Différences entre les versions de « Drouk »

De Arbres
 
(20 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
''Drouk'', 'mauvais, méchant', est un [[adjectif]].
''Drouk'' 'mal, mauvais, méchant' est un [[adjectif]].
 
 
{| class="prettytable"
|(1)|| A-hervez || e || oa || '''droug''' || ken || e || oa.
|-
||| [[hervez|selon]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> || [[COP|était]] || méchant || [[ken, ker, kel|autant]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> || [[COP|était]] ||
|-
|||colspan="15" | 'Il paraît qu'il était terriblement méchant.'
|-
|||||||||||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:50) 
|}




== Morphologie ==
== Morphologie ==


Cet adjectif a donné le [[préfixe]] ''[[drouk-]]'' et le [[suffixe]] ''[[-droug]]''.
=== grammaticalisation ===
 
L'adjectif ''drouk'' a donné de façon transparente le [[préfixe]] ''[[drouk-]]'' 'mé-, mal-' ([[Kervella (1947)|Kervella 1947]]:§881).
 
 
=== composition ===
 
Le [[préfixe]] ''[[kil-]]'' obtient de façon non-compositionnelle l'[[adjectif]] '''''kil'''droug'' 'sournois, chien qui mord sans aboyer' reporté par [[Merser (2009)]].
 
 
=== répartition et variation dialectale ===
 
La carte 426 du [[NALBB]] documente la variation dialectale de la traduction de ''(J'ai) mal''. Les différentes prononciations de ''drouk'' apparaissent systématiquement dans la partie sud, sud cornouaille et vannetais, et sur une bande tout à l'est de l'aire parlante (la consonne finale ne peut pas être étudiée car le contexte syntaxique et donc phonologique n'est pas donné).
 
La forme concurrente ''[[poan]]'' apparait sur une large partie centrale et nord, du Léon au Trégor en descendant jusqu'en pays glazik.
 


== Sémantique ==
== Sémantique ==
Ligne 10 : Ligne 36 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(2)|| E bozoù ||n'ont ket|| '''drouk'''.
|(2)|| E || bozoù || n'ont || ket || '''drouk'''.
|-
|-
| || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> mots || [[ne]]'[[COP|sont]] [[ket|pas]] || méchant  
||| [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> || [[poz|mot]].[[-où (PL.)|s]] || [[ne]] [[COP|sont]] || [[ket|pas]] || méchant  
|-
|-
|||colspan="4" | 'Il parle assez bien. (litt/ "ses mots ne sont pas mauvais")'
|||colspan="15" | 'Il parle assez bien.'
|-
|-  
|||||||colspan="4" | ''Scaër/Guiscriff'', [[Naoned (1952)|Naoned (1952]]:60)
|||||||||colspan="15" | ''Scaër/Guiscriff'', [[Naoned (1952)|Naoned (1952]]:60)
|}
|}
== Diachronie ==
[[Matasović (2009)|Matasović (2009]]:443) estime à 6-10% le lexique proto-celtique emprunté à des langues non-indo-européennes, dont l'adjectif ''[[*]] druko-'' 'mauvais' qui a donné ''drouk'' en breton.




[[Category:articles|Categories]]
[[Category:articles|Categories]]
[[Category:adjectifs|Categories]]
[[Category:adjectifs|Categories]]

Version actuelle datée du 21 septembre 2022 à 20:09

Drouk 'mal, mauvais, méchant' est un adjectif.


(1) A-hervez e oa droug ken e oa.
selon R4 était méchant autant R4 était
'Il paraît qu'il était terriblement méchant.'
Trégorrois, Gros (1984:50)


Morphologie

grammaticalisation

L'adjectif drouk a donné de façon transparente le préfixe drouk- 'mé-, mal-' (Kervella 1947:§881).


composition

Le préfixe kil- obtient de façon non-compositionnelle l'adjectif kildroug 'sournois, chien qui mord sans aboyer' reporté par Merser (2009).


répartition et variation dialectale

La carte 426 du NALBB documente la variation dialectale de la traduction de (J'ai) mal. Les différentes prononciations de drouk apparaissent systématiquement dans la partie sud, sud cornouaille et vannetais, et sur une bande tout à l'est de l'aire parlante (la consonne finale ne peut pas être étudiée car le contexte syntaxique et donc phonologique n'est pas donné).

La forme concurrente poan apparait sur une large partie centrale et nord, du Léon au Trégor en descendant jusqu'en pays glazik.


Sémantique

(2) E bozoù n'ont ket drouk.
son1 mot.s ne sont pas méchant
'Il parle assez bien.'
Scaër/Guiscriff, Naoned (1952:60)


Diachronie

Matasović (2009:443) estime à 6-10% le lexique proto-celtique emprunté à des langues non-indo-européennes, dont l'adjectif * druko- 'mauvais' qui a donné drouk en breton.