Différences entre les versions de « Eost »

De Arbres
 
(Une version intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 32 : Ligne 32 :
||| colspan="15" | 'Je suis fatigué. On a eu une sacrée moisson.'
||| colspan="15" | 'Je suis fatigué. On a eu une sacrée moisson.'
|-  
|-  
||||||||||| colspan="15" | [[FHAB.]] (1908:285), cité dans [[Le Gléau (1973)|Le Gléau (1973]]:44)
||||||||||||| colspan="15" | [[FHAB.]] (1908:285)
|-
||||||||||||| colspan="15" | cité dans [[Le Gléau (1973)|Le Gléau (1973]]:44)
|}
|}


== Sémantique ==
== Sémantique ==

Version actuelle datée du 1 septembre 2022 à 21:17

Le nom eost dénote la 'moisson', et par association d'idée, le nom de mois 'août'.


(1) Ne vezo nepred a-walc'h a-zivrec'h evit troc'hañ ha dastum an eost.
ne sera jamais assez de1-deux1.bras pour couper et récolter le moisson
'Jamais il n'y aura assez de bras pour faire la moisson.'
Trégorrois, Berthou (1985:78)


Morphologie

variation dialectale

La carte 183 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de moisson. On trouve partout des variantes de eost, et en sud vannetais maritime la forme concurrente miden, meden.


dérivation

On peut en faire un verbe, qui a son tour a un usage nominal.


(2) Skuizh on. Ur gwall eostiñ zo bet.
fatigué suis un INT moisson.er R y.a été
'Je suis fatigué. On a eu une sacrée moisson.'
FHAB. (1908:285)
cité dans Le Gléau (1973:44)

Sémantique

Le 'temps de la moisson', nom abstrait, est mederezh (mèdèrez en KLT, medèrèh en vannetais, Helias 1986:13).