Différences entre les versions de « E-giz perann »

De Arbres
(Remplacement de texte — « ]]|| » par « ]] || »)
m (Remplacement de texte — « .|| » par « . || »)
Ligne 3 : Ligne 3 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(6)||<font color=green>[kemn al ||<font color=green> ˈbʁɐo ||<font color=green>vaj ||<font color=green> fiʃət...||<font color=green> '''giʃ peˈhɑ᷉ n''' ||<font color=green> vwaj ||<font color=green>hɔ᷉ n ||<font color=green>do ||<font color=green> ˈfʁiko]  
|(6)||<font color=green>[kemn al ||<font color=green> ˈbʁɐo ||<font color=green>vaj ||<font color=green> fiʃət... ||<font color=green> '''giʃ peˈhɑ᷉ n''' ||<font color=green> vwaj ||<font color=green>hɔ᷉ n ||<font color=green>do ||<font color=green> ˈfʁiko]  
|-  
|-  
||| Kement-all || brao || oa he || fichet...|| '''giz perann''' || oa he || o vont || d'ur || friko.
||| Kement-all || brao || oa he || fichet... || '''giz perann''' || oa he || o vont || d'ur || friko.
|-  
|-  
||| [[kement|autant]] [[all|autre]] || [[brav|beau]] || [[COP|était]].[[pdg|elle]] || [[fichañ|parée]] || [[e-giz|comme]] quel moment/partie ([[R]])|| [[COP|était]].[[pdg|elle]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[mont|aler]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[art|un]] || [[friko|noce]]  
||| [[kement|autant]] [[all|autre]] || [[brav|beau]] || [[COP|était]].[[pdg|elle]] || [[fichañ|parée]] || [[e-giz|comme]] quel moment/partie ([[R]])|| [[COP|était]].[[pdg|elle]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[mont|aler]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[art|un]] || [[friko|noce]]  

Version du 22 avril 2022 à 01:57

Noyer (2019:322) rapporte l'expression e-giz perann 'comme si', qu'il dit très commune à Briec. Ce complémenteur complexe introduit une subordonnée comparative.


(6) [kemn al ˈbʁɐo vaj fiʃət... giʃ peˈhɑ᷉ n vwaj hɔ᷉ n do ˈfʁiko]
Kement-all brao oa he fichet... giz perann oa he o vont d'ur friko.
autant autre beau était.elle parée comme quel moment/partie (R) était.elle à4 aler à1 un noce
'Elle portait des vêtements si chics, comme si elle allait à un mariage.'
Cornouaille (Briec), Noyer (2019:323)


Morphologie

On distingue nettement dans e-giz perann la préposition e-giz 'comme', puis un composé morphologique du préfixe pe- et effectivement probablement du nom rann 'partie, pièce'. La lecture n'en est pas compositionnelle (* 'quelle partie').

Le nom final accuse une petite variation avec les formes [peˈʁɑ᷉ n] et [peˈhɑ᷉ n].

Noyer (2019:322) relève aussi la forme augmentée peware rann, littéralement /quel-moment pièce/.