Construction ECM

De Arbres
Révision datée du 12 mars 2010 à 21:34 par Mjouitteau (discussion | contributions) (Page créée avec « Les ''verbes à marquage exceptionnel'' (verbes ECM), sont aussi appelés ''accusativus cum infinitivo'' dans la tradition latine. Il s'agit de verbes qui sélectionnent un… »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Les verbes à marquage exceptionnel (verbes ECM), sont aussi appelés accusativus cum infinitivo dans la tradition latine.

Il s'agit de verbes qui sélectionnent une petite proposition comme argument interne, et qui assignent un cas Direct au sujet de cette petite proposition.

Ce sont les verbes anglais believe, prove, expect...

   * Lenora believes [SC him to be innocent].
   * The prosecutor proved [SC him to be guilty].
   * Fabienne expects [SC him to sing].

En français, ce sont les verbes comme croire, prouver, entendre. Le pronom accusatif (en gras) apparait alors proclitique sur le verbe ECM.

   * Je    crois [SC Jules innocent].
   * Je le crois [SC  _i  innocent].
   * Le procureur l'a prouvé [SC _i  coupable].
   * Fabienne li 'a entendue [SC _i chanter]. 


Ce marquage du cas est exceptionnel, car les DPs reçoivent autrement normalement un cas soit d'un verbe qui appartient à leur domaine propositionnel, soit d'une préposition assignatrice de cas. Les verbes ECM assignent un cas à un DP avec lequel ils n'ont aucune relation thématique. Si Je crois Jules innocent, Je ne croit pas Jules (il pourrait, lui, s'accuser, que cela ne changerait rien): Je croit qu'il est vrai que Jules est innocent.


En breton, on relève aussi des verbes ECM.

Dans l'exemple en (1), l'objet, hon daeroù, reçoit un cas direct de lakaat, le verbe introduisant la causative.


(1) ... atav e tae geti ur ger fentus bennak a lakae [ SC 'hon daeroù da sec'hiñ ].
toujours R venait avec.3SGF DET mot drôle Q C R mettait POSS.2PL larmes P sécher
'Elle avait toujours quelque mot drôle qui (nous) faisait sécher nos larmes.’
vannetais, Meriadeg, introduction ar Meliner (2009:7)


(2) A-raog pellaad diouz Penmarh e karfen kleved [ SC ahanout o kana Gwerz Penmarh ].
avant éloigner P Penmarc'h R aimerais entendre P.2SG P chanter chanson Penmarc'h
'Avant de quitter Penmarc'h, j'aimerai t'entendre chanter la chanson de Penmarc'h.'
Leon, (Kleder), Seite (1998:93)