (1986)|Helias (1986]]:15) donne '''''etre'''vroadel'' « international », préfixé de ''broadel'' « national ».
  
  

Version du 25 septembre 2020 à 04:37

Selon Deshayes (2003:37), le préfixe breton etre- « entre-, inter- » serait un emprunt dénasalisé au français entre, mais il s'agit plutôt d'un calque du préfixe français inter-, ce calque étant adapté de la préposition bretonne etre « entre ».


Chalm (2008:w-217) donne etrekeltiek « interceltique ».

Helias (1986:15) donne etrevroadel « international », préfixé de broadel « national ».


Morphologie

mutations

Selon Helias (1986:15), etre- provoque une lénition sur les consonnes B et GW, sans provoquer de muation sur les autres.

Selon Chalm (2008:w-217), etre- ne provoque pas de mutation.


Horizons comparatifs

Le préfixe etre- correspond au français inter-.