Différences entre les versions de « Esaeañ »

De Arbres
(Remplacement de texte — « |- |||||||||colspan="10" |'' » par « |- |||||||||colspan="10" | '' »)
(Remplacement de texte — « |- |||||||colspan="10" |'' » par « |- |||||||colspan="10" | '' »)
Ligne 27 : Ligne 27 :
|||colspan="10" | 'Nous essayons, nous aussi, de prononcer "Gouten tag" de notre mieux.'  
|||colspan="10" | 'Nous essayons, nous aussi, de prononcer "Gouten tag" de notre mieux.'  
|-
|-
|||||||colspan="10" |''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:288)
|||||||colspan="10" | ''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:288)
|}
|}



Version du 20 mars 2022 à 13:42

Le verbe esaeañ signifie 'essayer'.


(1) Kerz d’eseya da gavout an dra he !
va à1 essayer à1 trouver le 1chose-ci
'Va essayer de ravoir ça !' (laver)
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)


Morphologie

variation dialectale

L'infinitif, en conjugaison analytique ou pas, peut être esae sans suffixe verbal de l'infinitif.


(2) Esae a raomp - ni ivez distag "Gouten tag" ag ar gwellañ.
essayer R faisons nous aussi prononcer "Gouten tag" de le mieux
'Nous essayons, nous aussi, de prononcer "Gouten tag" de notre mieux.'
Vannetais, Herrieu (1994:288)


(3) [eˈsɛj ʁɔ᷉ ]
Eseye a ran.
essayer (R) fais
'J'essaie.'
Cornouaille (Briec), Noyer (2019:249)


(4) Kar ma moe esaee distagañ ma zreid ayayaille na stage deus an douar... !
beau que4 avais essayer .coller mon2 pied.s aïeaïeaïe ! ça collait à le terre
'J’avais beau essayer de décoller les pieds, Sliourp ! Ça collait au sol... !'
Cornouaillais (Locronan), A-M. Louboutin (02/2022)

Sémantique

concurrence lexicale

On trouve une concurrence lexicale partielle avec klask ober, et parfois avec le verbe strivañ 'faire des efforts, peiner'.