Eil : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
(Aucune différence)

Version actuelle datée du 13 octobre 2021 à 08:58

L'adjectif eil 'second, deuxième' est un numéral ordinal.


(1) daoust na laboure ket an eil gant ar voulerezh
malgré ne travaillait pas le second avec le 1imprim.erie
'bien que la seconde ne travaillait pas pour l'imprimerie'
Morlaix, Herri (1982:89)


Il a grammaticalisé en un nom (d'an eil d'eben, d'an eil d'egile...) utilisé dans des tournures réciproques.


(2) Eus an eil kaoz ez aemp d'eben...
de le second causerie R4 allions de1'autre
'Nous causions de choses et d'autres...'
Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:140)


Morphologie

dérivation

Le préfixe ken- obtient keneil 'ami'.


(3) A-benn daou viz e voemp keneiled bras.
d'ici deux1 mois R4 fûmes com.second.s grand
'Au bout de deux mois, nous étions de bons amis.'
Standard, Drezen (1932:19)


On trouve eil dans l'adverbe distributif a-bep-eil 'alternativement' et dans la tournure réciproque an eil d'egile.


(4) A bep eil bazh e reer ar skeul.
à1 chaque second bâton R fait.IMP le échelle
'D'échelon en échelon, on grimpe à l'échelle.'
Proverbe, Abalain (2001:35)


Le numéral ordinal eil 'second, deuxième' a aussi grammaticalisé en le préfixe eil-.

Syntaxe

an eil... en em

Le nom eil peut lier un réfléchi en em. La lecture est réciproque.


(5) E vezes an eil o' n em c’hortoz a-wechoù.
R es le second à4 se 1 attendre des.fois
'On s’attend les uns les autres des fois.'
Cornouaillais (Plogonnec), Kergoat (1976:74)


Sémantique

'tous les deux jours', bep eil deiz

(6) Me a ra yaourtou bep eil deiz.
moi R fait yaourts chaque second jour
'Je fais des yaourts tous les deux jours.'
Cornouaillais (Bannalec), Bouzec & al. (2017:132)


Diachronie

Matasovic (2009) propose pour eil une racine protoindo-européenne en *h2elyo- 'autre', et proto-celtique pronominale en *alyo- 'autre', ayant donné le vieil irlandais aile [io], moyen gallois eil, all-, moyen breton eil, et cornique yl.

Les mots apparentés sont le latin allius et le grec állos.