Différences entre les versions de « Das-, daz- »

De Arbres
(Remplacement de texte — « l|| » par « l || »)
m (Remplacement de texte — « ]] || Anjela » par « ]] || Anjela »)
 
(11 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[morphème]] ''das-'', ou ''daz-'', [[préfixe]] les noms ou les verbes. Il dénote une action petite et répétée.
Le [[morphème]] ''das-'', ou ''daz-'', [[préfixe]] les noms ou les verbes. Il dénote une action petite et répétée.




{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(1)|| Daoust hag-eñ || ne || vije || ket || aze || evel || un dasson ||eus || karantez || kollet || Anjela ?
|(1)|| Daoust hag-eñ || ne || vije || ket || aze || evel || un dasson || eus || karantez || kollet || Anjela ?
|-  
|-  
||| [[daoust|est.ce]].[[hag-eñ|que]] || [[ne]] || [[COP|serait]] || [[ket|pas]] || [[ads|ici]] || [[evel|comme]] || [[art|un]] re.son || [[eus|de]] || [[karantez|amour]] || [[koll|perdu]] || Anjela
||| [[daoust|est.ce]].[[hag-eñ|que]] || [[ne]]<sup>[[1]]</sup> || [[COP|serait]] || [[ket|pas]] || [[ads|ici]] || [[evel|comme]] || [[art|un]] re.son || [[eus|de]] || [[karantez|amour]] || [[koll|perd]].[[-et (Adj.)|u]] || [[nom propre|Anjela]]
|-  
|-  
||| colspan="10" | 'Est-ce que ce ne serait pas là un écho de l'amour perdu d'Angela?'
||| colspan="15" | 'Est-ce que ce ne serait pas là un écho de l'amour perdu d'Angela ?'
|-
|-
|||||||||colspan="10" |''Standard'', Koadig ''[http://www.breizh.net/anjela/hiziv/hiziv2.php Anjela Dual hiziv]''
|||||||||colspan="15" | ''Standard'', Koadig ''[http://www.breizh.net/anjela/hiziv/hiziv2.php Anjela Dual hiziv]''
|}
|}


Ligne 20 : Ligne 20 :
=== composition interne ===
=== composition interne ===


Selon [[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§879,880), ''das-'' est un composé des morphèmes ''[[de-]]'' et ''[[Ad-, as-, az-|as-/az-]].
Selon [[Kervella (1947)|Kervella (1947]]:§879,880), ''das-'' est un composé des morphèmes ''[[de-]]'' et ''[[ad-, as-, az-|as-/az-]]''.


(2) ''son'' 'son' => '''''das'''son'' 'écho', [[Merser (2009)]]  
(2) ''son'' 'son' => '''''das'''son'' 'écho', [[Merser (2009)]]  
Ligne 63 : Ligne 63 :
|(6)|| E || 1986 || e || tarzhas || un '''daz'''loc'her || e || kreizenn || nukleel || Tchernobyl || en || Ukrania.
|(6)|| E || 1986 || e || tarzhas || un '''daz'''loc'her || e || kreizenn || nukleel || Tchernobyl || en || Ukrania.
|-
|-
||| [[P.e|en]] || 1986 || [[R]]<sup>[[4]]</sup> || [[tarzhañ|explosa]] || [[art|un]] réacteur ||[[P.e|en]] || [[kreiz|centre]].[[-enn|SG]] ||nuclé.[[-el (Adj.)|aire]] || [[nom propre|Tchernobyl]] ||[[P.e|en]] || [[nom propre|Ukraine]]
||| [[P.e|en]] || 1986 || [[R]]<sup>[[4]]</sup> || [[tarzhañ|explosa]] || [[art|un]] réacteur || [[P.e|en]] || [[kreiz|centre]].[[-enn|SG]] || nuclé.[[-el (Adj.)|aire]] || [[nom propre|Tchernobyl]] || [[P.e|en]] || [[nom propre|Ukraine]]
|-
|-
|||colspan="10" | 'En 1986 explosait un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine.'
|||colspan="15" | 'En 1986 explosait un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine.'
|-
|-
|||||||||colspan="10" | ''Standard'', [[Bottineau (2010b)|Bottineau (2010b]]:117)
|||||||||colspan="15" | ''Standard'', [[Bottineau (2010b)|Bottineau (2010b]]:117)
|}
|}



Version actuelle datée du 29 juillet 2022 à 10:43

Le morphème das-, ou daz-, préfixe les noms ou les verbes. Il dénote une action petite et répétée.


(1) Daoust hag-eñ ne vije ket aze evel un dasson eus karantez kollet Anjela ?
est.ce.que ne1 serait pas ici comme un re.son de amour perd.u Anjela
'Est-ce que ce ne serait pas là un écho de l'amour perdu d'Angela ?'
Standard, Koadig Anjela Dual hiziv


Trépos (2001:§121) cite daspren 'rachat' et dazlavar 'redite'.


Morphologie

composition interne

Selon Kervella (1947:§879,880), das- est un composé des morphèmes de- et as-/az-.

(2) son 'son' => dasson 'écho', Merser (2009)

seni 'sonner' => dasseni résonner', Merser (2009:482)
krena 'trembler' => daskrena 'tremblotter', Merser (2009:482)


variation dialectale

Le vannetais Thibault (1914:436) donne à Cléguérec la forme / tešto(r)nat / 'tâtonner' comme correspondant au vannetais tastornat. On reconstitue une forme dech-, variation de das-.


Diachronie

Selon Deshayes (2003:36), le préfixe daz-, parfois dez- sous sa forme fléchie, vient du brittonique *do-ate-.


Sémantique

Das-, daz- signifie la répétition multiple et diminuée d'une action. Cornillet (2020) propose qu'il s'agit d'une "répétition par intervalles", qu'il illustre par dastroc'hañ 'entrecouper, interrompre'.


(3) krena 'trembler' => daskrena 'frémir, frissonner, trembloter'

krignad 'ronger, grignoter' => daskrignad 'ronger, corroder', Merser (2009)
troha 'couper' => dastroha 'entrecouper', Merser (2009)


La répétition peut être spatiale et non temporelle:

(4) sked 'éclat, brillant' > dassked 'reflet', Merser (2009)


Le résultat est parfois figuré.

(5) prenan 'acheter' => dasprena 'racheter (au sens moral)', dasprenidigez 'rédemption', Merser (2009)


Le préfixe apparaît dans certains néologismes, comme dans dazloc'her où le préfixe signifie la réaction en chaine de la fission nucléaire.


(6) E 1986 e tarzhas un dazloc'her e kreizenn nukleel Tchernobyl en Ukrania.
en 1986 R4 explosa un réacteur en centre.SG nuclé.aire Tchernobyl en Ukraine
'En 1986 explosait un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine.'
Standard, Bottineau (2010b:117)