Différences entre les versions de « Discussion:Indéfini de choix libre formé par reduplication »

De Arbres
(Demande de reformulation)
Ligne 5 : Ligne 5 :


--[[Utilisateur:Jadé Loïc|Jadé Loïc]] 22 mai 2013 à 19:20 (CEST) Problème de signification dans "
--[[Utilisateur:Jadé Loïc|Jadé Loïc]] 22 mai 2013 à 19:20 (CEST) Problème de signification dans "
Den pe zen, littéralement [homme ou homme], désigne réfère à n'importe quelle entité répondant à la qualification de 'homme'. " notamment en raison de la présence des deux verbes conjugués "désigne" et "réfère"
Den pe zen, littéralement [homme ou homme], désigne réfère à n'importe quelle entité répondant à la qualification de 'homme'. " notamment en raison de la présence des deux verbes conjugués "désigne" et "réfère".
 
> --[[Utilisateur:Mjouitteau|MJ.]] 24 mai 2013 à 09:47 (CEST): Merci, c'est corrigé.

Version du 24 mai 2013 à 08:47

--Jadé Loïc 22 mai 2013 à 19:12 (CEST) Ainsi que l'attestent les cartes n° 189 et 318 de l'ALBB, "comme" se dit "e-giz" et non "evel" dans le Cap-Sizun. On ne peut donc associer le parler du Cap-Sizun au nom de Chalm dans les exemples du type :Chalm cite aussi: (y) hag evel-henn hag evel-hont et comme-celui(là) et comme-là-bas 'et patati, et patata' Cap Sizun, Chalm (2008:§Q6)

--Jadé Loïc 22 mai 2013 à 19:20 (CEST) Problème de signification dans " Den pe zen, littéralement [homme ou homme], désigne réfère à n'importe quelle entité répondant à la qualification de 'homme'. " notamment en raison de la présence des deux verbes conjugués "désigne" et "réfère".

> --MJ. 24 mai 2013 à 09:47 (CEST): Merci, c'est corrigé.