Différences entre les versions de « Dreist-holl »

De Arbres
Ligne 19 : Ligne 19 :
|(1)||E gwirionez, || <u>'meus</u> || ||<u>labouret</u> || ( dreist-holl ) ...
|(1)||E gwirionez, || <u>'meus</u> || ||<u>labouret</u> || ( dreist-holl ) ...
|-
|-
|||[[P.e|en]] vérité || [[kaout|ai]] ||([[*]] adv) ||[[labourat|travaillé]] ||surtout   
|||[[P.e|en]] [[gwirionez|vérité]] || [[kaout|ai]] ||([[*]] adv) ||[[labourat|travaillé]] ||surtout   
|-  
|-  
| ||colspan="4" | 'En vérité, j'ai (surtout) travaillé.'|||||||||| Y. Gourmelon, rapporté dans [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§238)
| ||colspan="4" | 'En vérité, j'ai (surtout) travaillé.'|||||||||| Y. Gourmelon, rapporté dans [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§238)

Version du 18 novembre 2019 à 11:14

L'adverbe focalisateur dreistholl 'surtout' est composé de façon transparente comme l'adverbe français 'surtout'


Morphologie

composition

On reconnaît le préfixe dreist-, ainsi que holl 'tout'.


Syntaxe

distribution

L'adverbe dreist-holl ne peut pas apparaître dans le champ du milieu entre un élément tensé et un participe.


(1) E gwirionez, 'meus labouret ( dreist-holl ) ...
en vérité ai (* adv) travaillé surtout
'En vérité, j'ai (surtout) travaillé.' Y. Gourmelon, rapporté dans Favereau (1997:§238)