Discussion:Doc'h

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher

--Jadé Loïc 2 juillet 2013 à 16:55 (CEST) "Selon Goyat (2012:202), "/døz/ ou /doh/ est la préposition la plus usitée après un superlatif" à Plozévet." . Doit-on comprendre qu'il y a un lien entre le superlatif et "doc'h" ? Si on évoquait une chapelle de la paroisse, ne dirait-on pas "ur chapel doc'h ar barrez ?"

--MJ. 10 juillet 2013 à 15:41 (CEST): Je rapporte ici son travail, et je ne peux pas extrapoler sur l'utilisation de doc'h hors superlatif puisqu'il note la fréquence d'usage spécifiquement en ces termes.

--Jadé Loïc 2 juillet 2013 à 17:19 (CEST)Dans le Cap-Sizun, "doc'h" indique une provenance, une origine : "Tud doc'h a Lorraine" (enregistrement de Jean Jadé dans An divskouarn o nijal, Radio Kerne 23/12/2012 ). Lien en création.

MJ. 10 juillet 2013 à 15:41 (CEST): J'ai créé la page associée, "Jadé (2012)". Pour citer l'exemple ci-dessus, il manque le temps précis dans l'enregistrement où l'expression apparaît. Le but est que lorsque quelqu'un.e met en doute les données, il soit possible de s'y référer sans peine.

--Jadé Loïc 28 mai 2013 à 18:29 (CEST) Cette affirmation "Son usage semble restreint au haut-cornouaillais/bord vannetais et vannetais. Gros (1970:162) ne semble pas la connaitre en trégorrois." n'est-elle pas en opposition aux exemples que donne Gilles Goyat qui ne cite pas ces zones mais la limite entre pays bigouden et Cap-Sizun (Plozévet).

MJ. 29 mai 2013 à 13:47 (CEST): Tout à fait. l'intégration des données de Plozévet montre maintenant une aire plus grande de répartition. C'est corrigé.