E-kreiz : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Bibliographie)
 
(11 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
|(1)|| N'ema ket || '''e-kreiz''' an avel-suill || eo!
 
|(1)|| N'ema ket || '''e-kreiz''' an avel-suill || eo!
 
|-
 
|-
| || [[ne]] [[emañ|est]] [[ket|pas]] || au-milieu [[art|le]] vent brûlant || [[eo|est]]   
+
| || [[ne]]'[[emañ|est]] [[ket|pas]] || au-milieu [[art|le]] [[avel|vent]]-brûlant || [[eo|est]]   
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Il n'est pas au milieu du vent brûlant (il est à l'abri).'|||||| ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:162)
 
|||colspan="4" | 'Il n'est pas au milieu du vent brûlant (il est à l'abri).'|||||| ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:162)
Ligne 12 : Ligne 12 :
  
 
== Morphologie ==
 
== Morphologie ==
 +
 +
=== composition ===
 +
 +
La préposition complexe ''e-kreiz'' est composée de façon transparente de la préposition ''[[P.e|e]]'' et du nom ''[[kreiz]]'' 'milieu'.
 +
  
 
=== reduplication du nom dans le composé ===
 
=== reduplication du nom dans le composé ===
Ligne 26 : Ligne 31 :
 
|-  
 
|-  
 
| ||||||||colspan="4" |''Trégorrois (Kaouenneg)'', ||[[Ar Barzhig (1976)|Ar Barzhig (1976]]:8)  
 
| ||||||||colspan="4" |''Trégorrois (Kaouenneg)'', ||[[Ar Barzhig (1976)|Ar Barzhig (1976]]:8)  
 +
|}
 +
 +
 +
=== variation dialectale ===
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (3) || '''I kreiz''' en di || i oé tout || gouleu alumet.
 +
|-
 +
|  || [[e-kreiz|en-milieu]] [[art|le]] [[deiz|jour]] || [[R]] [[COP|était]] [[tout]] || [[gouloù|lumières]] allumé
 +
|-
 +
|  ||colspan="4" | 'Toutes (les) lumières étaient allumées en plein jour.'  ||||''Vannetais'', [[An Diberder (2000)|An Diberder (2000]]:104)
 
|}
 
|}
  
Ligne 35 : Ligne 52 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3)||<i><font color=green>1SG</font></i> |||| bgcolor=#ffdfcc|<font color=green> me hrêyz ||'en mon centre (dans ma poitrine)'  
+
| (4)||<i><font color=green>1SG</font></i> |||| bgcolor=#ffdfcc|<font color=green> me hrêyz ||'en mon centre (dans ma poitrine)'  
 
|-
 
|-
 
|| ||<i><font color=green>3SGM</font></i> ||||bgcolor=#ffdfcc|<font color=green> n i grêyz ||'en son centre (à lui)'  
 
|| ||<i><font color=green>3SGM</font></i> ||||bgcolor=#ffdfcc|<font color=green> n i grêyz ||'en son centre (à lui)'  
Ligne 49 : Ligne 66 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4) || '''E-kreiz''' ar mor edomp,|| e c'helles lavaret.
+
| (1) || '''E-kreiz''' ar mor edomp,|| e c'helles lavaret.
 
|-
 
|-
||| au-milieu [[art|le]] mer [[COP|étions]] ||R [[gallout|peux]] [[lavarout|dire]]
+
||| au-milieu [[art|le]] [[mor|mer]] [[COP|étions]] ||R [[gallout|peux]] [[lavarout|dire]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" |'Nous étions au milieu de la mer, pour ainsi dire.' ||||||''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:10)
 
| ||colspan="4" |'Nous étions au milieu de la mer, pour ainsi dire.' ||||||''Léon (Plougerneau)'', [[Elégoët (1982)|Elégoët (1982]]:10)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
=== ''e-kreiz a'' ===
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(2)|| nompaz || '''e-kreiz a''' Lambaol || med kentoh || 'tramant|| Roh-ar-Mor.|||| ||||||||''Ouessant'', [[Gouedig (1982)]]
 +
|-
 +
| || [[nompas|pas]] || dans [[a|de]]<sup>[[4]]</sup> Lambaol || [[met|mais]] [[kentoc'h|plutôt]] || [[trema|vers]] ||[[roc'h|rocher]]-[[art|le]]-[[mor|mer]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Pas dans Lambaol mais plutôt vers Roc'h-ar-Mor.'
 +
|}
 +
 +
 +
== Sémantique ==
 +
 +
Le nom sélectionné par ''e-kreiz'' est plutôt sémantiquement singulier (''e-kreiz an devezh'', #''e-kreiz an devezhioù'').
 +
 +
Les entités plurielles sont plutôt associées aux prépositions ''[[e-touez]]'' ou ''[[e-mesk]]'' 'parmi, au milieu de', même s'il y a des exceptions.
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==

Version actuelle datée du 6 juin 2020 à 17:48

La préposition complexe e-kreiz signifie 'au milieu (de)'.


(1) N'ema ket e-kreiz an avel-suill eo!
ne'est pas au-milieu le vent-brûlant est
'Il n'est pas au milieu du vent brûlant (il est à l'abri).' Trégorrois, Gros (1984:162)


Morphologie

composition

La préposition complexe e-kreiz est composée de façon transparente de la préposition e et du nom kreiz 'milieu'.


reduplication du nom dans le composé

Dans la préposition complexe, le nom kreiz peut être redupliqué et prendre un suffixe diminutif.


(2) Ignatich en deus goulennet bezañ kelenner e kreizig-kreiz Rusia.
Ignatich 3SG a demandé être professeur dans milieu.DIM-milieu Russie
'Ignatich a demandé à être professeur au beau milieu de la Russie.'
Trégorrois (Kaouenneg), Ar Barzhig (1976:8)


variation dialectale

(3) I kreiz en di i oé tout gouleu alumet.
en-milieu le jour R était tout lumières allumé
'Toutes (les) lumières étaient allumées en plein jour.' Vannetais, An Diberder (2000:104)


préposition fléchie

Lorsqu'il s'agit d'une préposition fléchie, elle forme un paradigme avec les possessifs. Pour Le Dû (2012:69), c'est une préposition défective en trégorrois de Tréguier.


(4) 1SG me hrêyz 'en mon centre (dans ma poitrine)'
3SGM n i grêyz 'en son centre (à lui)'
3SGF n i hrêyz 'en son centre (à elle)' Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:69)


Syntaxe

La préposition e-kreiz peut être la tête d'un prédicat de lieu. Elle déclenche alors la forme emañ/edo de la copule.


(1) E-kreiz ar mor edomp, e c'helles lavaret.
au-milieu le mer étions R peux dire
'Nous étions au milieu de la mer, pour ainsi dire.' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:10)


e-kreiz a

(2) nompaz e-kreiz a Lambaol med kentoh 'tramant Roh-ar-Mor. Ouessant, Gouedig (1982)
pas dans de4 Lambaol mais plutôt vers rocher-le-mer
'Pas dans Lambaol mais plutôt vers Roc'h-ar-Mor.'


Sémantique

Le nom sélectionné par e-kreiz est plutôt sémantiquement singulier (e-kreiz an devezh, #e-kreiz an devezhioù).

Les entités plurielles sont plutôt associées aux prépositions e-touez ou e-mesk 'parmi, au milieu de', même s'il y a des exceptions.

Bibliographie

  • Gros, Jules 1970. TBP.I Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré, chapitre II.
  • Ledunois, J. P. 2002. La préposition conjuguée en breton, thèse, Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 287)