EOVD.

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
  • Marion, Jean. 1838. En Or hag ar Vuhez devot, pé Instructioneu forh pourfitable eit conduie ha sonnat en inean én devotion, tradution vannetaise de Sant Françæs a Sales, texte intégral.


texte haut-vannetais (fin XVIII°)


histoire des traductions

Texte original: IVD. par Sant Françæs a Sales

traductions en breton:

IN.: Sant Françæs a Sales, 1709. Introduction dar Vuez Devot, traduction en breton du Léon par Charles Le Bris.
EOVD.: Sant Françæs a Sales, 1838. En Or hag ar Vuhez devot, pé Instructioneu forh pourfitable eit conduie ha sonnat en inean én devotion, tradution vannetaise par Jean Marion, texte intégral.


Texte

Le texte a été édité après la mort de l'auteur, probablement par Le Diot avant impression. Châtelier (2016:54) remarque dans le texte "certaines formes verbales n'apparaissant jamais dans les autres oeuvres de Marion".

Il s'agit cependant de la première traduction de Jean Marion. Elle a donc été réalisée bien avant sa parution.

L'auteur écrit en breton des 'e' muets comme en orthographe française (Châtelier 2016:28).


Le texte est en haut-vannetais.

 Châtelier (2016:31):
 "Ce breton se rattache aux parlers de type haut-vannetais maritime qui sont les plus proches du standard écrit de Vannes de l'époque. Les particularités phonétiques principales de cette forme du breton concernent principalement l'existence de palatalisations semblables à celle que nous décrivons plus bas dans le parler de l'île d'Hoëdic (astenn → [a'ʃtjø:n]), ainsi que la chute du [d ] intervocalique et du [t] en position finale ( pichoned → [pø'ʃynjø:])."


A propos

  • Châtelier, Antoine. 2016. Traductions et variabilité en langue bretonne: l’exemple des traductions bretonnes de "l’Introduction à la vie dévote" (XVIIIe – XXe), thèse Rennes II, texte.


voir la liste complète des corpus anciens et gloses