Dont

De Arbres
Révision datée du 1 juin 2015 à 10:54 par Mjouitteau (discussion | contributions) (sujets explétifs)
Aller à : navigation, rechercher

Le verbe dont, 'venir', est un verbe inaccusatif qui dénote anoniquement un déplacement spatial vers le locuteur. Le déplacement peut aussi être temporel, ou d'un état à un autre.


(1) Me a vez droug ennon pa welan ar paotr koz o tond amañ da filostad.
moi R est méchanceté dans.moi quand vois le gars vieux à4 venir ici pour fouiner
'Je suis en colère quand je vois le vieux venir ici fureter (fouiller, fourrer son nez partout).'
Trégorrois, Gros (1984:484)


Morphologie

Le verbe dont, 'venir' est morphologiquement irrégulier.


(1) Deus amañ evel-hennig
viens ici comme-ça.DIM
'Viens ici (comme ceci).' Trégorrois, Gros (1984:176)


(2) En ur zonet d'ar gêr, n'eus ket graet met taoler.
en1 venir à'le maison ne'a pas fait mais jeter
'Venant à la maison, il n'a fait que vomir.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:69)


(3) Dre forzh labourat, e tay da benn.
par force travailler R4 viendra à1 tête
'A force de travailler, il réussira.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:65)


mutation

variation dialectale

A Plozévet, dont a invariablement, et indépendamment du système de mutations, une base en [tø] teu, (Goyat 2012:137).


(2) /'vjume ˌtjọ ked ɛn 'drọ/
Eviton-me, ne (t/)zeuio ket en-dro
pour.moi-moi ne1 viendra pas de retour
'A mon avis, il/elle ne reviendra pas.' Plozévet, Goyat (2012:265)


(3) /be zo 'new a tø 'bɛmde/
Bez’ zo anezo a teu bemdez
être 'y.a P.eux R? vient pas chaque.jour
'Il y en a qui viennent tous les jours.' Plozévet, Goyat (2012:248)


Evenou (1987:582) note que [ta], dont, 'venir' et quelques autres verbes ne mutent pas dans le breton de Lanvenegen après un rannig.


Syntaxe

sujets explétifs

Le verbe dont est compatible avec un sujet agent, mais aussi avec un sujet grammatical explétif (et un expérienceur introduit par la préposition da).


(1) Ma teu dit [VP koueza klañv ]
si4 vient P.toi tomber malade
'si un jour tu tombes malade.' Léon, Merser (2009:'dont')


La préposition da peut apparaître devant le verbe infinitif.


(2) Deuet e oa [VP dour d'ober ]
venu R était eau à'faire
'Il s'était mis à pleuvoir.' Gros (1970b'dont'), Merser (2009:'dont')

Sémantique

Lorsque le verbe dont dénote le passage d'un état à un autre, il est similaire au verbe français (de)venir.


(1) Aonig eo deuet da veza.
peur.eux est venu à être
'Il est devenu peureux.' Merser (2009:'dont')


Le sujet du verbe dont est alors une petite proposition.


(2) Deuet eo [SC sioul an traoù ] Menard & Kadored (2001:'dont')
venu est calme le choses
'Les choses se sont calmées.'


dont da Adj., aspect inchoatif

Selon Menard & Kadored (2001:'dont'), l'interprétation du changement d'état (dont da Adj.) est inchoative ('commencer à').


(2) dont da vailh war e vicher Menard & Kadored (2001:'dont')
venu à1 expert sur son1 métier
'commencer à connaitre son métier.'

Expressions

(1) dont war wel, 'se montrer', Merser (2009:'dont')