Diskenn : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Expressions)
(Syntaxe)
 
(18 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le verbe ''diskenn'' 'descendre' est un [[verbe de mouvement]]. Il dénote un rapprochement vers le sol indépendamment de l'emplacement du locuteur.
+
Le [[verbe]] ''diskenn'' 'descendre' est un [[verbe de mouvement]]. Il dénote un rapprochement vers le sol indépendamment de l'emplacement du locuteur.
  
  
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
| (1) || Ar gourlan || a '''ziskenn''' || divreoc'h|| eget ma pign, || sañset.
 
| (1) || Ar gourlan || a '''ziskenn''' || divreoc'h|| eget ma pign, || sañset.
 
|-
 
|-
||| [[art|le]] [[Gour-|haut]].flux || [[R]]<sup>[[1]]</sup> descend ||[[divreoc'h|vite.plus]] || [[eget|que]] [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> monte || [[sañset|censé]]
+
||| [[art|le]] [[Gour-|haut]].[[lanv|flux]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> descend ||[[divreoc'h|vite.plus]] || [[eget|que]] [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> [[pignat|monte]] || [[sañset|censé]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" |'A l'étale de haute mer, la mer descend plus vite qu'ele n'a monté, censément.'  
 
| ||colspan="4" |'A l'étale de haute mer, la mer descend plus vite qu'ele n'a monté, censément.'  
Ligne 15 : Ligne 15 :
 
== Morphologie ==
 
== Morphologie ==
  
La carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-161.jpg 161] de l'[[ALBB.]] documente les variations dialectales de la traduction de 'descendre', avec une répartition dans toute l'aire parlante à l'exception du vannetais.
+
=== variation et répartition dialectale ===
 +
 
 +
La [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-161.jpg carte 161] de l'[[ALBB]] documente les variations dialectales de la traduction de ''descendre'' (donné comme intransitif, mais sans contexte). Les formes du verbe ''diskenn'' sont en monopole en [[KLT]]. En vannetais, on trouve aussi ''diskar'', ''dont d'an diaz'' et ''deval''. Pour le haut-vannetais du XXI°, [[Delanoy (2010)]] donne ''deval'' 'descendre'.
 +
 
 +
 
 +
Le verbe ''diskenn'' (transitif) apparaît aussi sporadiquement en réponse pour la traduction de ''(Il faut) abattre (l'arbre)'' dans la [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-167.jpg carte 167], à côté de ''[[diskar]]'', ''frezañ'', ''[[pilañ]]'', ''[[teurel]]'', ''taol d'an [[diaz]]'' et ''taol d'an [[traoñ]]''. Le domaine vannetais utilise plutôt les construcions sur ''teurel'', mais ''diskenn'' y est aussi utilisé dans le sens de 'abattre, mettre à terre'.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2) ||'''Diskennet''' eh eus bet || ur bern tud ||'achumant ||ar brezel.
 +
|-
 +
| || descendu [[R]] [[ez eus|est]] [[bet|été]]|| [[art|un]] [[bern|tas]] [[tud|gens]] || fin ||[[art|le]] [[brezel|guerre]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'On a descendu, abattu beaucoup de gens à la fin de la guerre.'
 +
|-
 +
|||||||colspan="4" |''Le Scorff'', [[Ar Borgn (2011)|Ar Borgn (2011]]:7)
 +
|}
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
Ligne 21 : Ligne 37 :
 
=== structure argumentale ===
 
=== structure argumentale ===
  
Le verbe ''diskenn'' est un [[intransitif]].  
+
Le verbe ''diskenn'' est prototypiquement un [[intransitif]].  
 +
 
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (2)|| Hag an tad-koz da '''ziskenn''',|| o leñva bepred d'e vab,|| d'e Yeunig...
+
| (1)|| Hag an tad-koz da '''ziskenn''',|| o leñva bepred d'e vab,|| d'e Yeunig...
 
|-
 
|-
| || [[&|et]] [[art|le]] [[tad|père]]-[[kozh|vieux]] [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> descendre|| [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> pleurer [[da|de]]'[[POSS|son]] fils  ||[[da|de]]'[[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> Yeun.[[DIM]]
+
| || [[&|et]] [[art|le]] [[tad|père]]-[[kozh|vieux]] [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> descendre|| [[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup> [[leñvañ|pleurer]] [[da|de]]'[[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[mab|fils]] ||[[da|de]]'[[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> Yeun.[[DIM]]
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'Et le grand-père de descendre en pleurant son fils, son petit Yeun...' ||||  ''Cornouaille (Pleyben)'', [[Ar Floc'h (1950)|Ar Floc'h (1950]]:80)
 
| || colspan="4" | 'Et le grand-père de descendre en pleurant son fils, son petit Yeun...' ||||  ''Cornouaille (Pleyben)'', [[Ar Floc'h (1950)|Ar Floc'h (1950]]:80)
Ligne 32 : Ligne 49 :
  
  
Il existe aussi une forme [[transitive]], l'argument interne direct étant l'espace du mouvement descendant.
+
Il existe aussi plusieurs usages [[transitifs]]. En (2), l'argument interne direct est l'espace du mouvement descendant.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) || Me a ziskenn || an delechoù.  
+
| (2) || Me a ziskenn || an delechoù.  
 
|-
 
|-
 
||| [[pfi|moi]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> descend ||[[art|le]] degrés
 
||| [[pfi|moi]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> descend ||[[art|le]] degrés
Ligne 48 : Ligne 65 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (4) || Ha '''diskenn''' a ra, ||en ur pennad tizh, ||'''gant''' an diri.
+
| (3) || Ha '''diskenn''' a ra, ||en ur pennad tizh, ||'''gant''' an diri.
 
|-  
 
|-  
| ||[[&|et]] descend [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|fait]]|| [[P.e|en]] [[art|un]] [[pennad|coup]] vitesse ||[[gant|avec]] [[art|le]] escalier
+
| ||[[&|et]] descend [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|fait]]|| [[P.e|en]] [[art|un]] [[pennad|coup]] [[tizh|vitesse]] ||[[gant|avec]] [[art|le]] escalier
 
|-
 
|-
 
||| colspan="4" | 'Et il descend, en coup de vent, les escaliers.' ||||| ''Standard'', [[Drezen (1990)|Drezen (1990]]:29)  
 
||| colspan="4" | 'Et il descend, en coup de vent, les escaliers.' ||||| ''Standard'', [[Drezen (1990)|Drezen (1990]]:29)  
Ligne 59 : Ligne 76 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(5)|| '''Diskenn''' alese || mar karez,|| petramant ||eh ez da gaoud!
+
|(4)|| '''Diskenn''' alese || mar karez,|| petramant ||eh ez da gaoud!
 
|-
 
|-
 
| ||  descends [[alese|d.ici]] ||[[ma|si]] [[karout|aime]] || [[peotramant|ou.autrement]] ||[[R]] [[mont|vas]] [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> [[kaout|avoir]]
 
| ||  descends [[alese|d.ici]] ||[[ma|si]] [[karout|aime]] || [[peotramant|ou.autrement]] ||[[R]] [[mont|vas]] [[da|pour]]<sup>[[1]]</sup> [[kaout|avoir]]
Ligne 68 : Ligne 85 :
 
|}
 
|}
  
 +
 +
[[Bihan (2016)|Bihan (2016]]:233) relève en [[moyen breton]] une occurrence du verbe ''diskenn'' dans le sens de la filiation.
 +
 +
* ''euit nep so a hanou '''disquenet'''''
 +
: 'Pour ceux qui sont descendus de moi', ''Breton 1352'', [[PO]], traduction [[Bihan (2016)]]
  
 
== Expressions ==
 
== Expressions ==
Ligne 75 : Ligne 97 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(6)|| Evit ober dezho diskenn || e lonkas Yann || meur a skudellad laezh.
+
|(1)|| Evit ober dezho diskenn || e lonkas Yann || meur a skudellad laezh.
 
|-
 
|-
| ||  [[evit|pour]] [[ober|faire]] [[da|pour]].[[pronom incorporé|eux]] descendre ||[[R]] [[lonkañ|avala]] Yann || [[meur|moulte]] [[a|de]] écuelle [[laezh|lait]]
+
| ||  [[evit|pour]] [[ober|faire]] [[da|pour]].[[pronom incorporé|eux]] descendre ||[[R]] [[lonkañ|avala]] Yann || [[meur|moulte]] [[a|de]] écuelle.[[-ad|ée]] [[laezh|lait]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Yann avala plus d'une écuelle de lait pour les faire descendre (les crêpes).'
 
|||colspan="4" | 'Yann avala plus d'une écuelle de lait pour les faire descendre (les crêpes).'
Ligne 91 : Ligne 113 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(7)|| Herri IV || a zistolas || ar hargou.
+
|(2)|| Herri IV || a zistolas || ar hargou.
 
|-
 
|-
| ||  Henri IV|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[De-, di-, dis-|dé]].[[taoler|jeter]] || [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>charges
+
| ||  Henri IV|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[De-, di-, dis-|dé]].[[taoler|jeter]] || [[art|le]] <sup>[[5]]</sup>[[karg|charge]].[[-où (PL.)|s]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Henri IV abaissa les impôts.'||||||''Cornouaille'', [[ar Skao (1945)]]
+
|||colspan="4" | 'Henri IV abaissa les impôts.'||||||''Cornouaille'', [[Ar Scao (1945)]]
 
|}
 
|}
  
 +
 +
=== 'marée descendante' ===
 +
 +
Il est possible d'utiliser ''ar mor a ziskenn'', mais on trouve aussi le verbe ''dichal''.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(3)|| <font color=green>/ən 'dø:r || <font color=green>ə '''ziʃal''' || <font color=green> 'mat /
 +
|-
 +
| || An dour ||a zichal|| mat.
 +
|-
 +
| ||[[art|le]] [[dour|eau]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> descend ||[[mat|bien]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'La mer descend bien.'|||||| ''Haut-vannetais (Plouhinec)'', [[Le Bozec (2018)]]
 +
|}
  
  

Version actuelle datée du 19 avril 2021 à 08:47

Le verbe diskenn 'descendre' est un verbe de mouvement. Il dénote un rapprochement vers le sol indépendamment de l'emplacement du locuteur.


(1) Ar gourlan a ziskenn divreoc'h eget ma pign, sañset.
le haut.flux R1 descend vite.plus que que4 monte censé
'A l'étale de haute mer, la mer descend plus vite qu'ele n'a monté, censément.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:22)


Morphologie

variation et répartition dialectale

La carte 161 de l'ALBB documente les variations dialectales de la traduction de descendre (donné comme intransitif, mais sans contexte). Les formes du verbe diskenn sont en monopole en KLT. En vannetais, on trouve aussi diskar, dont d'an diaz et deval. Pour le haut-vannetais du XXI°, Delanoy (2010) donne deval 'descendre'.


Le verbe diskenn (transitif) apparaît aussi sporadiquement en réponse pour la traduction de (Il faut) abattre (l'arbre) dans la carte 167, à côté de diskar, frezañ, pilañ, teurel, taol d'an diaz et taol d'an traoñ. Le domaine vannetais utilise plutôt les construcions sur teurel, mais diskenn y est aussi utilisé dans le sens de 'abattre, mettre à terre'.


(2) Diskennet eh eus bet ur bern tud 'achumant ar brezel.
descendu R est été un tas gens fin le guerre
'On a descendu, abattu beaucoup de gens à la fin de la guerre.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:7)

Syntaxe

structure argumentale

Le verbe diskenn est prototypiquement un intransitif.


(1) Hag an tad-koz da ziskenn, o leñva bepred d'e vab, d'e Yeunig...
et le père-vieux de1 descendre à4 pleurer de'son1 fils de'son1 Yeun.DIM
'Et le grand-père de descendre en pleurant son fils, son petit Yeun...' Cornouaille (Pleyben), Ar Floc'h (1950:80)


Il existe aussi plusieurs usages transitifs. En (2), l'argument interne direct est l'espace du mouvement descendant.


(2) Me a ziskenn an delechoù.
moi R1 descend le degrés
'Je descends les marches de l'escalier' Léon (Plougerneau), M-L. B. (01/2016)


diskenn gant

(3) Ha diskenn a ra, en ur pennad tizh, gant an diri.
et descend R1 fait en un coup vitesse avec le escalier
'Et il descend, en coup de vent, les escaliers.' Standard, Drezen (1990:29)


diskenn a/eus

(4) Diskenn alese mar karez, petramant eh ez da gaoud!
descends d.ici si aime ou.autrement R vas pour1 avoir
'Tâche de descendre de là sans quoi tu vas recevoir une volée!'
Trégorrois, Gros (1989:'diskenn')


Bihan (2016:233) relève en moyen breton une occurrence du verbe diskenn dans le sens de la filiation.

  • euit nep so a hanou disquenet
'Pour ceux qui sont descendus de moi', Breton 1352, PO, traduction Bihan (2016)

Expressions

'faire descendre (dans l'estomac)', ober diskenn

(1) Evit ober dezho diskenn e lonkas Yann meur a skudellad laezh.
pour faire pour.eux descendre R avala Yann moulte de écuelle.ée lait
'Yann avala plus d'une écuelle de lait pour les faire descendre (les crêpes).'
Cornouaille (Pleyben), ar Gow (1999:51)


'descendre les impôts'

Dans le sens de 'réduire', les verbes distaol ou nebeutaat font concurrence.


(2) Herri IV a zistolas ar hargou.
Henri IV R1 .jeter le 5charge.s
'Henri IV abaissa les impôts.' Cornouaille, Ar Scao (1945)


'marée descendante'

Il est possible d'utiliser ar mor a ziskenn, mais on trouve aussi le verbe dichal.


(3) /ən 'dø:r ə ziʃal 'mat /
An dour a zichal mat.
le eau R1 descend bien
'La mer descend bien.' Haut-vannetais (Plouhinec), Le Bozec (2018)