Différences entre les versions de « Dislocations à gauche »

De Arbres
m (Remplacement de texte — « ne<sup>1</sup> fa.it  » par « ne<sup>1</sup> fait  »)
 
(32 versions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
La '''[[dislocation]] à gauche''' désigne les structures où un [[constituant]] en [[périphérie]] gauche de la phrase [[co-réfère]] avec un élément [[résomptif]] dans le corps de la phrase.
La '''[[dislocation]] à gauche''' désigne les structures où un [[constituant]] en [[périphérie]] gauche de la phrase [[co-réfère]] avec une [[trace]] ou un élément [[résomptif]] dans le corps de la phrase.




Un [[pronom résomptif]] est toujours présent dans ces structures.
== Morphologie ==
La dislocation à droite a un impact sur la [[structure informationnelle]] de la phrase.
 
Ces structures sont associées à une [[prosodie]] particulière. A l'écrit une pause prosodique est souvent marquée par une virgule.
Ces structures sont associées à une [[prosodie]] particulière. A l'écrit, une pause [[prosodique]] est souvent marquée par une virgule.
 
 
== Syntaxe ==
 
=== trace ===
 
La dislocation de l'objet peut ne laisser qu'une catégorie vide ([[trace]], [[copie]] non-prononcée...).




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (1)|| '''Jañn''', ||'''honnez''' || a oa maeronez din.
|(1)||<font color=green>[ undistãs ||<font color=green> ||<font color=green> zelãm ||<font color=green>ket ]
|-
|-
| || Jañn || [[DEM|celle.là]] || [[R]] [[COP|était]] marraine [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]]
||| An distañs || (ne) || sellomp || ket || _ .
|-
|-
| ||colspan="4" | 'Jañn, celle-là était ma marraine.' || ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|(Gros 1984]]:137)
||| [[art|le]] [[distañs|distance]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|fait]] || [[sellout|regardons]] || [[ket|pas]]
|-
|-
| ||colspan="4" | 'Jañn, elle était ma marraine.'
|||colspan="15" | 'La distance, nous ne regardons pas.'
|-
|||||||||colspan="15" | ''Saint-Pol-de-Léon'', [[Avezard-Roger (2004a)|Avezard-Roger (2004a]]:422)
|}
|}




L'exemple en (2) est un cas de dislocation du [[sujet]].
=== pronom résomptif ===
 
Un [[pronom résomptif]] doit être présent dans ces structures lorsque le sujet est disloqué.
 
 
{| class="prettytable"
|(1)|| '''Jañn''', || '''honnez''' || a || oa || maeronez || din.
|-
||| [[nom propre|Jañn]] || [[DEM|celle.là]] || [[R]] || [[eo|était]] || [[maeronez|marraine]] || [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]]
|-
|||colspan="15" | 'Jañn, elle était ma marraine.'
|-
|||||||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:137)
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (2)|| '''Ar hizier''', ||'''ar re-ze''' || a zalh soñj.
|(2)|| '''Ar''' || '''hizier''', || '''ar''' || '''re-ze''' || a || zalh || soñj.
|-
|-
| || [[art|le]] chats || [[art|le]] [[hini|ceux]]-[[DEM|là]] || [[R]] garde souvenir
||| [[art|le]] || <sup>[[5]]</sup>[[kazh|chat]].[[pluriel interne|s]] || [[art|le]] || [[hini|ceux]]-[[DEM|là]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> || [[delc'her|garde]] || [[soñj|souvenir]]
|-
|-
| ||colspan="4" | 'Les chats, ceux-là se souviennent.' || ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|(Gros 1984]]:137)
|||colspan="15" | 'Les chats, ils se souviennent.'  
|-
|-
| ||colspan="4" | 'Les chats, ils se souviennent.'
|||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:137)
|}
|}


=== compatibilité avec la construction du faux sujet ===


La dislocation à gauche est compatible avec une [[construction du faux sujet]].
La dislocation à gauche est compatible avec une [[construction du faux sujet]].
Ligne 36 : Ligne 59 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (4)|| '''Me'''<sub>''x''</sub>, || <font color=green> [ </font color=green> ma<sub>''x''</sub> daoulagad <font color=green> ] </font color=green><sub>''y''</sub> || am-eus poan enno <sub>''y''</sub>.
|(4)|| '''Me''', || '''ma''' || daoulagad || am-eus || poan || enn'''o'''.
|-
||| [[pfi|moi]]<sub>''x''</sub> <font color=green> [ </font color=green> || [[POSS|mon]]<sub>''x''</sub><sup>[[2]]</sup> || [[duel|2]].[[lagad|oeil]] <font color=green> ] </font color=green><sub>''y''</sub> || [[R]].1SG a || [[poan|mal]] || [[P.e|en]].[[pronom incorporé|eux]]<sub>''y''</sub>
|-
|-
| || [[pfi|moi]] || [[POSS|mon]] [[duel|2]]-œil || [[R]].1SG a mal [[P.e|dans]].[[pronom incorporé|eux]]
|||colspan="15" | 'Moi, j'ai mal aux yeux.'
|-
|-
| ||colspan="4" | 'Moi, j'ai mal aux yeux.' || ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|(Gros 1984]]:137)
|||||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:137)
|}
|}




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
| (4)|| '''An dostenn-ze'''<sub>''x''</sub>, ||  honnez<sub>''x''</sub>  || a zo peg ||he<sub>''x''</sub> hrohenn ||ouz he<sub>''x''</sub> hein.
|(5)|| '''An dostenn-ze''', || '''honnez''' || a zo || peg || '''he''' || hrohenn || ouz || '''he''' || hein.
|-
|-
| || [[art|le]] avare-[[DEM|là]] || [[DEM|celle.là]] || [[R]] [[zo|est]] collé || [[POSS|son]] peau || [[ouzh|à]] [[POSS|son]] dos
||| [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tost|près]].[[-enn|ée]]-[[DEM|là]] || [[DEM|celle.là]] || [[R]] [[zo|est]] || [[pegañ|collé]] || [[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> || [[kroc'hen|peau]] || [[ouzh|à]] || [[POSS|son]]<sup>[[2]]</sup> || [[kein|dos]]
|-
|-
| ||colspan="4" | 'Cette avare-là, celle-là a la peau collée au dos.' || ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|(Gros 1984]]:137)
|||colspan="15" | 'Cette avare-là, celle-là a la peau collée au dos.'
|-
|||||||colspan="15" | ''Trégorrois'', [[Gros (1984)|Gros (1984]]:137)
|}
|}


== Structure informationnelle ==


== à ne pas confondre ==
La dislocation à gauche a un impact sur la [[structure informationnelle]] de la phrase.
 
 
== À ne pas confondre ==


Les constructions dites 'du [[faux sujet]]' ne sont pas des cas de dislocation à gauche. Aucune pause prosodique n'y signale le [[constituant]] pré-tensé comme [[prosodie|prosodiquement]] détaché de la phrase.
Les constructions dites 'du [[faux sujet]]' ne sont pas des cas de dislocation à gauche. Aucune pause prosodique n'y signale le [[constituant]] pré-tensé comme [[prosodie|prosodiquement]] détaché de la phrase.
Ligne 62 : Ligne 93 :


[[Gros (1984)|Gros (1984]]:136) rassemble ces structures sous le terme de: ''anaphore''. Ce terme n'est pas recommandable dans la mesure où les [[anaphores]] se trouvent dans d'autres structures qui n'ont rien à voir avec la dislocation à gauche.
[[Gros (1984)|Gros (1984]]:136) rassemble ces structures sous le terme de: ''anaphore''. Ce terme n'est pas recommandable dans la mesure où les [[anaphores]] se trouvent dans d'autres structures qui n'ont rien à voir avec la dislocation à gauche.
== Bibliographie ==
=== horizons comparatifs ===
* Anagnostopoulou, Elena, Henk van Riemsdijk, Frans Zwarts (éds.). 1997. ''Materials on left dislocation'', Amsterdam: John Benjamins.
* Frey, Werner. 2004. 'Notes on the syntax and the pragmatics of German left dislocation', Horst Lohnstein and Susanne Trissler (éds.), ''The syntax and semantics of the left periphery'', 203-233. Berlin: Mouton de Gruyter.




[[Category:fiches|Categories]]
[[Category:fiches|Categories]]

Version actuelle datée du 6 février 2023 à 16:01

La dislocation à gauche désigne les structures où un constituant en périphérie gauche de la phrase co-réfère avec une trace ou un élément résomptif dans le corps de la phrase.


Morphologie

Ces structures sont associées à une prosodie particulière. A l'écrit, une pause prosodique est souvent marquée par une virgule.


Syntaxe

trace

La dislocation de l'objet peut ne laisser qu'une catégorie vide (trace, copie non-prononcée...).


(1) [ undistãs zelãm ket ]
An distañs (ne) sellomp ket _ .
le distance ne1 fait regardons pas
'La distance, nous ne regardons pas.'
Saint-Pol-de-Léon, Avezard-Roger (2004a:422)


pronom résomptif

Un pronom résomptif doit être présent dans ces structures lorsque le sujet est disloqué.


(1) Jañn, honnez a oa maeronez din.
Jañn celle.là R était marraine à.moi
'Jañn, elle était ma marraine.'
Trégorrois, Gros (1984:137)


(2) Ar hizier, ar re-ze a zalh soñj.
le 5chat.s le ceux- R1 garde souvenir
'Les chats, ils se souviennent.'
Trégorrois, Gros (1984:137)

compatibilité avec la construction du faux sujet

La dislocation à gauche est compatible avec une construction du faux sujet.


(4) Me, ma daoulagad am-eus poan enno.
moix [ monx2 2.oeil ] y R.1SG a mal en.euxy
'Moi, j'ai mal aux yeux.'
Trégorrois, Gros (1984:137)


(5) An dostenn-ze, honnez a zo peg he hrohenn ouz he hein.
le 1près.ée- celle.là R est collé son2 peau à son2 dos
'Cette avare-là, celle-là a la peau collée au dos.'
Trégorrois, Gros (1984:137)

Structure informationnelle

La dislocation à gauche a un impact sur la structure informationnelle de la phrase.


À ne pas confondre

Les constructions dites 'du faux sujet' ne sont pas des cas de dislocation à gauche. Aucune pause prosodique n'y signale le constituant pré-tensé comme prosodiquement détaché de la phrase.

Terminologie

En anglais le terme est left dislocation.

Gros (1984:136) rassemble ces structures sous le terme de: anaphore. Ce terme n'est pas recommandable dans la mesure où les anaphores se trouvent dans d'autres structures qui n'ont rien à voir avec la dislocation à gauche.


Bibliographie

horizons comparatifs

  • Anagnostopoulou, Elena, Henk van Riemsdijk, Frans Zwarts (éds.). 1997. Materials on left dislocation, Amsterdam: John Benjamins.
  • Frey, Werner. 2004. 'Notes on the syntax and the pragmatics of German left dislocation', Horst Lohnstein and Susanne Trissler (éds.), The syntax and semantics of the left periphery, 203-233. Berlin: Mouton de Gruyter.