Corpus

De Arbres
Révision datée du 31 janvier 2009 à 20:32 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Nouvelle page : Les traductions fournissent des données dont il faut se méfier, car le traducteur subit l'influence de la langue source. Ci-dessous, quelques corpus dessinés ont été listés, av...)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Les traductions fournissent des données dont il faut se méfier, car le traducteur subit l'influence de la langue source. Ci-dessous, quelques corpus dessinés ont été listés, avec un petit travail de ciblage dialectal et de relevé de faits de langue.

Les bandes dessinées sont surtout intéressantes linguistiquement car elles fournissent des informations complexes sur le cadre énonciatif sans que ces informations entrent pour autant dans l'énoncé. Cette situation rapproche le corpus dessiné de la situation orale normale par rapport à un texte en prose, où toute information doit apparaitre dans l'énoncé.


  • traducteur Comes, 1984. ar gaerell, Casterman, Keit Vimp Beo.

faits de langue Comes 1984


  • traducteur Comes, 1981. skeud ar vran, Keit Vimp Beo.

faits de langue Comes 1981


  • traducteur Cosey 1983. 'Kate', Jonathan 7, Keit Vimp Beo.

faits de langue Cosey 1983


  • traducteur Derib, 1982. Ar sekred, Buddy Longway 5, Keit Vimp Beo.

faits de langue Derib 1982


  • traducteur Derib, 1983. An abadennou chaseal kentan, Buddy Longway 9, Keit Vimp Beo.

faits de langue Derib 1983