Davet : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
(A ne pas confondre)
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
||| colspan="4" | 'Le frère Arturo la regarda.' ||||| ''Standard'', [[Drezen (1990)|Drezen (1990]]:31)
 
||| colspan="4" | 'Le frère Arturo la regarda.' ||||| ''Standard'', [[Drezen (1990)|Drezen (1990]]:31)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
=== distribution dialectale ===
 +
 +
A Groix, cette préposition est en concurrence avec ''[[e-rapen da]]''.
  
  
Ligne 30 : Ligne 35 :
 
   [[Ledunois (2002)|Ledunois (2002]]:262):
 
   [[Ledunois (2002)|Ledunois (2002]]:262):
 
    
 
    
   "La quasi similitude de sens entre ''davet'' et ''[[davit]]'' les font souvent prendre  
+
   "La quasi similitude de sens entre ''davet'' et ''[[davit]]'' les font souvent prendre l'une pour l'autre. Elles ne sont pourtant pas complètement synonymes. La première signifie 'vers' avec la nuance de 'rejoindre', la seconde emporte l'idée 'd'aller chercher'."
  l'une pour l'autre. Elles ne sont pourtant pas complètement synonymes.  
 
  La première signifie 'vers' avec la nuance de 'rejoindre', la seconde emporte  
 
  l'idée 'd'aller chercher'."
 
  
  

Version du 9 novembre 2015 à 16:41

La préposition davet signifie le mouvement directionnel 'vers'.


(1) troet davet va2 zaol.
tourné vers ma table
'... tournée vers ma table.', Standard, Ar Barzhig (1976:29)


Morphologie

Cette préposition peut incorporer son objet pronominal.


(2) Ar breur Arturo a stouas e sell daveti.
le frère Arturo R pencha son regard vers.elle
'Le frère Arturo la regarda.' Standard, Drezen (1990:31)


distribution dialectale

A Groix, cette préposition est en concurrence avec e-rapen da.


A ne pas confondre

 Ledunois (2002:262):
 
 "La quasi similitude de sens entre davet et davit les font souvent prendre l'une pour l'autre. Elles ne sont pourtant pas complètement synonymes. La première signifie 'vers' avec la nuance de 'rejoindre', la seconde emporte l'idée 'd'aller chercher'."


Il est aussi tentant de la rapprocher de da-vetek, 'vers'. Cependant, il est à noter qu'en trégorrois de Tréguier tout du moins, leurs voyelles diffèrent (davet vs. de vete).

Bibliographie

  • Gros, Jules 1970. TBP.I Le trésor du breton parlé I. Le langage figuré, chapitre II.
  • Ledunois, J. P. 2002. La préposition conjuguée en breton, thèse, Skol-Veur Roazhon, Atelier National de Reproduction des Thèses. (p. 243-)