Différences entre les versions de « Ernault (1895) »

De Arbres
 
(Une version intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 2 : Ligne 2 :




: étude de Noëls en français lourdement influencé par le breton, sans doute à but comique. L'auteur appelle cette variété du [[franco-breton]].
: étude de Noëls en français lourdement influencé par le breton, sans doute à but comique. L'auteur appelle cette variété de français du [[franco-breton]].
: Le chant a été composé par J. Daniel dans la période du [[moyen breton]] du XVI° (1520-1530).
: Le chant a été composé par J. Daniel dans la période du [[moyen breton]] du XVI° (1520-1530).
L'auteur en a repris l'étude vingt ans plus tard:
* [[Ernault (1914b)|Ernault, Émile. 1914b]]. 'Sur quelques textes franco-bretons', ''[[Revue Celtique, Table des matières|Revue Celtique]]'' 35, 471–505. [https://archive.org/details/revueceltique35pari/page/470/mode/2up texte].




[[Category:ouvrages de recherche|Categories]]
[[Category:ouvrages de recherche|Categories]]
[[Category:moyen breton|Categories]]
[[Category:moyen breton|Categories]]
[[Category:contact|Categories]]
[[Category:français de Basse-Bretagne|Categories]]
[[Category:français|Categories]]

Version actuelle datée du 15 août 2022 à 21:35

  • Ernault, Émile. 1895. 'Sur quelques textes franco-bretons', Revue Celtique XVI, 192-200, texte.


étude de Noëls en français lourdement influencé par le breton, sans doute à but comique. L'auteur appelle cette variété de français du franco-breton.
Le chant a été composé par J. Daniel dans la période du moyen breton du XVI° (1520-1530).

L'auteur en a repris l'étude vingt ans plus tard: