Dimeuz : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
 
(10 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
On trouve les orthographes ''dimeuz'', ''dimeus'', ''demeus'', ''demeuz''...
 
On trouve les orthographes ''dimeuz'', ''dimeus'', ''demeus'', ''demeuz''...
  
En trégorrois prémoderne du XVIII°, on trouve la forme ''demeus'' ([[Kernaudour (2017b)|Kernaudour 2017b]]).
+
 
 +
En trégorrois prémoderne du XVIII°, on trouve la forme ''demeus''.
 +
 
 +
* ''cals '''demeus''' a uroio''
 +
: ''kalz demeus a vroioù'', ([[Kernaudour (2017b)|Kernaudour 2017b]]:6)
 +
: 'moultes pays'
  
 
* ''eus eun nom ober eur sel uoar nomé ma unan '''demeus''' ar urione man me raio ar preu ep poan.''
 
* ''eus eun nom ober eur sel uoar nomé ma unan '''demeus''' ar urione man me raio ar preu ep poan.''
: ''ouzh 'n em ober ur sell warnoñ-me ma-unan demeus ar wirionez-mañ, me 'raio ar prou hep poan.''
+
: ''ouzh 'n em ober ur sell warnoñ-me ma-unan demeus ar wirionez-mañ, me 'raio ar prou hep poan.'', ([[Kernaudour (2017b)|Kernaudour 2017b]]:5)
 
: 'Je ferai aisément la preuve de cette vérité en me regardant moi-même.'
 
: 'Je ferai aisément la preuve de cette vérité en me regardant moi-même.'
  
Ligne 30 : Ligne 35 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(2)|| Gant-han || tric’houec’h marc’h sammet finn|| / ||'''Dimeuz''' ||a vutun ||hag a winn.
+
|(2)|| Gant-han || tric'houec'h marc'h sammet finn|| / ||'''Dimeuz''' ||a vutun ||hag a winn.
 
|-
 
|-
| || [[gant|avec]]-[[pronom incorporé|lui]] || [[numéraux cardinaux|trois.six]] cheval chargé bien|| ||de|| [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> tabac ||[[&|et]] [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> vin
+
| || [[gant|avec]]-[[pronom incorporé|lui]] || [[numéraux cardinaux|trois.six]] [[marc'h|cheval]] [[sammañ|chargé]] bien|| ||de|| [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> [[butun|tabac]] ||[[&|et]] [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> [[gwin|vin]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Avec lui dix-huit chevaux fin chargés de tabac et de vin.'|||| ''Fanch ar C’halvez'', [[Luzel (1874)|Luzel (1874]]:296)
 
|||colspan="4" | 'Avec lui dix-huit chevaux fin chargés de tabac et de vin.'|||| ''Fanch ar C’halvez'', [[Luzel (1874)|Luzel (1874]]:296)
Ligne 39 : Ligne 44 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(3)|| 'Lazho teir ||'''dimeus''' ||e c’hoerezed || / || Ha laret || 'oant inosanted
+
|(3)|| 'Lazho teir ||'''dimeus''' ||e c'hoerezed || / || Ha laret || 'oant inosanted
 
|-
 
|-
| || [[lazhañ|tuer]] [[numéraux cardinaux|trois]]<sup>[[2]]</sup>|| de  || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> soeur[[-ezed|s]] || ||[[&|et]] [[lavarout|dire]] || [[COP|étaient]] innocent
+
| || [[lazhañ|tuer]] [[numéraux cardinaux|trois]]<sup>[[2]]</sup>|| de  || [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[c'hoar|soeur]].[[-ezed|s]] || ||[[&|et]] [[lavarout|dire]] || [[COP|étaient]] innocents
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'tuer trois de ses soeurs et dire qu'elles étaient innocentes.'|||| ''Skolvan'' chanté par Madame Bertrand, ''Cahier Dastum'' 5 (1978:42)
 
|||colspan="4" | 'tuer trois de ses soeurs et dire qu'elles étaient innocentes.'|||| ''Skolvan'' chanté par Madame Bertrand, ''Cahier Dastum'' 5 (1978:42)
Ligne 58 : Ligne 63 :
  
  
=== diachronie ===
+
== Diachronie ==
  
 
''Dimeuz'' est surtout relevé en [[breton pré-moderne]].  
 
''Dimeuz'' est surtout relevé en [[breton pré-moderne]].  
Ligne 66 : Ligne 71 :
 
|(4)|| '''Dimeuz''' || a larfet d’in, || me iello ||d’ar studi, || Ha birviken james d’ar gêr || na retornin.
 
|(4)|| '''Dimeuz''' || a larfet d’in, || me iello ||d’ar studi, || Ha birviken james d’ar gêr || na retornin.
 
|-
 
|-
| || de|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[lavarout|dites]] [[da|à]]'[[pronom incorporé|moi]]|| [[Pfi|moi]] <sup>[[1]]</sup>[[mont|irai]] || [[da|à]]'[[art|le]] étude || [[&|et]] [[biken|jamais]]  [[james|jamais]] [[da|à]]'[[art|le]] foyer || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> retournerai
+
| || de|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[lavarout|dites]] [[da|à]]'[[pronom incorporé|moi]]|| [[Pfi|moi]] <sup>[[1]]</sup>[[mont|irai]] || [[da|à]]'[[art|le]] étude || [[&|et]] [[biken|jamais]]  [[james|jamais]] [[da|à]]'[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[kêr|foyer]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> retournerai
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'A ce que vous me dites, j'irai étudier et jamais ne reviendrai.'|||| ''Keranborn'' 1847, relevé dans [[Luzel (1868)|Luzel (1868]]:134)
 
|||colspan="4" | 'A ce que vous me dites, j'irai étudier et jamais ne reviendrai.'|||| ''Keranborn'' 1847, relevé dans [[Luzel (1868)|Luzel (1868]]:134)
Ligne 77 : Ligne 82 :
 
| || ur plac'h anvet || Mari Vazhoulen ||'''dimeus''' || ar gêr a Lannuon |||| ''transcription standard''
 
| || ur plac'h anvet || Mari Vazhoulen ||'''dimeus''' || ar gêr a Lannuon |||| ''transcription standard''
 
|-
 
|-
| || [[art|un]] fille appelé || Mari Vazhoulen || de || [[art|le]] ville [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> Lannion
+
| || [[art|un]] [[plac'h|fille]] [[anv|appelé]] || Mari Vazhoulen || de || [[art|le]] [[kêr|ville]] [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> Lannion
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'une fille de Lannion appelée Marie Vazhoulen'|||| ''Trégorrois pré-moderne'', [[Kernaudour (2017)|Kernaudour (2017]]:6, 10)
 
|||colspan="4" | 'une fille de Lannion appelée Marie Vazhoulen'|||| ''Trégorrois pré-moderne'', [[Kernaudour (2017)|Kernaudour (2017]]:6, 10)
Ligne 89 : Ligne 94 :
 
|(6)|| netra '''dimeuz''' ||ar pez a ree || ene on 'fobl ||na oa diavêz ||dezañ.
 
|(6)|| netra '''dimeuz''' ||ar pez a ree || ene on 'fobl ||na oa diavêz ||dezañ.
 
|-
 
|-
| || [[netra|rien]] de|| [[ar pezh|ce que]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faisait]] || âme [[POSS|notre]]<sup>[[2]]</sup> peuple || [[ne]] [[COP|était]] [[diavaez|dehors]] ||[[da|de]].[[pronom incorporé|lui]]
+
| || [[netra|rien]] de|| [[ar pezh|ce que]] [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faisait]] || [[ene|âme]] [[POSS|notre]]<sup>[[2]]</sup> [[pobl|peuple]] || [[ne]] [[COP|était]] [[diavaez|dehors]] ||[[da|de]].[[pronom incorporé|lui]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Rien de ce qui faisait l'âme de notre peuple ne lui était étranger.'|||| Kadoudal 1961, ''[[Bleun-Brug]]'' 129, p.24
 
|||colspan="4" | 'Rien de ce qui faisait l'âme de notre peuple ne lui était étranger.'|||| Kadoudal 1961, ''[[Bleun-Brug]]'' 129, p.24

Version actuelle datée du 24 novembre 2020 à 16:03

Dimeuz est une préposition de l'aire centrale, maintenant datée, dont les contextes d'emploi sémantique équivalent au eus du standard.


(1) N'am euz foeltr tamm ezom dimeuz e drugarez.
ne1'1SG a foutre morceau besoin de son1 merci
'Je n'ai pas le moindre besoin de sa pitié.' Haute-Cornouaille (Kergrist-Moëlou), Le Garrec (1901:57)


Morphologie

variation dialectale

On trouve les orthographes dimeuz, dimeus, demeus, demeuz...


En trégorrois prémoderne du XVIII°, on trouve la forme demeus.

  • cals demeus a uroio
kalz demeus a vroioù, (Kernaudour 2017b:6)
'moultes pays'
  • eus eun nom ober eur sel uoar nomé ma unan demeus ar urione man me raio ar preu ep poan.
ouzh 'n em ober ur sell warnoñ-me ma-unan demeus ar wirionez-mañ, me 'raio ar prou hep poan., (Kernaudour 2017b:5)
'Je ferai aisément la preuve de cette vérité en me regardant moi-même.'


répartition dialectale

Le Rol (2013:163) relève au XIX° la forme dimeuz dans les manuscrits de Madame de Saint Prix (1820-1840, Trégorrois/Breton central), dans un contexte de différenciation des prépositions ouzh, eus et diouzh.


(2) Gant-han tric'houec'h marc'h sammet finn / Dimeuz a vutun hag a winn.
avec-lui trois.six cheval chargé bien de de1 tabac et de1 vin
'Avec lui dix-huit chevaux fin chargés de tabac et de vin.' Fanch ar C’halvez, Luzel (1874:296)


(3) 'Lazho teir dimeus e c'hoerezed / Ha laret 'oant inosanted
tuer trois2 de son1 soeur.s et dire étaient innocents
'tuer trois de ses soeurs et dire qu'elles étaient innocentes.' Skolvan chanté par Madame Bertrand, Cahier Dastum 5 (1978:42)


  • Dimeuz ar beure, pa zavan, Chiminal va dous a welan.
'Le matin, quand je me lève, Je vois la cheminée de ma douce.', Fransoizic ha Pierric chanté par Gillette Coat Plestin-les-Grèves, collecté par Luzel (1868)
  • Enant zo bet our gombad dimeuz ar re hoazan.
'Là s'est tenu l'un des pires combats', chanson de la guerre 14-18, mentionnée dans Coadic (2010b)
  • Pehini doug ann hano dimeuz a batatès
'quiconque porte le nom de patates', Son ar patatês, Péderneg, collecté en 1888 (Luzel 1868-1890).


Le léonard Ar Floc'h (1985:121) n'utilise pas dimeuz dans le corps de son texte, mais précisément dans une formule de prière rapportée de l'aire centrale (dont il se moque, lui qui vend des médicaments).


Diachronie

Dimeuz est surtout relevé en breton pré-moderne.


(4) Dimeuz a larfet d’in, me iello d’ar studi, Ha birviken james d’ar gêr na retornin.
de R1 dites à'moi moi 1irai à'le étude et jamais jamais à'le 1foyer ne1 retournerai
'A ce que vous me dites, j'irai étudier et jamais ne reviendrai.' Keranborn 1847, relevé dans Luzel (1868:134)


(5) ur plac'h hanuet mariuasoulen dimeus ar guer a lanuon
ur plac'h anvet Mari Vazhoulen dimeus ar gêr a Lannuon transcription standard
un fille appelé Mari Vazhoulen de le ville de1 Lannion
'une fille de Lannion appelée Marie Vazhoulen' Trégorrois pré-moderne, Kernaudour (2017:6, 10)


On relève dimeuz encore sporadiquement en breton moderne (eur skeudenn dimeuz ar Werc'hez 'une image de la Vierge', Auffret 1933:7), mais elle s'est maintenant globalement fondue dans la préposition généraliste deus.


(6) netra dimeuz ar pez a ree ene on 'fobl na oa diavêz dezañ.
rien de ce que R1 faisait âme notre2 peuple ne était dehors de.lui
'Rien de ce qui faisait l'âme de notre peuple ne lui était étranger.' Kadoudal 1961, Bleun-Brug 129, p.24

Syntaxe

Dimeuz est compatible avec la préposition eus (Mari eo hano hon Mamm dimeuz eus an nenv 'Marie est le nom de notre Mère au ciel' Auffret 1933:24)