Dihuniñ : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Morphologie)
 
Ligne 26 : Ligne 26 :
 
* ''Eur wech an amzer, Bilzig a deue da welet hag-en a oa '''dihun''' ar bôtrez.''  
 
* ''Eur wech an amzer, Bilzig a deue da welet hag-en a oa '''dihun''' ar bôtrez.''  
 
: 'De temps en temps, Bilzig venait voir si la petite fille était réveillée.', ''Bas-Trégor'', [[Al Lay (1925)|Al Lay (1925]]:20)
 
: 'De temps en temps, Bilzig venait voir si la petite fille était réveillée.', ''Bas-Trégor'', [[Al Lay (1925)|Al Lay (1925]]:20)
 +
 +
 +
=== répartition dialectale ===
 +
 +
Le verbe ''dihuniñ'' 'réveiller' est le choix du [[breton standard]]. En haut-vannetais du XXI°, [[Delanoy (2010)]] donne ''dihousk'' 'réveiller', avec un préfixe privatif ''[[di-, dis-|di-]]'' sur ''[[kousk]]'' 'dormir'.
 +
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==

Version actuelle datée du 19 avril 2021 à 08:36

Le verbe dihun, dihuniñ signifie '(se) réveiller'.


(1) ... hag e tihunan en un taol, é soñjal ema un obus bennak eo.
et R4 réveille dans un coup à4 penser est un obus quelconque est
'...et je me réveille brusquement, en pensant que c'est quelque obus.'
Vannetais, Herrieu (1994:223)


Morphologie

composition

Le nom hun 'sommeil' n'est plus attesté en breton moderne en isolation (en haut-vannetais, hun, hen signifie 'rêve', Delanoy 2010). On trouve l'adjectif formé du préfixe privatif di- dihun, dihunet 'réveillé.e' (littéralement 'désommeilé.e').


variation dialectale

La carte 153 de l'ALBB documente la variation dialectale de la traduction de '(Il est) éveillé'. On voit l'alternance entre l'adjectif dihun et le participe dihunet.

  • Eur wech an amzer, Bilzig a deue da welet hag-en a oa dihun ar bôtrez.
'De temps en temps, Bilzig venait voir si la petite fille était réveillée.', Bas-Trégor, Al Lay (1925:20)


répartition dialectale

Le verbe dihuniñ 'réveiller' est le choix du breton standard. En haut-vannetais du XXI°, Delanoy (2010) donne dihousk 'réveiller', avec un préfixe privatif di- sur kousk 'dormir'.


Syntaxe

Press (1986:221) signale une opposition des suffixes verbaux -añ et -iñ sur les verbes dihun 'réveiller (transitif)' et dihun '(se) réveiller (intransitif)'.