Différences entre les versions de « E-skoaz »

De Arbres
Ligne 5 : Ligne 5 :
| (1) || An dud ||zo savet eas|| bremañ ||'''e-skoaz''' ||gwechall.
| (1) || An dud ||zo savet eas|| bremañ ||'''e-skoaz''' ||gwechall.
|-
|-
|||  [[art|le]] gens || [[zo|est]] élevé facile || [[bremañ|maintenant]] || dans.épaule || [[gwechall|autrefois]]
|||  [[art|le]] gens || [[zo|est]] élevé facile || [[bremañ|maintenant]] || alors.que || [[gwechall|autrefois]]
|-  
|-  
| ||colspan="4" |'Les gens maintenant sont élevés à la douce par rapport à autrefois.' ||||''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:54)
| ||colspan="4" |'Les gens maintenant sont élevés à la douce par rapport à autrefois.' ||||''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:54)
Ligne 17 : Ligne 17 :
| (2) || '''E-skoaz''' || pa veze fall, [...] || ar mor ne veze ket ken sklaer...
| (2) || '''E-skoaz''' || pa veze fall, [...] || ar mor ne veze ket ken sklaer...
|-
|-
||| alors que || [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] mauvais || [[art|le]] mer [[ne]] [[COP|était]] [[ket|pas]] [[ken|tant]] clair  
||| alors.que || [[pa|quand]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] mauvais || [[art|le]] mer [[ne]] [[COP|était]] [[ket|pas]] [[ken|tant]] clair  
|-  
|-  
| ||colspan="4" |'Alors que quand le temps était mauvais, [...] la mer n'était pas aussi claire...'  
| ||colspan="4" |'Alors que quand le temps était mauvais, [...] la mer n'était pas aussi claire...'  

Version du 29 décembre 2015 à 23:07

E-skoaz, littéralement /dans-épaule/, est une préposition qui signifie 'comparé à', 'à côté de', 'en comparaison de'.


(1) An dud zo savet eas bremañ e-skoaz gwechall.
le gens est élevé facile maintenant alors.que autrefois
'Les gens maintenant sont élevés à la douce par rapport à autrefois.' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:54)


Certains usages révèlent un connecteur d'opposition de type 'alors que'.


(2) E-skoaz pa veze fall, [...] ar mor ne veze ket ken sklaer...
alors.que quand1 était mauvais le mer ne était pas tant clair
'Alors que quand le temps était mauvais, [...] la mer n'était pas aussi claire...'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:23)