Debriñ : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(Morphologie)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le verbe ''debriñ'' est [[transitif]] quand il dénote l'action de 'manger quelque chose'. C'est un [[intransitif]] lorsqu'il dénote une activité.
+
Le verbe ''debriñ'' signifie 'manger'.
  
  
Ligne 34 : Ligne 34 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (3) ||  hep '''dibri''' ||frouezen|| ebet ken ||''ar rest''|| '''eus''' e vue.  
+
| (3) ||  hep '''dibri''' ||frouezen|| ebet ken ||ar rest || eus e vue.  
 
|-
 
|-
 
|||[[hep|sans]] mange[[-i (V.)|r]] ||fruit.[[singulatif|SG]] ||[[ebet|aucun]] [[ken|plus]] ||[[art|le]] reste ||[[eus|de]] [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[buhez|vie]]
 
|||[[hep|sans]] mange[[-i (V.)|r]] ||fruit.[[singulatif|SG]] ||[[ebet|aucun]] [[ken|plus]] ||[[art|le]] reste ||[[eus|de]] [[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[buhez|vie]]
Ligne 116 : Ligne 116 :
  
 
Le ''[[Gl.AvH|Glossaire du Chevalier Arnold von Harff]]'' en 1499, offre quelques phrases de vannetais médiéval récoltées à Nantes où on relève la forme de suffixation verbale infinitive en ''-it'' (''drib'''it''''' 'manger').
 
Le ''[[Gl.AvH|Glossaire du Chevalier Arnold von Harff]]'' en 1499, offre quelques phrases de vannetais médiéval récoltées à Nantes où on relève la forme de suffixation verbale infinitive en ''-it'' (''drib'''it''''' 'manger').
 +
 +
 +
== Syntaxe ==
 +
 +
=== structure thématique ===
 +
 +
Le verbe ''debriñ'' est [[transitif]] quand il dénote l'action de 'manger quelque chose'. C'est un [[intransitif]] lorsqu'il dénote une activité.
 +
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==

Version actuelle datée du 21 septembre 2020 à 07:59

Le verbe debriñ signifie 'manger'.


Morphologie

variation dialectale

Il existe une variation dialectale conséquente quant à la réalisation du verbe debriñ, documentée dans la carte 105 de l'ALBB. Cette variation persiste au XXI°.

La métathèse debr vs. drebiñ est courante.


debein

(1) /xagãza nur ze:biɲ /
eux.1parle en1 manger
'Ils parlent tout en mangeant.' Groix, Ternes (1970:252)


(2) A gost ma ous aman, te chomou de zèbein genem.
puisque es.2SG ici toi resteras pour1 manger avec.nous
'Puisque tu es là, tu resteras manger avec nous.' Vannetais (Plaudren), (Quéré 2010)


dibri

(3) hep dibri frouezen ebet ken ar rest eus e vue.
sans manger fruit.SG aucun plus le reste de son1 vie
'... sans manger de fruits (pour) le reste de sa vie.' Léon, Perrot (1912:845)


(4) Ha roet ez eus da zibri ha da eva d'ezañ.
et donné R est à1 manger et à1 boire à.lui
'Et il lui est donné à manger et à boire.' Cornouaille (Pleyben), Ar Floc'h (1950:157)


dibi

(5) [ tibi da zʁebi ema Duault, Avezard-Roger (2004a:281)
(O) tebri ema.
(à)4 manger est
'Il est en train de manger.'


(6) [’guːd waχ waːʁ n ’nèn nøs kə ’eːm diːbi ʁe ’djõntã]
Gouzout a-walc’h a oar an nen n’eus ket ezhomm debriñ re diontañ.
savoir assez R1 sait IMP ne1'est pas besoin manger trop de.lui
'On sait bien qu’il ne faut pas trop en manger.'
Trégorrois (Bégard), Georgelin (2016:'displegañ ar verboù gant ober')


drebi

(7) o vɔ̃ n da zʁebi ema Saint-Pol-de-Léon, Avezard-Roger (2004a:217)
O vont da zrebi ema.
à4 aller pour1 manger est
'Il va manger.'


(8) Amañ ez eus drebet traoù eus ar mor.
ici R est mangé choses de le mer
'Ici on a mangé des fruits de mer.' Lesneven/Kerlouan, Y. M. (04/2016b)


dribi

(9) Ar markinachou tomm, war-bouez ma 'z-eus eur meutad mad a holen ganto, n'int ket fall da zribi.
le graillons chaud sur-poids que4 R-est un pouce.ée bon de1 sel avec.eux ne1'sont pas mauvais à1 manger
'Les graillons chauds sont bons pour peu qu'il y ait une bonne pincée de sel.
L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'markinachoù')


diachronie

Le Glossaire du Chevalier Arnold von Harff en 1499, offre quelques phrases de vannetais médiéval récoltées à Nantes où on relève la forme de suffixation verbale infinitive en -it (dribit 'manger').


Syntaxe

structure thématique

Le verbe debriñ est transitif quand il dénote l'action de 'manger quelque chose'. C'est un intransitif lorsqu'il dénote une activité.


Sémantique

Au delà de l'action de 'manger', debriñ dénote l'action de 'faire disparaître (de l'argent)'.


(1) Mont da zebriñ anezho!
aller pour1 manger P.eux
'Aller le[s] dépenser!' (l'argent est un nom pluriel) Léon, Kervella (2009:61)