Dre : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(dre ma')
Ligne 52 : Ligne 52 :
  
  
=== dre ma' ===
+
=== 'dre ma' ===
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4)||  Ar bank ||en tan|| ne lakaer ket ||'''Dre''' ma vez ||an alc'hwez ||kollet.
+
| (4)||  Ar bank ||en tan|| ne lakaer ket ||'''Dre ma''' vez ||an alc'hwez ||kollet.
 
|-
 
|-
 
| || [[art|le]] coffre ||[[P.e|dans]].[[art|le]] feu|| [[ne]] met.[[IMP]] [[ket|pas]]|| P [[ma|que]] [[vez|est]]|| [[art|le]] clef ||perdu
 
| || [[art|le]] coffre ||[[P.e|dans]].[[art|le]] feu|| [[ne]] met.[[IMP]] [[ket|pas]]|| P [[ma|que]] [[vez|est]]|| [[art|le]] clef ||perdu

Version du 17 juillet 2011 à 16:26

(1) Ni vie o redek kuit en tu all dre an nor.
1PL étions à4 courir ptc en.le côté autre par le porte
'Nous, on courait de l'autre côté par la porte.'
Bas-Cornouaillais (Le Juch), Hor Yezh (1983:5)


Morphologie

La préposition dre déclenche la mutation consonantique dite 'adoucissante' (lénition).

Syntaxe

variation dialectale

Dre peut être utilisé pour introduire l'agent d'une tournure passive.


 Trépos (2001:§593):
 la préposition dre peut, en vannetais, introduire le complément d'agent 
 (au lieu de gant en KLT)

Sémantique

localisation

(2) Lavaret e vije ez eur bet o c'hoari got dre aman.
dit R serait R est.IMP été P jouer billes par ici
‘On dirait qu'on a joué aux billes, par ici.’ léonard, Kerrien (2000:6)


direction

(3) Lavared a reer ive ne dle morse [eur horv-maro tremen diou wech dre hent Kastellin].
dire R fait.IMP aussi ne doit jamais un corps-mort passer 2 fois par route Chateaulin
'On dit aussi qu'il ne faut jamais que le corps d'un mort passe deux fois par la route de Chateaulin.'
Leon, (Kleder) Seite (1998:8)


'dre ma'

(4) Ar bank en tan ne lakaer ket Dre ma vez an alc'hwez kollet.
le coffre dans.le feu ne met.IMP pas P que est le clef perdu
'On ne jette pas le coffre au feu pour en avoir perdu la clef.'
Barzaz Breiz 177-178, cité dans Menard (1995:17)

cause

  • Evit ober ganti traoù dous, Dre pehini en deus jouiset anezhi.
(1814) (TSG.:327-329), cité dans Menard (1995:§'amourous')

Bibliographie

  • Hemon, R. 1955. 'Dre, selaou, selaou ouzh, klevout, klevout ouzh', Hor Yezh 6/6.