Différences entre les versions de « Dre-holl »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « colspan="10" » par « colspan="15" »)
 
Ligne 7 : Ligne 7 :
||| [[pfi|moi]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[klevout|entend]] || [[lavarout|dire]] || [[R]] [[E|y.a]] || [[brezel|guerre]] || [[dre|par]]-[[holl|tout]]
||| [[pfi|moi]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[klevout|entend]] || [[lavarout|dire]] || [[R]] [[E|y.a]] || [[brezel|guerre]] || [[dre|par]]-[[holl|tout]]
|-  
|-  
|||colspan="10" | 'J'entends dire qu'il y a la guerre partout.'
|||colspan="15" | 'J'entends dire qu'il y a la guerre partout.'
|-  
|-  
|||||||colspan="10" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:200)
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:200)
|}
|}


Ligne 25 : Ligne 25 :
||| [[emañ|est]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || [[c'hwil|insect]].[[-iañ (V.)|er]] || partout || [[kas|chercher]] || [[kavout|trouver]] || [[ar pezh|ce que]] || 3SGM [[kaout|a]] || [[koll|perd]].[[-et (Adj.)|u]]  
||| [[emañ|est]] || [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> || [[c'hwil|insect]].[[-iañ (V.)|er]] || partout || [[kas|chercher]] || [[kavout|trouver]] || [[ar pezh|ce que]] || 3SGM [[kaout|a]] || [[koll|perd]].[[-et (Adj.)|u]]  
|-
|-
|||colspan="10" | 'Il est en train de fouiner partout pour trouver ce qu'il a perdu.'
|||colspan="15" | 'Il est en train de fouiner partout pour trouver ce qu'il a perdu.'
|-  
|-  
|||||||colspan="10" | ''"dialectal"'', [[Académie bretonne (1922)|Académie bretonne (1922]]:293)
|||||||colspan="15" | ''"dialectal"'', [[Académie bretonne (1922)|Académie bretonne (1922]]:293)
|}
|}


Ligne 36 : Ligne 36 :
||| [[a|de]] || partout || [[COP|est]] || [[de-, di-, dis-|ac]].[[redek|courr]].[[-et (Adj.)|u]] || [[pomper|pompier]].[[-ion|s]] || [[archer|polic]].[[-erion|iers]] || [[sikour|secour]].[[-erion|istes]] || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[pep|chaque]] || [[seurt|sorte]]
||| [[a|de]] || partout || [[COP|est]] || [[de-, di-, dis-|ac]].[[redek|courr]].[[-et (Adj.)|u]] || [[pomper|pompier]].[[-ion|s]] || [[archer|polic]].[[-erion|iers]] || [[sikour|secour]].[[-erion|istes]] || [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> || [[pep|chaque]] || [[seurt|sorte]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'De partout, il est accouru des pompiers, policiers, secouristes de toutes sortes... '
|||colspan="15" | 'De partout, il est accouru des pompiers, policiers, secouristes de toutes sortes... '
|-
|-
|||||||colspan="10" | ''Standard'', [[Drezen (1943)]]
|||||||colspan="15" | ''Standard'', [[Drezen (1943)]]
|}
|}



Version actuelle datée du 23 juin 2022 à 14:09

Dre-holl est un adverbe spatial décomposable de la même façon que son équivalent français 'partout'.


(1) Me a glev lavared a zo brezel dre-oll.
moi R1 entend dire R y.a guerre par-tout
'J'entends dire qu'il y a la guerre partout.'
Trégorrois, Gros (1984:200)


Morphologie

répartition dialectale

L'Académie bretonne (1922) considère dre-holl comme dialectal, mais il est utilisé par Gros comme Drezen.


(2) Eman o c'houilia dre-holl kas kavout ar pez en deus kollet.
est à4 insect.er partout chercher trouver ce que 3SGM a perd.u
'Il est en train de fouiner partout pour trouver ce qu'il a perdu.'
"dialectal", Académie bretonne (1922:293)


(3) a dre-holl eo deredet pomperion, archerion, sikourerion a bep seurt...
de partout est ac.courr.u pompier.s polic.iers secour.istes de1 chaque sorte
'De partout, il est accouru des pompiers, policiers, secouristes de toutes sortes... '
Standard, Drezen (1943)

répartition dialectale

Cet adverbe est en compétition en breton avec l'emprunt au français partout, ou avec le composé e pep lec'h /en chaque lieu/.