Différences entre les versions de « Complément »

De Arbres
Ligne 7 : Ligne 7 :


{| class="prettytable"
{| class="prettytable"
|(1)|| gant '''Lili''' || / ||gwelout '''Lili''' || / ||mat '''da lipaat'''.  
|(1)|| gant '''Lili''' || / ||gwelout '''Lili''' || / ||mat '''da lipaat''' || / || c'hoant mont.  
|-
|-
| || [[gant|avec]] Lili |||| voir Lili ||||bon [[da|à]] lécher
| || [[gant|avec]] Lili |||| voir Lili ||||bon [[da|à]] lécher|| || envie [[mont|aller]]
|-
|-
|||colspan="4" | 'avec Lili, voir Lili, bon à lécher.'
|||colspan="4" | 'avec Lili, voir Lili, bon à lécher, envie d'aller (de s'en aller).'
|}
|}



Version du 13 novembre 2012 à 17:48

Le complément désigne une fonction grammaticale spécifique, de la même façon que le sujet désigne une fonction grammaticale spécifique.

Un complément est une expression qui se combine avec une tête grammaticale pour projeter une structure grammaticale de même catégorie.

En breton comme en français ou en anglais, le complément suit typiquement sa tête:


(1) gant Lili / gwelout Lili / mat da lipaat / c'hoant mont.
avec Lili voir Lili bon à lécher envie aller
'avec Lili, voir Lili, bon à lécher, envie d'aller (de s'en aller).'


Le choix du complément est déterminé par la tête et ses propriétés sélectionnelles.

Un exemple prototypique est celui de la sélection qu'opère le verbe lexical de ses arguments. Le verbe mourir, dans toutes les langues, impose un complément, son argument externe, qui porte le trait animé, afin que le rôle thématique de l'argument de mourir soit sémantiquement correct. Cette restriction des compléments possibles suivant ce critère sémantique est opéré par la tête.


Bibliographie

  • Radford, A. 1997. Syntax, a Minimalist introduction, Cambridge University Press.