Dérivation : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : navigation, rechercher
Ligne 19 : Ligne 19 :
 
Par exemple, en ajoutant le [[suffixe]] [[agentif]] ''-our'' au [[nom]] ''yezh'', 'langue', on obtient ''yezhour'': 'linguiste'
 
Par exemple, en ajoutant le [[suffixe]] [[agentif]] ''-our'' au [[nom]] ''yezh'', 'langue', on obtient ''yezhour'': 'linguiste'
  
 +
== Bibliographie ==
 +
 +
* Stump, G. T. 1990. 'La morphologie bretonne et la frontière entre la flexion et la dérivation', ''[[La Bretagne Linguistique]]'' 6, CRBC.
  
 
[[Category:fiches|Categories]]
 
[[Category:fiches|Categories]]

Version du 6 décembre 2012 à 18:06

L'opération de dérivation recouvre des processus différents en syntaxe et en morphologie.


Dérivation syntaxique

 Radford (1997:§258):
 La dérivation d'une structure donnée est la (représentation de) l'ensemble des 
 opérations (Soudure et Mouvement) utilisées pour former la structure syntaxique.


L'histoire dérivationnelle d'un élément est constituée de son lieu d'origine et de tous les sites où il a été bougé, jusqu'à son lieu d'apparition dans la phrase.


Dérivation morphologique

La morphologie dérivationnelle est l'étude des processus par lesquels un type de mot peut en former un autre.

Par exemple, en ajoutant le suffixe agentif -our au nom yezh, 'langue', on obtient yezhour: 'linguiste'

Bibliographie

  • Stump, G. T. 1990. 'La morphologie bretonne et la frontière entre la flexion et la dérivation', La Bretagne Linguistique 6, CRBC.