Différences entre les versions de « En-, em- »

De Arbres
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[préfixe]] ''en-'', ou ''em-'', est un [[morphème]] [[grammaticalisé]] à partir de la préposition ''[[p.e|e]]'', qui marque l'intériorité ([[Kervella (1947)|Kervella 1947]]:§882). [[Cornillet (2020)]] le traduit par ''interne, in-'', qu'il illustre par ''enskrivañ'' 'inscrire'.
Le [[préfixe]] ''en-'', ou ''em-'', est un [[morphème]] [[grammaticalisé]] à partir de la préposition ''[[p.e|e]]'', qui marque l'intériorité ([[Kervella (1947)|Kervella 1947]]:§882). [[Cornillet (2020)]] le traduit par "interne, in-", qu'il illustre par ''enskrivañ'' 'inscrire'.




Ligne 27 : Ligne 27 :
== Diachronie et horizons comparatifs ==
== Diachronie et horizons comparatifs ==


[[Gros (1984)|Gros (1984]]:369) considère que ce préfixe remonte au vieux breton et n'est plus productif en breton trégorrois.
[[Gros (1984)|Gros (1984]]:369) considère que ce préfixe remonte au [[vieux breton]] et n'est plus productif en breton trégorrois.


Selon [[Deshayes (2003)| Deshayes (2003]]:36), le préfixe ''en-'' est issu du vieux breton ''in-''.
Selon [[Deshayes (2003)| Deshayes (2003]]:36), le préfixe ''en-'' est issu du [[vieux breton]] ''in-''.





Version du 9 décembre 2020 à 11:12

Le préfixe en-, ou em-, est un morphème grammaticalisé à partir de la préposition e, qui marque l'intériorité (Kervella 1947:§882). Cornillet (2020) le traduit par "interne, in-", qu'il illustre par enskrivañ 'inscrire'.


(1) adenkorva
'.in.carner' Merser (2009)


Kervella (1947:§882) donne:

engraviñ, engouestlañ, entanañ, embarzhañ, embroiñ, emellout
enlivañ, enrolliñ, enskrivañ, enskantañ
enklask, enkelc'h, endalc'h, enlouc'had, empenn, embann, enseller


Gros (1984:369) donne embann publier' et endramm 'engerber'.


Morphologie

La forme em- apparaît devant une consonne labiale : / p, b, m / (Kervella 1947:§882).

Ce préfixe ne provoque pas de mutation sur sa racine.


Diachronie et horizons comparatifs

Gros (1984:369) considère que ce préfixe remonte au vieux breton et n'est plus productif en breton trégorrois.

Selon Deshayes (2003:36), le préfixe en- est issu du vieux breton in-.


à ne pas confondre

La forme en em- ne doit pas être confondue avec le préfixe réfléchi em-.

La forme en- ne doit pas être confondue avec le préfixe end, en, er, ez, e qui peut marquer morphologiquement les adjectifs prédicatifs (en-noazh, 'nu').